Comme chaque vendredi, FIFA.com revient sur les bons mots de la planète foot de ces derniers jours. Cette semaine, on apprend que même Zinedine Zidane peut se sentir dépassé, Samuel Umtiti impressionné et Éric Abidal à deux doigts de craquer.

Au micro de FIFA.com

"J’étais tout timide au milieu de tous ces internationaux. Je ne parlais pas, je restais dans mon coin, je regardais ce que les autres faisaient, et j’essayais de prendre exemple" - Samuel Umtiti, défenseur de l’Olympique lyonnais, au sujet de ses premiers pas dans le groupe pro

"Vous pouvez être le meilleur footballeur du monde, ce qui restera de vous pour l'éternité, c'est la manière dont vous avez interagi avec les gens, sur le terrain et en dehors. Cela, c'est ma culture qui me l'a enseigné, comme le fait de ne pas oublier d'où l'on vient ou que toutes les personnes sont égales. Ce sont des choses que je n'oublierai jamais" - Tim Cahill, milieu de terrain de l'australie

En France
"Avec les médias, la technologie, tout change et cela va vite. Par exemple Twitter. Je n’y suis pas dessus. Je n’ai pas 70 ans, mais je suis un peu perdu avec ça. J’aime bien avoir un rapport humain avec la personne. Se dire les choses entre quatre yeux… C’est devenu compliqué. Chacun est avec son ordinateur, son téléphone, son casque…" - Zinedine Zidane, ancien milieu de terrain de la France

"J'ai une crainte : que le vestiaire mansardé d'Annecy soit trop petit pour Zlatan. On s'en excuse à l'avance..." - Pascal Dupraz, entraîneur d'Evian-Thonon-Gaillard

"Nous ne sommes pas favoris, on est même les tocards de la finale. On n’est même pas outsiders, on est tocards" - Frédéric Antonetti, entraîneur de Rennes, à propos de la finale de la Coupe de la Ligue

"L’idée de revoir de grands joueurs français revenir me plait. Je ne parle pas de Benzema mais peut-être de Nasri, Ribéry ou Cabaye" - Leonardo, directeur sportif du Paris Saint-Germain

"L’idée est partie d’un pari que j’ai fait avec un pote. Il a sept imprésarios, c’est chaud. Je l’attendais, il n’est pas venu mais je l’ai eu au téléphone alors que je parle comme une vache espagnole. Il veut entraîner en Europe" - Louis Nicollin, président de Montpellier au sujet de Diego Maradona

"Je suis plutôt Leo Messi que Beckham. Ce n'est pas qu'il soit beau, mais il a un regard intéressant et est très charismatique. La seule raison pour laquelle je voudrais quitter la politique, c'est s'il me demandait en mariage" - Rachida Dati, députée européenne et ancienne ministre de la Justice


En Espagne
"Je me rappelle, un dimanche, je ne supportais plus la douleur. J'ai demandé aux médecins de me plonger dans le coma. Après la quatrième opération, les docteurs m'ont dit qu'il y avait beaucoup de liquide dans mon ventre et qu'ils se demandaient comment je pouvais endurer la douleur" - Éric Abidal, défenseur du FC Barcelone

"Nous savons qu'Iker Casillas est une légende du football espagnol, que personne n'a fait ce qu'il a réussi, et qu'en dix jours il s'est retrouvé dans une situation inconfortable. Je n'imagine pas qu'en Angleterre on se serait posé les mêmes questions à propos de Peter Shilton dans la même situation. Nous avons donc l'obligation de protéger les joueurs qui ont tant donné à l'équipe nationale" – Vincente Del Bosque, sélectionneur de l’Espagne

"Je veux un Real-Barça en finale de la Ligue des champions. Ce serait l'un des matchs les plus importants de l'histoire du football" - Cesc Fabregas, milieu de terrain du FC Barcelone

"Merci à tous ceux qui célèbrent et apprécient ces 200 buts ! En espérant qu'il y en ait encore beaucoup à venir !" - Radamel Falcao, attaquant de l'Atlético de Madrid, sur Twitter, après avoir marqué son 200ème but en professionel

En Allemagne
"Je parie mes fesses que Matthias Sammer va appeler Pep Guardiola" - Jürgen Klopp, entraîneur du Borussia Dortmund, au sujet de la demi-finale Bayern Munich-FC Barcelone

"Klopp aurait mieux fait de parier des cheveux, il aurait pu s'en faire transplanter d'autres par la suite. Les fesses, ça va être plus difficile. Un jour, ses fesses finiront chez nous au musée. Je pense qu'il a fait un pari un peu trop prétentieux" - Karl-Heinz Rummenigge, président du conseil d'administration du Bayern Munich

"Un joueur sépare le Bayern et Barcelone, c’est Messi. Ils n'auront que 30% de possession de balle. Barcelone a simplement un système incroyable. Ils ont toujours le ballon, le Bayern n'a aucune chance" - Rafael van der Vaart, milieu de terrain de Hambourg

En Angleterre
"Robin Van Persie a failli me tuer ! Il oublie que j’ai 71 ans !" - Sir Alex Ferguson, entraîneur de Manchester United, au sujet de la manière dont son attaquant s’est jeté dans ses bras

"Les choses n'ont pas l'air d'aller. Si Wayne n'est pas heureux, il doit s'en aller. Il est évident qu'il n'est plus l'option numéro un en attaque. Je suis sûr que United ne veut pas le vendre à un autre club anglais. La seule solution serait de partir à l'étranger, et le PSG est l'un des seuls clubs qui peuvent se l'offrir" - Alan Shearer, ancien attaquant de l'Angleterre