Bonheur fou pour l'Islande et le Pérou
© Getty Images

LE FILM DE LA JOURNÉE - La joie du Pérou est immense : les Sud-Américains se sont imposés face à la République de Corée au terme de la finale du Tournoi Olympique de Football Garçons, Nankin 2014. La médaille d'or décrochée représente pour eux une réussite historique. L'Islande a clôturé quant à elle son beau parcours et sa première participation à la phase finale d'un tournoi de la FIFA par une large victoire sur le Cap-Vert et une place méritée sur le podium.

Les résultats 
Match pour la troisième place 
Cap-VertIslande 0:4 (0:2) 

La déception des Islandais d'avoir manqué de peu la finale est compensée par un mélange de joie et de fierté. Pour leur première grande apparition sur la scène mondiale, les protégés de Freyr Sverrisson ont proposé un football rafraîchissant et leurs prestations ont été récompensées par la médaille de bronze. Kolbeinn Finnsson a ouvert la marque sur penalty à la 14ème minute. L'Islande s'est créé par la suite plusieurs belles occasions, sans pour autant réussir à déjouer la vigilance de l'excellent gardien du Cap-Vert Mario Jorge. Torfi Gunnarsson n'a réussi à doubler la mise de la tête que peu avant la mi-temps.

Au début de la seconde période, la supériorité des Islandais a été confirmée d'une étrange manière : Mario Jorge dégageait devant Helgi Gudjonsson, touchait Fabio au passage et la balle terminait sa course dans les filets. De leur côté, les Africains peinaient à générer des situations dangereuses, Kenny et Andradino étant neutralisés par la défense adverse. À la 61ème minute, le dernier but a été inscrit sur coup franc : Gudjonsson se vissait dans la surface et marquait de la tête.

Finale 
Pérou - République de Corée 2:1 (0:1) 

Le duel entre les deux grands favoris s'est révélé à la hauteur des attentes au Jiangning Sports Centre Stadium. La première occasion est à mettre au crédit du Péruvien Fernando Pacheco, dont la frappe de l'intérieur du gauche a fini dans le filet latéral. À la 15ème minute, Jeong Wooyeong a trompé le gardien péruvien Fabrian Caytuiro sur une magnifique passe de Hong Hyunseok. C'est ensuite Pacheco qui a fait une nouvelle tentative à distance, repoussée par le portier Lee Changmin. Les Péruviens ont redoublé d'efforts pour tenter d'égaliser et n'ont pas eu de chance lorsqu'un tir de Gerald Tavara a fini sur la transversale. À la 39ème minute, la voie était dégagée pour Pacheco, qui tirait à cinq mètres de la cage, mais le capitaine du Pérou ratait finalement cette occasion en or et envoyait le cuir au-dessus de la transversale.

En début de seconde mi-temps, sur une passe intelligente de Darwin Melendez, Franklin Gil a inscrit le but de l'égalisation. Après de belles occasions de la tête de Joo Hwimin d'un côté et Anthony Quijano de l'autre, les Péruviens ont pu à nouveau laisser éclater leur joie lorsque, du bord de la surface, Pacheco a décoché une frappe qui a fini dans la lucarne, signant ainsi le but de la victoire. La République de Corée a continué à se projeter vers l'avant mais n'a plus eu qu'une seule belle opportunité, créée par Lee Jiyong, repoussée par le poteau.

Les moments-clés 
Le Cap-Vert entre de bonnes mains : Si le Cap-Vert repart de Nankin sans médaille, ce n'est certainement pas à Mario Jorge qu'il le doit. Le gardien, qui officie au Portugal sous les couleurs du FC Porto, a réitéré la belle performance livrée en demi-finale en repoussant diverses tentatives islandaises par de brillantes parades. En première période en particulier, le capitaine du Cap-Vert a provoqué le désespoir sur le visage des attaquants européens en parant en peu de temps des tirs de Gudmunudur Tryggvason et d'Aron Kari Adalsteinsson. Même si son équipe s'est finalement inclinée, Mario Jorge, lui, a remporté son duel personnel avec l'attaque islandaise.

Une précieuse leçon : Simone Farina, ambassadeur de la FIFA pour le fair-play, exerce tout au long de ces J.O. de la Jeunesse la fonction d'"Athlete Role Model" (modèle pour les athlètes) afin de transmettre aux jeunes sportifs les valeurs du sport en général et du ballon rond en particulier. "Je suis très fier d'être ici. Le football est un sport merveilleux qui nous procure énormément de joie. Nous nous devons de le protéger", a souligné Farina, qui a assisté aux deux dernières rencontres du Tournoi Olympique de Football Garçons. "Les conversations que j'ai eues avec de jeunes sportifs ont été une fantastique expérience. Nous devons tâcher d'être de bons exemples pour eux, car ils représentent l'avenir." Le travail effectué par Farina à Nankin porte déjà ses fruits. "J'ai appris grâce à lui la véritable importance du sport. Il ne s'agit pas de remporter une compétition, mais de la gagner avec l'art et la manière", a ainsi confié la golfeuse Virginia Elena Carta.

Tout vient à point : Pour le capitaine du Pérou Fernando Pacheco, la finale a longtemps pris une tournure désespérante. L'attaquant a tenté toutes les frappes possibles, sans déjouer la vigilance du portier sud-coréen. À la 21ème minute, Pacheco était prêt à laisser éclater un cri de joie, croyant marquer d'une habile pichenette, mais Lee Changmin s'est encore illustré par un envol sensationnel. Le Péruvien n'a cependant pas baissé les bras et a finalement été récompensé pour ses efforts, puisqu'il a inscrit le but de la victoire.

La stat 
5
 - L'attaquant islandais Helgi Gudjonsson a signé face au Cap-Vert son cinquième but depuis le début de la compétition et figurait ainsi en haut de la liste des meilleurs buteurs à égalité avec Kim Gyuhyeong. Mais comme le Sud-Coréen avait en outre réalisé trois passes décisives, c'est lui qui a finalement été sacré.