Déjà assuré de sa première place finale dans le Groupe B, le Nigeria se frotte à une Colombie au pied du mur lors de cette troisième et dernière journée de la phase de groupes du Tournoi Olympique de Football Masculin, Rio 2016. Sous pression, les Cafeteros peuvent compter sur leurs vétérans pour les détendre d'entrée. Dorlan Pabón dépose une offrande sur la poitrine de Téofilo Gutiérrez qui laisse ensuite parler son toucher de balle pour ouvrir la marque (4', 1:0).

Comment les Super Eagles vont-ils réagir ? En jouant le jeu à fond, au plus grand plaisir des spectateurs de São Paulo. Les Africains impriment du rythme avec une touche technique toujours présente, comme lors de leurs deux premières sorties olympiques. Le cocktail est spectaculaire mais stérile, au contraire de la Colombie qui répond par des contres aussi rares que ciblés.

Après les citrons, les Sud-Américains continuent à jouer au chat et à la souris. Le Nigeria l'a compris et baisse le rythme et sa concentration après une action collective gaspillée par Sadiq Umar. Ses coups font moins mal. La Colombie est dans un fauteuil que Pabón rend encore plus confortable en doublant la mise de manière opportuniste (62', 2:0). Les Nigérians se permettent de gérer leur effort, sans doute en prévision de leur prochain quart de finale. Les Colombiens ne demandaient pas mieux.

Maline et avec des vétérans inspirés, la Colombie a fait tomber le Nigeria pour s'offrir une première victoire et une qualification pour les quarts de finale. Le Nigeria a fait honneur à sa réputation d'équipe joueuse jusqu'à l'heure de jeu. Les Super Eagles devront retrouver leur efficacité au prochain tour ce samedi 13 août.