Battus lors de leur dernier match de poule, Nigeria et Danemark se retrouvaient en quart de finale du Tournoi Olympique de Football Masculin, Rio 2016, à Salvador, ce 13 août, avec l’obligation de gagner. Et pour cause, seul le vainqueur de la confrontation obtenait le droit de retrouver l’Allemagne en demi-finale de la compétition, ce 17 août. Cet honneur est finalement revenu à la Dream Team VI, victorieuse 2:0.

Les Nigérians se montraient les premiers dangereux. Beaucoup plus en rythme que leur rivaux d’un jour, ils voyaient Imoh Ezekiel débouler côté droit et tenter sa chance dès la première minute. Le gardien danois Jeppe Hoejbjerg se montrait vigilant. Tandis que les Danois essayaient à leur tour de se faire menaçants par l’intermédiaire d’un Casper Nielsen dont la frappe trouvait la transversale nigériane (11’), les joueurs de Samson Siasia rétorquaient par la manière forte, John Obi Mikel profitant d’un bon service d’Ezekiel pour ouvrir le score (1:0, 16').

Le Danemark n’avait plus le choix. Il fallait égaliser. Frederik Borsting  (27) puis Edigerson Gomes (44’) mettaient alors au supplice le gardien nigérian Emmanuel Daniel qui s’en sortait avec les honneurs. Après la pause, Jacob Bruun Larsen testait à nouveau le portier africain sur coup franc. Sans succès (55’). Mais alors que la pression danoise se faisait de plus en plus forte, le Nigeria parvenait à se mettre à l’abri suite à un corner et une tête d’Aminu Umar (2:0, 59’). Les Européens ne s’en remettaient pas, Okechukwu Azubuike ayant même la balle du 3:0 dans les pieds sans la convertir (77’).

Premier pays africain vainqueur du Tournoi Olympique de Football Masculin - en 1996 -, le Nigeria a semble-t-il bien l’intention de rééditer son exploit d’il y a 20 ans. Le voilà en tout cas dans le dernier carré.