En cette fin d'année 2015, FIFA.com se penche sur quelques-unes des statistiques les plus marquantes des douze derniers mois.

2 couronnes continentales différentes ont été coiffées par la même sélection pour la première fois : championne d'Océanie en 2004, l'Australie s'est adjugé la Coupe d'Asie de l'AFC en février. La victoire des Socceroos sur la République de Corée a en outre permis à Tim Cahill et Mark Bresciano, membres de l'équipe sacrée en Coupe des Nations de l'OFC, d'être les premiers joueurs masculins titrés dans deux compétitions de continents différents.

7 ans après sa dernière victoire, le Bhoutan est entré dans l'histoire en mars. Opposé au Sri Lanka dans le cadre de la compétition préliminaire pour la Coupe du Monde de la FIFA™, il a non seulement remporté son tout premier succès en qualifications mondialistes à l'aller, mais s'est également imposé au retour pour s'inviter au deuxième tour. La sélection himalayenne a accompli une extraordinaire prouesse, quand on sait qu'elle était alors dernière du Classement mondial FIFA/Coca-Cola et qu'elle n'avait jusque-là gagné que deux des 58 matches disputés depuis le début de son histoire.

8 Bundesliga remportées : Bastian Schweinsteiger a égalé en avril le record d'Oliver Kahn et Mehmet Scholl. Les trois hommes ont en commun d'avoir décroché la totalité de leurs titres de champion d'Allemagne sous les couleurs du Bayern Munich, qui a accentué son avance en tête du classement du nombre de sacres dans l'élite allemande, avec 25 unités. Le Bayern vient de remporter trois championnats d'Allemagne d'affilée pour la quatrième fois de son histoire. Seul Mönchengladbach a réussi la même performance.

3 Coupes du Monde Féminines de la FIFA™ figurent au palmarès des États-Unis depuis leur victoire spectaculaire en finale de Canada 2015 en juillet. Emmenées par Carli Lloyd, les Stars and Stripes se sont imposées 5:2 face au Japon, devenant ainsi l'équipe la plus titrée de l'histoire du tournoi, devant l'Allemagne. Plusieurs records sont tombés au passage. La finale a d'abord été, de loin, la plus riche en buts de l'histoire de la Coupe du Monde Féminine, dépassant dès la 27ème minute les quatre réalisations inscrites quatre ans plus tôt par les deux mêmes équipes. Alors que personne n'avait jamais marqué lors des 20 premières minutes d'une finale, les États-Unis menaient déjà 4:0 après seulement 16 minutes de jeu. Meilleure joueuse du tournoi, Lloyd est devenue, lors de ce premier gros quart d'heure, la première femme à signer un triplé en finale de Coupe du Monde.

105 ans d'attente ont pris fin pour le Chili en juillet grâce à sa victoire en Copa América, le premier grand trophée de son histoire. Par un curieux hasard, la Roja s'est imposée en finale sur l'Argentine, l'adversaire de son tout premier match en mai 1910. Les Chiliens ont disputé 173 rencontres dans la compétition depuis la première édition de 1916, avant de conquérir le titre tant attendu. La traversée du désert se poursuit en revanche pour l'Argentine, privée de trophée majeur depuis plus de 22 ans.

27 ans, c'est l'âge auquel Celia Sasic a annoncé mettre un terme à sa carrière. L'Allemande s'est retirée en juillet au sommet de sa gloire, après avoir fini meilleure buteuse de la Coupe du Monde Féminine de la FIFA™ (6 buts), de la Bundesliga (21) et de la Ligue des champions féminine de l'UEFA (14).

78 ans, tel est l'âge combiné auquel les ténors du football de plage Alan et Madjer se sont enfin adjugé la couronne mondiale en juillet. Les deux Portugais ont également figuré en bonne place parmi les lauréats des prix individuels de la Coupe du Monde de Beach Soccer de la FIFA. Madjer s'enorgueillit désormais d'une remarquable collection de huit distinctions : deux Ballons d'Or adidas, un Ballon de Bronze adidas, trois Buteurs en Or et deux Buteurs en Argent. La meilleure gâchette de l'histoire de la compétition doit sa toute dernière récompense à ses huit réalisations dans l'édition 2015, ce qui porte son compteur à 85 buts en Coupe du Monde.

1501 jours après avoir été relégué en deuxième division argentine pour la première fois de son histoire, River Plate a été sacré champion d'Amérique du Sud en août à l'issue de sa large victoire 3:0 face aux Tigres en finale retour de Copa Libertadores. Les Millonarios ont par la même occasion accompli un tour de force inédit jusqu'alors, en remportant les trois titres de la CONMEBOL coup sur coup.

