Deux billets transatlantiques pour Londres
© Getty Images

Le coup d'envoi du tournoi qualificatif de la CONCACAF, auquel participent huit sélections, sera donné au LP Field de Nashville, Tennessee, le jeudi 22 mars, avec la rencontre entre le Salvador et le Canada. Pour décrocher l'un des deux sésames de la Zone pour le Tournoi Olympique de Football Masculin, Londres 2012, il faudra atteindre la finale.

Les deux grands favoris sont les États-Unis et le Mexique. Pourtant, il faut remonter à Atlanta 1996 pour trouver trace d'une participation commune des deux pays au Tournoi Olympique. Les deux grosses cylindrées de la région verront leur tâche compliquée par le Salvador et le Panama qui, depuis une dizaine d'années, ne cessent de progresser sur la scène régionale.

FIFA.com vous donne une présentation complète du tournoi qui se déroulera du 22 mars au 2 avril.

Groupe A : Adu capitaine, Lester incertain
Avec deux titres U-23 à leur palmarès, le dernier conquis il y a 12 ans, et après avoir perdu la finale de la compétition en 2008 contre le Honduras, les États-Unis abordent le tournoi préliminaire avec le sentiment d'avoir quelque chose à prouver. Les Américains font figure de grand favori de ces préliminaires pour la victoire finale, et l'obtention simultanée d'un passeport pour Londres 2012. Dirigée par Caleb Porter, la sélection US compte dans ses rangs six internationaux et une poignée de joueurs habitués aux joutes de la MLS. Le capitaine sera Freddy Adu, seul rescapé de la précédente édition du tournoi qualificatif.

"Il est essentiel pour l'équipe", explique Porter. "Non seulement il a déjà disputé cette épreuve, mais en plus il avait été très bon. C'est un joueur essentiel à ce niveau. Il a marqué des buts en qualifications. Je sais que les autres joueurs lui ont déjà posé pas mal de questions pour lui demander à quoi ils devaient s'attendre. Il a un rôle de leader et son expérience va aider tout le groupe. Je veux que nous pratiquions un jeu qui soit plaisant à la fois pour les fans et pour les joueurs eux-mêmes. Mais c'est avant tout une philosophie de la victoire. Nous devons gagner. C'est essentiel. En définitive, nous allons nous qualifier, mais nous voulons le faire de façon à faire grandir ce sport", a prévenu le sélectionneur U.S.

Nous allons jouer trois rencontres en six jours. Ce sera dur pour tout le monde. Chaque match sera un défi.
Marcus Haber, international canadien

Pour leur entrée en matière dans la compétition, les États-Unis seront opposés à une équipe de Cuba réputée pour son style de jeu basé sur la contre-attaque. Les Cubains n'ont plus participé au Tournoi Olympique de Football depuis 1980. Dans les qualifications pour le tournoi préliminaire, ils ont terminé premiers de la zone Caraïbes après avoir battu le Suriname et concédé deux nuls, contre Trinité-et-Tobago et Saint-Kitts-et-Nevis.

Le Salvador se caractérise quant à lui par la jeunesse de son effectif, dont la principale ambition sera de décrocher sa seconde qualification pour un Tournoi Olympique après celle obtenue en 1968. Les Cuscatlecos se présentent à ce tournoi qualificatif forts de deux victoires, chaque fois sur le score de 2:1, contre le Guatemala et le Panama, dans les qualifications d'Amérique centrale. Leur seule inquiétude concerne leur attaquant vedette Lester Blanco, qui souffre d'une blessure persistante à la cheville.

Le dernier pensionnaire du Groupe A est le Canada, dont la précédente participation au Tournoi Olympique date de 1984. L'entraîneur Tony Fonseca comptera dans ses rangs plusieurs joueurs qui ont une certaine expérience internationale, à l'image de Nana Attakora et de Marcus Haber. "Au cours de ces dernières semaines, l'équipe s'est soudée très rapidement. Il règne une grande confiance au sein du groupe", affirme ce dernier. "La perspective de disputer les Jeux Olympiques est évidemment très motivante. Nous allons jouer trois rencontres en six jours. Ce sera dur pour tout le monde. Chaque match sera un défi."

