Un penalty, un coup franc et une reprise de volée surpuissante sont au menu de la dernière revue statistique de FIFA.com, qui revient également sur la leçon qatarie, le soulagement des Reggae Boyz et l’invincibilité galloise.

112 secondes de jeu seulement restaient à disputer lorsque Simon Dawkins a sauvé la Jamaïque d’une élimination inattendue des qualifications pour la Coupe du Monde de la FIFA 2018™. Les récents finalistes de la Gold Cup de la CONCACAF, qui avaient participé à France 1998, étaient favoris face au Nicaragua pour rejoindre le quatrième tour. Mais leur adversaire a rapidement pris trois longueurs d’avance à Kingston. Deux buts ont finalement permis à la Jamaïque de réduire son déficit avant de se rendre à Managua, où Darren Mattocks lui a donné un avantage précoce. Mais alors que la fin de match approchait, les hommes de Winfried Schäfer étaient virtuellement éliminés au nombre de buts marqués à l’extérieur. Une demi-volée de Dawkins leur a finalement évité d’être le premier finaliste de la Gold Cup en titre à ne pas atteindre le quatrième tour des qualifications de la zone CONCACAF pour l'épreuve mondiale.

100 matches sans marquer de but sur coup franc direct, telle est la série qui a pris fin pour la France. Jérôme Rothen était le dernier à avoir frappé de la sorte pour les Bleus, lors de leur victoire 6:0 contre les îles Féroé dans un match de qualification pour l’UEFA EURO 2008. Mathieu Valbuena a mis fin à huit ans d’attente en offrant sur un coup franc tardif la victoire (1:0) à son équipe face au Portugal. Le meneur de jeu a été directement impliqué dans 20 réalisations sous l’ère Didier Deschamps (six buts, 14 passes décisives), plus que n’importe quel autre joueur. La France a signé au passage son dixième succès consécutif sur le Portugal, face auquel sa dernière défaite (2:0) remonte à 1975, à Paris. Les champions du monde 1998 ont dominé dans la foulée la Serbie (2:1) à Bordeaux, grâce à un doublé de Blaise Matuidi. La volée du milieu de terrain sur le deuxième but a été chronométrée à la vitesse de 105 km/h. Le joueur du Paris Saint-Germain a désormais signé autant de doublés (deux) en 37 sélections avec la France qu’en 337 matches de Ligue 1.

50 buts font de Wayne Rooney le meilleur réalisateur de l’histoire de l’Angleterre. L’attaquant de Manchester United a battu le record établi en 1970 par Sir Bobby Charlton. Gary Lineker avait déjà semblé en mesure d’effacer le champion du monde 1966 des tablettes en inscrivant son 48ème but avec les Three Lions en 1992. Mais l’attaquant de Tottenham a manqué un penalty face au Brésil et n’a pas réussi à trouver le chemin des filets lors de ses six dernières sorties internationales. Rooney a marqué son 49ème but à l’occasion de sa 106ème sélection - le même nombre que Charlton lorsqu’il a pris sa retraite - en convertissant un penalty lors de la victoire de l’Angleterre sur Saint-Marin (6:0). C’est un autre penalty qui a permis au Mancunien d’être le premier Anglais à atteindre la barre des 50 réalisations, à l'occasion d’un succès 2:0 contre la Suisse à Wembley. Le joueur de 29 ans est devenu au passage le premier joueur depuis la Seconde Guerre mondiale à marquer lors de sept matches officiels consécutifs avec l’Angleterre, qui reste en outre la seule équipe à réaliser un sans-faute dans les qualifications pour l’UEFA EURO 2016.

15 buts sans en encaisser un seul ont permis au Qatar de signer face au Bhoutan la plus large victoire de son histoire. Grâce à Mohammed Muntari et Ali Assadalla, qui ont chacun réalisé un triplé, les Qataris ont fait presque deux fois mieux que leur précédent record. Le Bhoutan est l’une des trois équipes asiatiques à avoir concédé les plus lourdes défaites lors des qualifications pour la Coupe du Monde. La Malaisie et Myanmar se sont ainsi inclinés respectivement 10:0 et 9:0 face aux Émirats Arabes Unis et au Koweït. Au total, 28 équipes ne sont pas parvenues à trouver le chemin des filets lors des 31 matches de qualification disputés au cours de la semaine dans la zone Asie.

5 matches consécutifs sans encaisser de but et dix matches sans défaite, telle est la série historique signée par le Pays de Galles, sur le point de se qualifier pour son premier tournoi majeur depuis 1958. A l’occasion de sa 50ème sélection sous le maillot des Dragons, Wayne Hennessey a d’abord permis à son équipe de l’emporter 1:0 sur le terrain de Chypre, égalant ainsi le record gallois de quatre matches d'invincibilité consécutifs pour un gardien, établi en 1981. Le portier de Crystal Palace a ensuite à nouveau conservé ses cages inviolées lors d’un nul vierge face à Israël, à Cardiff. Les joueurs de Chris Coleman n’ont plus concédé le moindre but depuis 504 minutes de jeu. Gareth Bale a offert, de la tête, la victoire à son équipe à Nicosie. Avec six réalisations et deux passes décisives, le joueur du Real Madrid a été impliqué dans huit des neuf derniers buts du Pays de Galles lors des qualifications pour l’UEFA EURO 2016.