50 buts font de Wayne Rooney le meilleur réalisateur de l’histoire de l'équipe d'Angleterre. L’attaquant mancunien a battu le record établi en 1970 par Sir Bobby Charlton en inscrivant un penalty lors de la victoire des siens 2:0 sur la Suisse en septembre.

5 buts en 8 minutes et 59 secondes : Robert Lewandowski a ébahi la planète football en septembre. L'attaquant du Bayern Munich a fait basculer le score à lui seul de 0:1 à son entrée en jeu, à 5:1 au coup de sifflet final. Entre la 51ème et la 60ème, il a inscrit le triplé (3 minutes et 22 secondes), le quadruplé et le quintuplé les plus rapides de l'histoire du championnat allemand. Le Polonais de 27 ans est en outre le premier joueur de Bundesliga à avoir trouvé le chemin des filets à cinq reprises dans un même match depuis Michael Tonnies pour Duisbourg face à un certain Oliver Kahn il y a 24 ans. Il est aussi le premier remplaçant à réussir cet exploit.

110 réalisations ont porté Zlatan Ibrahimovic en tête du classement des buteurs historiques du Paris Saint-Germain en octobre. Le Suédois a égalé, puis dépassé le record de Pauleta en signant un doublé à l'occasion de la victoire du PSG 2:1 sur son grand rival, l'Olympique de Marseille. Ce n'est pas le seul record de Pauleta à avoir été battu. Ibra est également devenu le meilleur buteur du Clasico français, avec huit réalisations.

52 ans après sa première tentative et au terme de 23 campagnes, l'Albanie s'est enfin ouvert les portes d'un grand tournoi international en octobre. Simples outsiders au vu du Classement mondial FIFA/Coca-Cola, les hommes de Gianni De Biasi ont entamé les qualifications pour l'UEFA EURO 2016 par un coup d'éclat en s'imposant 1:0 devant le Portugal. Ils les ont clôturées par leur plus belle victoire en compétition, un 3:0 remporté en Arménie qui leur a offert la deuxième place du groupe aux dépens du Danemark.

324 buts pour le Real Madrid se sont inscrits au compteur de Cristiano Ronaldo en octobre. Le Portugais a effacé le record de Raul lors de sa 310ème rencontre sous les couleurs merengues, conclue par une victoire 3:0 sur Levante. À titre de comparaison, il avait fallu 741 sorties à Raul pour marquer ses 323 buts.

10 buts en sept matches, c'est le rendement impressionnant du Nigérian Victor Osimhen, qui a ainsi établi un nouveau record en Coupe du Monde U-17 de la FIFA en novembre. L’attaquant des Golden Eaglets a trouvé au moins une fois le chemin des filets lors de chacune de ses apparitions à Chili 2015, dépassant la précédente performance de neuf buts inscrits en 2001 par le Français Florent Sinama-Pongolle, égalée dix ans plus tard par l’Ivoirien Souleymane Coulibaly. Le but du record a également permis au Nigeria, équipe la plus titrée de l’histoire de la compétition, de décrocher sa cinquième Coupe du Monde U-17 face au Mali, battu 2:0 pour sa toute première finale dans un tournoi FIFA.

100 rencontres internationales sans encaisser de but : Iker Casillas est le premier gardien de l'histoire à réussir cette prouesse. Le capitaine espagnol a atteint cette barre en novembre, à l'occasion de la victoire de la Roja 2:0 sur l'Angleterre. Le portier de 34 ans fêtait sa 165ème sélection, égalant le record européen détenu jusqu'ici par le Letton Vitalijs Astafjevs. San Iker a en outre offert une sixième victoire consécutive sans encaisser le moindre but à la Roja, qui a égalé son propre record en la matière.

11 matches de Premier League consécutifs ont vu Jamie Vardy trouver les filets. À 28 ans, l'attaquant de Leicester City, qui évoluait encore au niveau amateur il y a quatre ans, a surpassé le record de l'ancien buteur de Manchester United Ruud van Nistelrooy en marquant contre les Red Devils en novembre.

11 mois et 21 jours. Le FC Porto a tenu près d'un an sans encaisser de but à domicile. Sa série de 16 copies parfaites a été brisée en décembre par Bruno Moreira, pensionnaire de Paços de Ferreira, devenu le premier joueur à marquer devant le public du Dragao depuis Lima, ex-attaquant de Benfica, le 14 décembre 2014. Porto affiche un score cumulé de 39:0 sur cette période.

184 réalisations - record mondial du nombre de buts en sélection - et 73 passes décisives jalonnent la carrière internationale d'Abby Wambach. L'attaquante emblématique des États-Unis a raccroché les crampons en décembre à l'issue de son 255ème match avec les Stars and Stripes. Celui-ci s'est malheureusement terminé par le revers des siennes 0:1 contre la RP Chine et la fin d'une série de 104 rencontres à domicile sans défaite entamée en novembre 2004.