LE FILM DE LA JOURNÉE – Le Brésil et l'Allemagne avaient rendez-vous avec l'histoire en ce 20 août. Aucune des deux nations n'avait réussi jusqu'ici à remporter l'or dans le Tournoi Olympique de Football Masculin. La Seleção affichait trois médailles d'argent et deux de bronze, alors que la meilleure performance de la Nationalmannschaft était une troisième place à Séoul 1988.

Si une victoire à domicile contre les Allemands ne pouvait totalement effacer l'humiliante défaite 1:7 subie en demi-finale de la Coupe du Monde il y a deux ans à Belo Horizonte, elle donnerait au moins l'occasion aux Brésiliens d'écrire un nouveau chapitre dans l'histoire du football national. La statue du Christ Rédempteur en surplomb du mythique Maracanã de Rio de Janeiro illustrait la quête de rédemption des Auriverdes. Les supporters brésiliens ont chaudement assuré la sélection de leur soutien bien avant le coup d'envoi en chantant "Aujourd'hui, c'est le jour du bonheur", une chanson traditionnelle de Rio.

Neymar a répondu aux attentes en signant un somptueux coup franc des 20 mètres à la 27ème minute. Le capitaine allemand Maximilian Meyer allait toutefois réduire le stade au silence à la 59ème minute en devenant le premier joueur à tromper le gardien brésilien dans le tournoi. Au bout de 120 minutes indécises, il a fallu en passer par les tirs au but pour départager les protagonistes. Neymar a inscrit le penalty de la victoire et offert à son pays l'or olympique tant attendu au Maracanã, sous les clameurs du public qui a aussitôt scandé "Le champion est de retour".

Plus tôt, à Belo Horizonte, le Nigeria a couronné sa belle campagne par une victoire 3:2 sur un Honduras musclé, grâce à un doublé de Sadiq Umar et un but d'Aminu Umar. La Dream Team VI a complété la collection olympique de son pays, après la médaille d'or remportée en 1996 et celle d'argent en 2008.

Les résultats
Match pour la médaille d'or
Brésil 1:1 Allemagne (5:4 t.a.b.)

Match pour la médaille de bronze
Honduras 2:3 Nigeria

Le but
Brésil 1:0 Allemagne, Neymar (27’)
Dans une atmosphère tendue, Neymar a enroulé un modèle de coup franc pour débloquer la finale en première période. Des 20 mètres et légèrement sur la gauche, le capitaine de la Seleção a déclenché une frappe du droit imparable, au grand désespoir du gardien allemand Timo Horn, et pour le plus grand bonheur des milliers de spectateurs.

Les moments-clés
Les larmes de joie de Neymar : Après avoir inscrit le penalty gagnant, Neymar s'est effondré en pleurs, sous le choc de l'ampleur de l'événement. Ses larmes ont vite laissé place à la joie et il s'est fendu d'un tour d'honneur au Maracanã pour fêter l'or si longtemps convoité.

Capitaine ! Ô Capitaine ! : Les capitaines ont pour mission d'intervenir à point nommé. C'est exactement ce que les porteurs du brassard ont fait pendant la finale. Neymar et Meyer ont tous deux ouvert le score pour leur équipe à Rio.

L'incontournable Mikel : Le capitaine Mikel John Obi a été impliqué dans les trois réalisations du Nigeria sur le Honduras dans le match pour la médaille de bronze. Sa contribution sur le premier but est sans doute la plus simple. Après avoir couru jusqu'à la ligne de but hondurienne, Mikel a servi Umar qui s'est chargé d'ouvrir la marque. Le milieu de Chelsea apprécie sans nul doute son rôle dans le score et la médaille d'argent décrochée par les siens.

Des poteaux récalcitrants : Les Allemands sont passés à un cheveu du but à trois reprises en première période. Un long ballon de Julian Brandt s'est écrasé sur la transversale de Weverton dans les premières minutes. Un peu plus tard, Niklas Suele et Sven Bender ont vu leurs tentatives repoussées de la même façon. La barre s'est en revanche montrée plus clémente pour le Brésil, puisque le but d'ouverture du score de Neymar a rebondi dessus avant d'atterrir dans les filets.

Les Umar dans un bon jour : Sadiq Umar et Aminu Umar ont inscrit les trois buts de la victoire du Nigeria dans le match pour la médaille de bronze. Auteur d'un doublé, Sadiq (19 ans) a porté son compteur à quatre réalisations dans le tournoi. De son côté, Aminu a de nouveau montré son efficacité dans les matches à élimination directe. Il a en effet marqué son premier but de la compétition lors des quarts de finale contre le Danemark.

Entendu…

Le sprinter jamaïcain neuf fois médaillé d'or Usain Bolt a félicité Neymar après la victoire historique de la Seleção qui a imité son geste de célébration devenu emblématique

Après la victoire en finale du Brésil, il a été annoncé que le Danemark avait remporté le Prix Fair-Play de la FIFA.