Éliminée avant même la dernière journée de la phase de groupes du Tournoi Olympique de Football, Rio 2016, l’Algérie achevait son parcours par une confrontation avec le Portugal, leader de la poule D et déjà qualifié pour les quarts. L’enjeu de ce duel était donc moindre, mais les deux équipes ont joué le jeu et offert un joli moment de football aux spectateurs de l’Estadio Mineirao. Spectacle qui s’est conclu sur un match nul. 

A un jeu posé et aéré portugais, l’Algérie répondait par de la rapidité et de la verticalité en début de match, mais les occasions étaient rares, si ce n’était cette frappe du Fennec Oussama Darfalou bien stoppée par Bruno Varela (13’). Il fallait un penalty sifflé en faveur de la Selecçao Das Quinas et transformé par Pacienca (25’, 0:1) pour que le match s’anime réellement. La réplique des Verts ne tardait pas, Mohammed Benkablia remettant les pendules à l’heure au prix d’un enchaînement de toute beauté, dribble - ballon enroulé (30’, 1:1).

Ce bijou avait le don de libérer les Algériens. Plus impliqués que leurs adversaires, ils se procuraient trois nouvelles chances de marquer (32’, 37’, 40’) sans qu’ils ne puissent toutefois virer en tête au repos. Et le début de la seconde mi-temps n’était guère plus heureux pour les Verts, Benkablia et Bounedjah ratant deux nouvelles tentatives (46’ et 52’). Fatiguée par tant d’efforts, l’Algérie reculait et abandonnait le cuir à des Lusitaniens pas plus inspirés, à l’image de deux tirs signés Pite, bien bloqués par Oussama Methazem (54’). Dans les arrêts de jeu, seul et le but grand ouvert, Abderrahmane Meziane était tout proche de tuer le match. Mais son tir passait au-dessus (93’).

Avec ce premier point glané dans cette compétition, l’Algérie sauve donc l’honneur. Le Portugal file lui en quart, toujours invaincu.