Groupe B : Araujo avec responsabilité, le Panama avec fierté
L'année passée, le Mexique a gagné la Gold Cup de la CONCACAF, la Coupe du Monde U-17 de la FIFA, les Jeux panaméricains et disputé les demi-finales de la Coupe du Monde U-20 de la FIFA. Dès lors, l'objectif des U-23 aztèques dans ce tournoi préliminaire est clair.

La sélection dirigée par Luis Fernando Tena est composée exclusivement de joueurs évoluant dans le championnat du Mexique. On attend beaucoup notamment de l'attaquant de Chivas, Marco Fabian. "Notre objectif est de gagner ce tournoi et de nous qualifier pour Londres. Nous n'avons pas de plan B. Nous allons devoir être responsables", annonce le défenseur de Cruz Azul, Nestor Araujo.

En guise d'entrée en matière, le Mexique sera opposé à Trinité-et-Tobago dont trois joueurs - Daneil Cyrus, Kevan George et Cordell Cato - ont l'expérience du championnat des États-Unis. Entraînés par Angus Eve, les Trinitéens viennent de passer 12 jours en Floride pour préparer la compétition. "Nous prenons ce tournoi très au sérieux. Nous nous sommes préparés au mieux", estime le milieu de terrain Kevin Molina. "Nous avons nos chances. Nous avons montré ce dont nous étions capables au cours des Jeux panaméricains. Nous avons vraiment les moyens de faire de bons résultats et d'aller loin dans cette compétition."

Je ne sais pas ce que ce tournoi nous réserve, mais je sais que nous voulons montrer au monde que le football de notre pays est en train de grandir.
Carlos Rodriguez, défenseur du Panama



Après la qualification du pays pour la Coupe du Monde de la FIFA, Afrique du Sud 2010™, le Honduras surfe sur la vague d'un succès incarné par des joueurs comme Andy Najar, Mario Martinez et Alfredo Meija, qui seront tous présents pour ce tournoi préliminaire et tenteront avec leurs coéquipiers de saisir ce qui apparaît comme une vraie chance d'atteindre le dernier carré.

S'il fait figure d'outsider pour l'accession à Londres 2012, le Panama de Julio Dely Valdes croit en ses possibilités. "Nous avons une très bonne chance de gagner ce tournoi et de jouer très, très bien", avance le défenseur Carlos Rodriguez. "Je ne sais pas ce que ce tournoi nous réserve, mais je sais que nous voulons montrer au monde que le football de notre pays est en train de grandir. Nous avons fait beaucoup de progrès comme pays et comme équipe."

Le joueur de 21 ans est l'un des huit expatriés appelés par Dely Valdes, avec le gardien Luis Mejia, le défenseur Harold Cummings, les milieux de terrain Erick Davis, Anibal Godoy et Manuel Asprilla, et les attaquants Cecilio Waterman et Victor Barrera. Mejia, Cummings, Davis et Godoy avaient déjà aidé le Panama à atteindre les quarts de finale de la Gold Cup de la CONCACAF l'année dernière. L'équipe compte également dans ses rangs six joueurs de la sélection qui avait pris la quatrième place du Championnat U-20 de la CONCACAF, en 2010 au Guatemala.

Programme des matches (tous les horaires de coup d'envoi sont donnés en heure locale)

Groupe A, LP Field, Nashville, Tennessee

Mardi 22 mars
Salvador - Canada (18h30)
États-Unis - Cuba (21h00)

Samedi 24 mars
Cuba - Salvador (16h30)
États-Unis - Canada (19h00)

Lundi 26 mars
Canada - Cuba (18h30)
États-Unis - Salvador (21h00)

Groupe B, Home Depot Center, Carson, Californie

Vendredi 23 mars
Honduras - Panama (18h00)
Trinité-et-Tobago - Mexique (20h30)

Dimanche 25 mars
Panama - Trinité-et-Tobago (13h30)
Mexique - Honduras (16h00)

Mardi 27 mars
Honduras - Trinité-et-Tobago (18h00)
Mexique - Panama (20h30)

Demi-finales, Livestrong Sporting Park, Kansas City, Kansas
Samedi 31 mars
B1 - A2 (18h00)
A1 - B2 (21h00)

Finale*, Livestrong Sporting Park
Mardi 2 avril

*Les deux finalistes seront qualifiés pour le Tournoi Olympique de Football Masculin, Londres 2012