Comme chaque vendredi, FIFA.com vous livre un florilège des bons mots qui ont ponctué l'actualité du football ces sept derniers jours. Au menu de la semaine, Casillas dit merci, Lewandowski se sent trahi, Neymar encense Messi, et Allegri fait l'éloge de Balotelli.

Au micro de FIFA.com

"Il faut trouver une formation qui corresponde aux talents dont on dispose. Le bon entraîneur est celui qui réussit à trouver pour chaque joueur le poste où il est le plus efficace" - Fabio Capello, sélectionneur de la Russie

"Nous sommes naturellement plus cools, nous nous contentons de peu. De fait, quand je parle aux jeunes tahitiens talentueux - et il y en a beaucoup - et que j’évoque l’idée de partir en France en mentionnant les sacrifices que cela constituerait, ils me disent tout de suite non. Avant même que j’ai le temps de parler de tout le positif. J’aimerais pouvoir changer ça !" - Marama Vahirua, ancien attaquant de Tahiti

"Je me rappelle de la demi-finale contre l'Uruguay. J'ai inscrit ce jour-là l'un des plus beaux buts de ma carrière. Les gens se souviendront longtemps de cette frappe magnifique. Bien entendu, j'aurais préféré gagner le titre mais je n'ai pas à me plaindre " - Giovanni van Bronckhorst, ancien défenseur des Pays-Bas, au sujet de la Coupe du Monde de la FIFA, Afrique du Sud 2010

En France
"90% des gens ne survivent pas dans cet état. Mais j'ai eu un instinct de survie terrible. Je voyais les nains de Blanche-Neige dans ma chambre, j'avais tellement d'hallucinations que je discutais aussi avec Martin Luther King et Otis Redding ! Véridique. Honnêtement, si j'avais été seul, sans ce magnifique entourage, je me serais laissé partir. Si tu es seul, pourquoi souffrir autant ?" - Bruno Metsu, ancien entraîneur du Sénégal, qui lutte actuellement contre le cancer

"La reprise est bonne, il faut savoir garder le moral. Hier j’étais spectateur, on s’y fait, après tout on est des privilégiés… " - Bafétimbi Gomis, attaquant de l’Olympique lyonnais, après le match de Ligue des champions de l’UEFA contre le Grasshopper Zurich

"Enfant, je n’ai jamais été fan ni de Lyon ni de Saint-Etienne et je n’ai jamais détesté ces deux équipes non plus. J’étais neutre. En revanche, je me suis un peu fait chambrer par mes potes lyonnais quand j’ai signé ici !" - Benjamin Corgnet, milieu de terrain de Saint-Etienne

En Angleterre
"Je crois qu'ils ont déjà un intendant. Qu'est-ce qu'il apporterait de plus à Everton ? C'est peut-être un joueur correct parfois, mais s'il était si bon, Redknapp le supplierait de rester à QPR. Je ne vois pas comment il s'adapterait au style de jeu d'Everton. Il n'est pas le meilleur passeur du monde. C'est vrai qu'il est en forme et court de chaque côté du terrain, mais Forrest Gump faisait ça aussi, non ?" - Neville Southall, ancien gardien de but d’Everton, à propos de Joey Barton

"Nos entraînements étaient vraiment légers la saison passée, et du coup nous souffrions en match. Les joueurs expérimentés, dont moi-même, avons parlé avec Pardew, car nous voulons du changement. Nous verrons si les entraînements changent cette saison" - Jonás Gutiérrez, milieu de terrain de Newcastle

"Les joueurs ne peuvent pas avoir peur du manager, c'est impossible. Je ne les tue pas, je les laisse s'entraîner. Ils n'ont pas à s'inquiéter. Parfois on a un clash, parfois ils me rendent fou et me mettent en colère, mais pour être honnête, c'est plus comme une famille, avec du respect" - Paolo di Canio, entraîneur de Sunderland

En Espagne
"La relation que j’ai avec Messi est merveilleuse. Je lui parle chaque jour et je peux vous assurer qu’il n’y aura aucun problème. Messi est le meilleur joueur du monde, et moi, je suis là pour l’aider" - Neymar, attaquant du FC Barcelone

"Je ne sais pas s’il vaut vraiment ce qu’ils disent. Personnellement, je ne l’ai jamais vu jouer pendant 90 minutes de jeu" - Xavi, milieu de terrain du FC Barcelone, à propos de Gareth Bale

"Je n'ai fait que m'entrainer avec Ancelotti pour le moment, je ne connais pas encore les différences entre les deux coaches. Mais il faut avoir de la gratitude pour José Mourinho pour sa contribution" - Iker Casillas, gardien de but du Real Madrid

En Allemagne
"Peu importe comment je vais m'entraîner et ce que je ferai, le sentiment que j'ai été trahi sera toujours là. Peut-être que le mot est trop fort, donc pour l'instant je vais dire que je suis déçu" - Robert Lewandowski, attaquant du Borussia Dortmund

En Italie
"Nous sommes le Milan, nous n’avons pas besoin de renforts" - Philippe Mexès, défenseur de l'AC Milan

"Quand j'ai appris qu'il était possible de recruter Balotelli, j'ai dit oui tout de suite. Avec Mario, nous pouvons tout gagner. Il peut devenir l'un des plus forts du monde. Cette année sera celle de Mario Balotelli, il va le démontrer. Avant lui, il n'y avait personne à Milan pour tirer des coups francs et il convertit les penalties aussi. Il tire même les corners. C'est le meilleur joueur de notre équipe" - Massimiliano Allegri, entraîneur de l'AC Milan

"Si j'attends un autre cadeau de la part du président ? J'espère que oui" - Rafael Benitez, entraîneur de Naples

Ailleurs...

"Je suis très heureux d'avoir été dans le groupe victorieux de la Coupe des confédérations, mais je sais bien que je dois tuer un lion chaque jour et continuer de prouver en permanence que je mérite un ticket pour l'équipe du Brésil pour les dix prochains mois" - Fred, attaquant du Brésil

"Face à un joueur comme lui, il faut se faire respecter. Franchement, on sent dans ses appels et ses courses qu’il a envie de montrer à tout le monde que c’est le meilleur. J’ai pris un carton jaune mais il n’y a de la place que pour une personne dans le couloir. C’était soit lui, soit moi. Je n’avais pas envie de passer dans les compilations de Neymar sur Youtube" - Christopher Oualembo, défenseur du Lechia Gdansk, après le match amical face au FC Barcelone (2:2)

"Je vais porter le numéro 10 en hommage à Lionel Messi. C’est mon joueur de football préféré. J’ai joué beaucoup à FIFA ces derniers temps et j’ai regardé des matches. C’est le meilleur petit mec qui joue au foot et je dois être le meilleur petit gars avec le numéro 10 en NBA" - Nate Robinson, star américaine de la NBA

Le Tweet

"Tu seras toujours mon frère… La douleur est forte mais nous t'aimons" - Antonio Valencia, milieu de terrain de l'Equateur, rendant hommage à son partenaire en sélection Cristian Benitez, décédé ce 29 juillet.