C'est avec leurs pieds que les footballeurs s'expriment le mieux. Mais leurs paroles devant les micros valent aussi le détour. FIFA.com vous le prouve avec sa compilation hebdomadaire des meilleures déclarations de la planète foot. Au menu cette semaine, un miraculé américain, des voitures espagnoles et des adieux milanais.

Au micro de FIFA.com
"En Europe, je me suis affirmé dans un rôle plus offensif. Mais au Brésil, on a gardé de moi le souvenir d'un demi défensif. À tel point que quand je marque avec la Seleção, les gens sont toujours surpris. Il n'est pas rare d'entendre dire : 'Mais Júlio, il est devenu milieu offensif ou quoi ?' Eh bien oui, je le suis devenu !" - Julio Baptista, milieu offensif de Malaga

"Moi, je crois que les critiques permettent d'avancer. Nous avons fait des erreurs, nous en commettrons d'autres. C'est dans la difficulté qu'on apprend" - Carlos Idriss Kameni, gardien de but du Cameroun et de l’Espanyol Barcelone

"Nous allons en Colombie pour remporter la Coupe du Monde U-20 et montrer à la France entière que les jeunes sont là pour assurer la relève dans les années à venir" - Antoine Griezmann, attaquant de l’équipe de France U-20 et de la Real Sociedad

"Je ne pensais qu'à une seule chose : la Coupe du Monde. Grâce à cet objectif, la douleur et le sentiment de défaite personnelle sont devenus beaucoup plus supportables. Je savais que le chemin allait être difficile, que la seule chose qui m'attendait était une montagne d'efforts et de difficultés, mais je savais quoi faire pour m'en sortir" - Charlie Davies, attaquant de DC United, prêté par le FC Sochaux, après son grave accident

"Dans le domaine du racisme, on ne peut pas ménager ses efforts. Je sais que beaucoup de choses ont été accomplies, mais il faut toujours aller plus loin" - Gerald Asamoah, ex-international allemand

En France
"Le contexte est difficile, mais il ne faut pas rejeter toutes les fautes sur le coach, c'est trop facile. C'est la faute de tous les joueurs également, et moi le premier" - Jeremy Toulalan, milieu de terrain de Lyon

"Je n'ai pas été bon, c'est tout. Les critiques sur mon jeu étaient fondées parce que j'ai été nul, je ne vais pas me cacher. Je ne pourrai pas tomber plus bas que je l'ai été" - Mevlut Erding, attaquant du Paris Saint-Germain à propos de sa saison

En Espagne
"Je le vois au Real, je le vois aux côtés de Ronaldo faire des misères aux défenses adverses et casser les hanches de Piqué et Puyol" - Diego Maradona, à propos de Sergio Agüero, attaquant de l’Atlético de Madrid

"Je vois la vie différemment, j'ai vendu toutes les voitures que j'avais. Être un joueur de football te donne une chance extraordinaire, tu peux t'acheter ce que tu veux, mais quand il t'arrive une chose pareille, tu te rends compte qu'une voiture, par exemple, ne t'apporte rien. J'ai vendu les voitures et je vais faire quelque chose de bien avec cet argent pour des associations, des hôpitaux et des organisations" - Eric Abidal, défenseur du FC Barcelone, à propos de son opération d’une tumeur au foie

"Je ne pensais pas inscrire autant de buts en une saison avec le Real Madrid, j'en suis donc fier. Ce qui compte, c'est que cela aide le club à gagner. Le but n'est pas une obsession, ce qui compte, c'est l'équipe, et gagner le championnat et la Ligue des champions la saison prochaine" - Cristiano Ronaldo, attaquant du Real Madrid

En Italie
"Je suis venu dire au revoir. Après dix ans inoubliables, je remercie le club et les supporters pour leur affection. J'avais déjà la volonté de partir. Cela a été une décision prise par consentement mutuel" - Andrea Pirlo, milieu de terrain de l’AC Milan, annonce son départ

En Angleterre
"Les amis, merci beaucoup pour votre soutien tout au long de l’année, vous avez été fantastiques. Et désolé de vous avoir déçu" - Samir Nasri, milieu de terrain d’Arsenal, sur son compte Twitter

"Thierry Henry m'a appelé pour me dire de venir et jouer avec lui avec New York" - Robert Pires, milieu de terrain d’Aston Villa, à propos de son avenir

"J'attends de lui qu'il soit là. Je me battrai pour le garder ici. On doit toujours se battre quand on a un joueur de cette qualité. Je pense que la plus grosse fierté pour un capitaine, c'est de s'investir dans son club et de gagner des trophées. Un joueur qui change de club à chaque fois qu'il est frustré de ne pas gagner un trophée, ne va nulle part" - Arsène Wenger, entraîneur d’Arsenal, à propos de son milieu de terrain Cesc Fabregas

"Messi est l'un des meilleurs joueurs du monde, sinon le meilleur. Il peut te faire souffrir sur n'importe quelle partie du terrain. Un ou deux joueurs ne seront pas suffisants pour le contrôler. Toute l'équipe doit être capable de l'arrêter et de l'empêcher de développer son jeu" - Rio Ferdinand, défenseur de Manchester United, avant la finale de la Ligue des champions de l’UEFA

En Allemagne
"La continuité au poste d'entraîneur est la base du succès. Ce que je ne vois pas actuellement au Bayern, c'est une philosophie du football. L'exemple du FC Barcelone montre qu'il faut réfléchir sur le long terme" - Oliver Kahn, ancien gardien du Bayern Munich

Ailleurs
"Messi est aujourd'hui le meilleur joueur du monde, mais j’attends de voir combien de temps il va durer. Les gens aiment comparer et semblent avoir déjà oublié Cruyff, Platini ou Di Stéfano, qui furent bien meilleurs que Messi" - Pelé, à propos de Lionel Messi

"Je suis venue, car je soutiens cette brillante équipe, championne d’Ukraine en titre et qui a remporté la Coupe de l’UEFA en 2009" - Milla Jovovich, actrice ukrainienne, invitée d’honneur au 75ème anniversaire du Shakhtar Donetsk