LE FILM DE LA JOURNÉE - Placée sous le signe du suspense, la dernière journée de la phase de groupes du Tournoi Olympique de Football Masculin, Rio 2016 a donné lieu à un festival de penalties : sept en huit matches, dont quatre ont été convertis. Les duels entre gardiens et tireurs ont constitué le fil rouge de ces ultimes rencontres, à l'issue desquelles les classements des Groupes A à D ont pu être établis.

Le Brésil et Gabriel Barbosa n'ont pas eu besoin d'en passer par là pour venir à bout du Danemark et débloquer enfin leur compteur offensif, au terme d'une disette de près de trois heures et demie. Gabigol a frappé de part et d'autre de la mi-temps, laissant le soin à Gabriel Jesus et Luan de creuser l'écart avant de compléter son doublé. Facile vainqueur du Danemark, la Seleção s'adjuge la première place du Groupe A. Les Scandinaves seront eux aussi présents en quarts de finale, grâce au nul entre l'Afrique du Sud et l'Irak (1:1).

Gonçalo Paciencia a été le premier à s'essayer à l'exercice des penalties, contre l'Algérie. En marquant, il a offert la première place du Groupe D au Portugal. Argentins et Honduriens ont vécu cette situation à trois reprises, avec des fortunes diverses. Le Hondurien Bryan Acosta et l'Argentin Angel Correa ont tour à tour échoué face au gardien adverse. Antony Lozano s'est montré beaucoup plus adroit, propulsant les Catrachos en quarts de finale aux dépens de l'Albiceleste.

L'Allemagne n'a pas fait de détail face aux Fidji. En s'imposant 10:0, la Nationalmannschaft a brillamment validé son billet pour la suite. Seule ombre au tableau, Max Meyer a vu son penalty repoussé par le portier Simione Tamanisau. Par la suite, Nils Petersen a connu davantage de réussite depuis le point blanc. Le Colombien Dorlan Pabon a, lui aussi, transformé un penalty pour permettre aux Cafeteros de l'emporter 2:0 devant le Nigeria. Les Sud-Américains seront donc présents au prochain tour, tout comme la République de Corée. Son voisin japonais, vainqueur de la Suède, est pour sa part recalé, de même que le Mexique, pourtant tenant du titre.

Les résultats
Groupe D
Algérie 1:1 Portugal
Argentine 1:1 Honduras

Groupe C
Allemagne 10:0 Fidji
République de Corée 1:0 Mexique

Groupe B
Colombie 2:0 Nigeria
Japon 1:0 Suède

Groupe A
Danemark 0:4 Brésil
Afrique du Sud 1:1 Irak

Le but
République de Corée 1:0 Mexique, Kwon Changhoon (77’)
Longtemps indécise, la rencontre entre les Guerriers Taeguk et El Tri a finalement basculé en faveur des Asiatiques à un quart d'heure du terme. Le milieu de terrain de Suwon Bluewings Changhoon s'est glissé entre deux défenseurs à l'entrée de la surface de réparation, avant de décocher une terrible frappe du gauche qui est allée se loger dans la lucarne. Le gardien et capitaine mexicain Alfredo Talavera n'a rien pu faire.  

Les moments-clés
Tamanisau se console : Les Fidji ont encaissé 23 buts en trois matches à Rio 2016, dont dix contre l'Allemagne. Ces chiffres laissent à entendre que le gardien Simione Tamanisau n'a guère eu l'occasion de briller au Brésil. Le dernier rempart du Rewa FC n'a pourtant pas laissé passer l'occasion de se mettre en évidence lors de sa dernière sortie. Lorsque le capitaine allemand Max Meyer, déjà auteur d'un triplé, s'est présenté pour frapper son penalty, le Fidjien a plongé sur sa gauche pour empêcher le ballon de franchir la ligne. Par la suite, Tamanisau est encore allé chercher le ballon au fond de ses filets à deux reprises. Mais le temps d'un duel, il s'est senti l'âme d'un géant.

Le retour de Pabon : L'attaquant colombien Dorlan Pabon avait rejoint São Paulo à la veille de la Coupe du Monde de la FIFA 2014™ dans l'espoir de forcer sa place en équipe nationale. Son pari n'a cependant pas donné les résultats escomptés et, depuis, Pabon est parti à Monterrey. Ce 10 août, il fêtait son retour dans sa ville d'adoption au Brésil. Durant son passage au Tricolor, il s'était distingué en tirant un penalty en lieu et place du légendaire gardien Rogerio Ceni. Face au Nigeria, il a montré une nouvelle fois son habileté.

Gabigol détend l'atmosphère : 
L'attente est terminée. Après 206 minutes de stérilité offensive, Gabriel Barbosa a endossé le costume de sauveur pour libérer le Brésil, sous pression à l'Arena Fonte Nova. Malgré une tentative désespérée, Luan n'a pas pu reprendre le service de Douglas Santos, mais Gabigol était idéalement placé pour conclure l'action. À près de 1 500 km de là, le public de la Corinthians Arena a fêté ce but tant attendu pendant que l'Afrique du Sud et l'Irak, adversaires du pays hôte dans le Groupe A, étaient occupés à en découdre sur le terrain. Des "Brésil ! Brésil !" sont descendus des tribunes. Tout le pays en a profité pour s'offrir un moment de communion avec son équipe nationale.  

Entendu…
"Il possède un excellent pied gauche. Quelle frappe incroyable ! C'était un match difficile pour nos attaquants. Nous n'avons eu qu'une occasion, mais c'est le jeu. Parfois, on marque comme ça. Je crois que nous méritons notre victoire et la première place qui va avec. Nous sommes très heureux, mais il faut déjà penser au prochain match contre le Honduras." - Son Heungmin, attaquant de la République de Corée, à propos du but de Kwon Changhoon contre le Mexique

Le programme
Samedi 13 août 

Quarts de finale
Portugal-Allemagne, Brasilia, Estadio Nacional, 13h00
Nigeria-Danemark, Salvador, Arena Fonte Nova, 16h00
République de Corée-Honduras, Belo Horizonte, Estadio Mineirao, 19h00
Brésil-Colombie, Sao Paulo, Arena Corinthians, 22h00

(horaires en heure locale)