Les demi-finales du Tournoi Olympique de Football Masculin, Rio 2016 mettra aux prises trois poids lourds du football mondial et une équipe surprise venue d'Amérique centrale. Seule nation encore en lice à n'avoir jamais remporté de médaille, le Honduras donnera la réplique au Brésil. De son côté, la Seleçao, toujours en quête de nouveaux titres, rêve déjà de s'ouvrir la route de la finale au Maracanã, le temple du football auriverde. Champion olympique en 1996, le Nigeria s'apprête pour sa part à défier l'Allemagne, médaillée de bronze en 1988. Les deux formations espèrent bien évidemment écrire un nouveau chapitre de leur histoire dans ce prestigieux tournoi en accédant à la finale. FIFA.com dresse l'état des forces en présence à l'approche de la dixième journée du Tournoi Olympique de Football.  

Les affiches

. Brésil-Honduras, Maracana, Rio de Janeiro, mercredi 17 août, 13h00 (heure locale)
Après onze matches en Coupe du Monde de la FIFA 2014™ et à Rio 2016, les Brésiliens vont enfin fouler la pelouse du Maracanã. Nul doute qu'ils se verraient bien renouveler l'expérience ce 20 août, lors du match pour la médaille d'or. Mais avant de penser à la finale, il faudra déjà venir à bout d'une sélection hondurienne particulièrement coriace. Le pays hôte de Rio 2016 avait remporté un quart de finale haletant (3:2) face à ce même adversaire en 2012. À l'époque, les Catrachos avaient mené à deux reprises au score, avant de baisser pavillon. Leur présence en quart de finale avait tout de même été saluée comme un exploit historique, puisque la H n'avait jamais atteint ce niveau.

Depuis le début du tournoi, les hommes de Jorge Luis Pinto ont su allier solidité défensive, à l'image du gardien Luis Lopez, étincelant contre la République de Corée au tour précédent, et contres supersoniques. Dans ce domaine, Alberth Elis, Romell Quioto et Antony Lozano se sont montrés les plus habiles. Le trio offensif hondurien trouvera cependant face à lui une défense brésilienne impénétrable, au sein de laquelle Weverton, Zeca, Rodrigo Caio, Marquinhos et Douglas Santos enchaînent les performances irréprochables depuis six heures.  

. Nigeria-Allemagne, Arena Corinthians, Sao Paulo, mercredi 17 août, 16h00 (heure locale)
L'heure de gloire de ces deux géants du football sur la scène olympique commence à dater. La meilleure performance de l'Allemagne reste la troisième place conquise en 1988, deux ans avant son triomphe en finale d'Italie 1990. La Mannschaft aura certainement à cœur de renouer avec cette période dorée. Un succès contre le Nigeria lui assurerait d'aller plus loin que jamais dans cette compétition. Il lui permettrait également de revenir au Maracanã, deux ans après son sacre mondial dans cette enceinte de légende.

La fameuse Dream Team du Nigeria était, quant à elle, montée sur la plus haute marche du podium en 1996. En 2008 à Pékin, les Africains avaient dû laisser la médaille d'or à l'Argentine de Lionel Messi et se contenter de l'argent. Seuls trois joueurs présents à Rio (Julian Brandt, Grischa Prömel et Robert Bauer) ont participé à la dernière confrontation entre les deux équipes sur la scène mondiale. En huitièmes de finale de la Coupe du Monde U-20 de la FIFA 2015, l'Allemagne s'était qualifiée aux dépens du Nigeria.  

Le joueur à suivre
Julian Brandt (Allemagne)
Lors de cette fameuse rencontre couperet en Nouvelle-Zélande, le numéro 11 allemand s'était révélé un véritable poison pour la défense nigériane, multipliant les raids sur les deux flancs. L'ailier du Bayer Leverkusen n'a pas encore marqué depuis son arrivée à Rio, mais il s'est incontestablement imposé comme l'un des moteurs de cette sélection olympique. Omniprésent dans le jeu, il totalise déjà sept passes décisives. En outre, ses coéquipiers ont marqué à deux reprises en reprenant ses tirs contrés ou repoussés. Il a donc été directement impliqué dans près de la moitié des 19 buts de l'Allemagne depuis le début du tournoi. Face à un Nigeria souvent imprévisible, Brandt s'attend à un match difficile : "Ils sont vraiment fous car ils prennent de gros risques", confiait l'intéressé à DFB-TV. "Pour moi, cette équipe a d'énormes qualités offensives et elle est très rapide."

La stat
8 –
Comme le nombre de médailles olympiques que totalisent les demi-finalistes de Rio 2016 : une en bronze pour l'Allemagne, deux en bronze et trois en argent pour le Brésil, une en argent et une en or pour le Nigeria. À ce palmarès, il convient d'ajouter les neuf Coupes du Monde remportées par l'Allemagne et le Brésil. Ces quelques chiffres donnent une idée du pedigree des équipes encore en lice… et de l'ampleur de la tâche qui attend le Honduras.

Entendu…
"Peut-être qu'ils ressembleront un peu aux Suédois et aux Danois, que nous avons déjà rencontrés. Il va falloir être prêts. Nous devrons nous assurer de bien jouer et de respecter scrupuleusement les consignes de Samson Siasia. Il est impressionnant sur le plan tactique et il nous a permis d'élever considérablement notre niveau de jeu" - Mikel John Obi, capitaine du Nigeria

Le programme
Demi-finales
Brésil-Honduras, 13h00, Maracana, Rio de Janeiro
Nigeria-Allemagne, 16h00, Arena Corinthians, Sao Paulo
(tous les horaires en heure locale)