Rares sont les joueurs qui ont gagné le droit de figurer aux côtés des Pelé, Franz Beckenbauer, Michel Platini et Diego Maradona au panthéon du football mondial. Johan Cruyff est de ceux-là, malgré un bilan relativement modeste en équipe nationale : aucun titre et une seule participation à la Coupe du Monde de la FIFA™. Mais le génial attaquant a marqué l'histoire du football par son extraordinaire talent et ses idées révolutionnaires.  

Combattif, billant, arrogant et imprévisible, le Roi Johan est encore aujourd'hui considéré comme le meilleur footballeur néerlandais de tous les temps. Ce joueur agile, élégant et doté d'une technique exceptionnelle était passé maître dans l'art d'éviter tous les obstacles. Cruyff était à la fois meneur de jeu, ailier et buteur. Son sens du timing et sa qualité de passe restent une référence.

Portrait de Johan Cruyff

Sous son impulsion, les Pays-Bas ont atteint sans difficulté la finale de la Coupe du Monde de la FIFA, RFA 1974™. Les Oranje ont échoué aux portes de l'exploit, battus 2:1 par la Nationalmannschaft à l'issue d'une rencontre au cours de laquelle Berti Vogts a neutralisé Cruyff. Pourtant, cette édition porte la marque du football total pratiqué avec panache par la sélection néerlandaise. Malgré la défaite, Cruyff a logiquement été désigné meilleur joueur du tournoi. "Johan était le meilleur, mais c'est moi qui ai soulevé le Trophée", raconte Kaiser Franz Beckenbauer lorsqu'on l'interroge sur son duel avec le Roi Johan.

Cruyff a fait ses grands débuts en sélection en septembre 1966, à l'occasion d'un match contre la Hongrie. Il a disputé en tout 48 matches sous le maillot orange, avant d'annoncer sa retraite internationale en octobre 1977. Ses derniers exploits ont permis aux Pays-Bas d'arracher leur billet pour la Coupe du Monde 1978 en Argentine.

Son parcours en club a été beaucoup plus fourni. En 1971, 1972 et 1973, Cruyff a remporté trois fois de suite la Coupe d'Europe des Clubs Champions sous les couleurs de l'Ajax. Ce modeste fils d'un maraîcher a ensuite collectionné les titres avec le FC Barcelone et le Feyenoord Rotterdam. Il a définitivement raccroché les crampons en 1984, pour se lancer dans une carrière d'entraîneur riche en succès. Ses passages sur le banc de l'Ajax et du Barça ont laissé une trace indélébile.  

Ce vendredi 25 avril, le mythique numéro 14 des Pays-Bas fête son 67ème anniversaire. Pour l'occasion, FIFA.com a rassemblé 14 de ses plus célèbres citations.

"Nous avons rappelé à tout le monde que le football était un plaisir. Nous avons ri et nous avons passé des moments extraordinaires. J'incarne une époque où le football offensif était synonyme de succès. Le plaisir était une notion fondamentale."
Cruyff résume son expérience internationale  

"Un titre, c'est bien ; deux, c'est mieux. Mais à force de porter ses médailles, un héros finit par se fatiguer."
Cruyff, habitué au succès

"Les footballeurs qui jouent dans la rue sont plus importants que les entraîneurs diplômés."
Parole d'ancin joueur et entraîneur

"Chaque inconvénient a son avantage."
À quelque chose, malheur est bon, selon Cruyff

"Si nous avons le ballon, les autres ne peuvent pas marquer."
Cruyff revient aux fondamentaux

"Si tu es mené, tu dois faire entrer un défenseur."
Cruyff ne fait décidément rien comme tout le monde

"Si j'avais voulu que vous compreniez, je me serais exprimé plus clairement."
Cruyff ne facilite pas le travail des journalistes

"Avant de faire une erreur, je m'abstiens."
La perfection faite homme

"J'ai deux masseurs. L'un jouait en deuxième division, l'autre en troisième. Pourtant, ils peuvent tous les deux tirer des deux pieds. Qui dans mon équipe en est capable ? Pour moi, c'est une question de technique."
Cruyff n'est pas du genre à ménager ses joueurs

"Quand on prononce le nom de Cruyff, tout le monde sait de qui on parle."
Cruyff doit sans doute sa réputation d'arrogance à de telles déclarations

"Si tu ne peux pas gagner, essaye au moins de ne pas perdre."
Quand l'adversaire est trop fort, mieux vaut limiter les dégâts

"Le football est un jeu d'erreurs. Celui qui commet le moins d'erreurs gagne la partie."
Cruyff dévoile sa vision du jeu  

"Qu'est-ce que la vitesse ? Les sportifs confondent souvent la vitesse d'action et la vitesse d'analyse. Si je commence ma course avant mon adversaire, c'est parce que j'ai compris ce qui se passait avant lui."
Avec Cruyff, il ne suffit pas de courir vite, il faut aussi de bons yeux

"Le hasard est logique."
Cruyff ne croit visiblement pas à la chance