Le 1er janvier 1502, l'explorateur portugais Gaspar de Lemos ancrait son navire dans la baie de Guanabara. Croyant se trouver à l'embouchure d'une rivière, le navigateur décide de la baptiser Rio de Janeiro, littéralement la Rivière de Janvier.   

La ville de Rio de Janeiro proprement dite a été fondée quelques années plus tard, le 1er mars 1565 par Estacio de Sa. Elle fut le siège du pouvoir politique de 1764 à 1960, jusqu'à la fondation de Brasilia. Malgré ce changement, Rio demeure à ce jour la ville la plus prisée des touristes et l'un des plus importants centres culturels du pays. Avec ses six millions d'habitants, Rio est également la deuxième agglomération du pays.

Dotée d'un cadre naturel incomparable, Rio compte sans aucun doute parmi les villes les plus populaires au monde. Sa riche histoire et la fameuse joie de vivre des Cariocas n'y sont évidemment pas étrangères. La fête du nouvel an et le célèbre carnaval constituent deux des temps forts de la vie de la cité. Située à mi-chemin entre une forêt tropicale et de magnifiques plages de sable fin, Rio est une ville qui ne dort jamais. Pour ceux que les charmes de la nature laissent de marbre, la Cidade Maravilhosa offre tous les attraits d'une grande métropole moderne.

Rio de Janeiro est également une ville de contrastes : son architecture coloniale témoigne d'une époque aujourd'hui révolue, tandis que ses grands immeubles modernes symbolisent un avenir prospère. Parmi les visites à ne surtout pas manquer, signalons tout de même l'incontournable Pain de Sucre et la statue du Christ Rédempteur, située au sommet du Corcovado. Célèbres dans le monde entier, ces deux images ornent déjà des millions de cartes postales à travers le monde.

Football
Rio de Janeiro peut être considérée comme la capitale du football brésilien, tant le ballon rond y est omniprésent. Que ce soit dans les rues, dans les jardins publics ou sur les plages, il y a toujours un match en cours quelque part. Dans ces conditions, rien d'étonnant à ce que la ville ait donné naissance à quelques-uns des plus grands joueurs de l'histoire, comme Jairzinho, Zico, Ronaldo ou encore Romario, pour ne citer que ceux-là.

Quatre des plus grands clubs du Brésil se trouvent dans la Cidade Maravilhosa : Botafogo, Fluminense, Vasco da Gama et Flamengo. Ce dernier compte plus de 30 millions de torcedores, ce qui fait de lui le plus populaire du pays.

Pour les Cariocas, le football est une religion et le Maracanã un lieu de culte. Le stade Mário Filho, du nom d'un célèbre journaliste sportif, fut même à une époque la plus grande enceinte au monde. Inauguré en 1950, juste avant le début de la Coupe du Monde de la FIFA au Brésil, le Maracanã a accueilli cinq des six matches du Brésil dans ce tournoi, dont la fameuse défaite (1:2) concédée en finale face à l'Uruguay. Pour tous les supporters brésiliens, la date du 16 juillet 1950 est encore aujourd'hui considérée comme une catastrophe nationale. En Uruguay, au contraire, cette journée historique a été affectueusement surnommée Maracanazo.

Le Maracanã a été rénové entièrement pour la Coupe du Monde de la FIFA 2014, afin d'offrir les meilleures conditions de confort et d'en faire la plus vaste enceinte du pays avec une capacité de 73 531 places.

L'Engenhão, construit pour accueillir les jeux Panaméricains en 2007 et qui sera utilisé pour les Jeux Olympiques de 2016, est le stade où évolue Botafogo. Vasco pour sa part possède le São Januário, un stade construit dans les années 1920 et qui fut en son temps le plus grand du pays, avant l'ouverture du Maracanã.