Dans la revue statistique de FIFA.com cette semaine, la joie de se marier à Ibiza et de marquer un but historique à Paris côtoie la douleur de perdre deux grandes finales en l'espace de 40 jours et d'établir un triste record loin de ses bases.

33 rencontres à l'extérieur sans la moindre victoire. Tel est le record de la MLS établi par le Chicago Fire, qui s'est incliné 1:0 sur la pelouse du Toronto FC ce 10 juillet. Depuis leur succès sur le New England Revolution à Foxborough il y a deux ans, les représentants de la célèbre Windy City ("ville des vents") ont enchaîné 24 défaites en déplacement – dont six lors de leurs six dernières sorties – pour seulement neuf matches nuls. Le Fire occupe la dernière place du classement général juste derrière le Columbus Crew, qui a enregistré face à New England une troisième défaite consécutive malgré le huitième but d'Ola Kamara en sept titularisations cette saison. Frank Lampard se montre lui aussi dans une forme éblouissante. Après des débuts compliqués dans le championnat nord-américain, le milieu de terrain anglais a trouvé le chemin des filets à quatre reprises lors de ses cinq derniers matches. Grâce à lui, le New York City FC est en tête de la Conférence Est.

12 matches consécutifs sans défaite en Copa Libertadores. Cette barre statistique se refuse toujours à Boca Juniors, après l'échec de sa quatrième tentative ce 8 juillet. La chance semblait pourtant sourire aux hommes de Guillermo Barros Schelotto qui, malgré seulement deux ballons touchés dans la surface d'Independiente del Valle au cours de la première mi-temps de la demi-finale aller, n'en ouvraient pas moins le score par l'intermédiaire de Pablo Pérez. Deux réalisations signées Bryan Cabezas et José Angulo ont néanmoins permis à la formation équatorienne de devenir la cinquième équipe de l'histoire de la compétition à vaincre les Xeneizes après avoir été menée.

10 Joueurs de l'Atlético Nacional ont été impliqués dans le but qui a scellé leur étonnante victoire 2:0 dans l'antre de São Paulo en demi-finale aller de la Copa Libertadores. L'action a été initiée par le gardien Franco Armani et après une superbe talonnade de Marlos Moreno, international colombien de 19 ans, Miguel Borja s'est offert un doublé pour son tout premier match sous les couleurs du club de Medellín. Les Colombiens ont maintenant gardé leurs cages inviolées lors de 11 de leurs 15 dernières rencontres dans l'épreuve continentale. Mieux, ils n'ont concédé qu'un seul but lors de leurs six derniers déplacements.

10 défaites consécutives devant la France. C'est la série à laquelle le Portugal a mis fin à la surprise générale ce 10 juillet pour remporter son premier trophée majeur. Il fallait remonter 41 ans en arrière pour trouver la trace d'un succès de la Seleção face aux Bleus. C'était à Paris, déjà, et elle s'était imposée 2:0 en amical. Alors que l'UEFA EURO n'était plus qu'à dix minutes de connaître sa première finale vierge de tout but, Éder est devenu le premier joueur né hors d'Europe à mettre son nom au tableau d'affichage dans une telle rencontre. L'avant-centre originaire de Guinée-Bissau est aussi devenu le deuxième pensionnaire étranger du championnat français à scorer en finale d'un grand tournoi international après l'Argentin Jorge Burruchaga à la Coupe du Monde de la FIFA 1986™. Le Portugal a en outre été sacré alors qu'il n'a mené que pendant 73 des 720 minutes qu'il a disputées pendant l'épreuve.

2 joueurs ont dorénavant perdu la finale de la Ligue des champions de l'UEFA et de l'EURO la même année. Michael Ballack était le premier, en 2008, marquant le premier tir au but de Chelsea lors d'une séance qui a finalement tourné en faveur de Manchester United à Moscou, puis se montrant incapable d'empêcher le couronnement de l'Espagne à Vienne alors qu'il était le capitaine de l'Allemagne. Le Français Antoine Griezmann, qui a également converti la première tentative de l'Atlético de Madrid aux tirs au but contre le Real Madrid en finale de la Ligue des champions il y a quelques semaines, est donc le deuxième. L'attaquant de 25 ans peut au moins se consoler avec les récompenses de meilleur buteur et meilleur joueur de l'EURO, ce que personne n'avait jamais réalisé avant lui.

1 membre de l'équipe du Pays de Galles manquait à l'appel lors de la parade consécutive au parcours inespéré de la sélection en France. Joe Ledley avait préparé son mariage à Ibiza sans penser que les Dragons auraient une chance d'atteindre la finale et il a bien failli devoir tout annuler au dernier moment. Mais alors que ses coéquipiers prenaient l'avion en direction de Cardiff suite à l'élimination en demi-finales face au Portugal, le milieu de terrain pouvait monter dans un vol privé vers la somptueuse île des Baléares, où il épousait Ruby May Ridgeway dès le lendemain. Avant cela, Ledley pouvait néanmoins profiter de l'ambiance euphorique entourant Gareth Bale, Aaron Ramsey et consorts grâce à la magie de l'application FaceTime et à la gentille attention de son gardien Wayne Hennessey.

En bref
11 matches sans défaite. Cette série n'avait encore jamais été réalisée en J.League japonaise. C'est désormais chose faite avec Kawasaki Frontale, qui a disposé 3:0 de Nagoya Grampus samedi.

9 minutes ont suffi à Hulk pour justifier une partie du montant de son transfert vers Shanghai SIPG et inscrire un premier but lors de sa première apparition.