Des secondes, des minutes et des années… Placée sous le signe du temps, la dernière revue statistique hebdomadaire de FIFA.com nous emmène en Argentine, au Brésil, au Canada, au Salvador et, bien entendu, en France.

100 secondes, c'est le temps qu'il a fallu au Polonais Robert Lewandowski pour inscrire le deuxième but le plus rapide de l'histoire de l'UEFA EURO. Le Russe Dmitri Kirichenko, buteur 68 secondes après le coup d'envoi d'un match contre la Grèce en 2004, conserve la première place. En égalisant pour le Portugal, Renato Sanches est, quant à lui, devenu le troisième plus jeune buteur de l'histoire de la compétition, derrière Johan Vonlanthen et Wayne Rooney. Battus aux tirs au but, les Polonais sont rentrés chez eux sans avoir jamais été menés au score en France.

50 ans s'étaient écoulés depuis le dernier baptême du feu d'un Français dans une grande compétition internationale. Gabriel de Michele, qui avait honoré sa première sélection en Coupe du Monde de la FIFA™, a un successeur : né au Cameroun, Samuel Umtiti a fait ses grands débuts avec les Bleus en quart de finale de l'EURO 2016. Pour cette première face à l'Islande, le nouveau joueur du FC Barcelone n'a manqué aucune de ses 77 passes. Au cours de cette affiche, la France est devenue la première équipe à inscrire quatre buts lors d'une première mi-temps d'un match du Championnat d'Europe. Enfin, Olivier Giroud reste sur neuf buts en neuf sorties.

11 secondes auront été nécessaires à Juan Cazares pour déloger son coéquipier de l'Atletico Mineiro Robinho de la quatrième place du classement des buteurs les plus rapides de l'histoire du Campeonato Brasileiro. En 2003, l'ancien joueur du Real Madrid avait trouvé le chemin des filets en 12 secondes face à São Caetano, alors qu'il portait encore les couleurs de Santos. Curieusement, Robinho était encore impliqué sur l'action conclue par l'international équatorien, au cours de laquelle Fred s'est distingué en réalisant une superbe talonnade acrobatique. Le but le plus rapide de l'histoire de l'élite brésilienne reste la propriété de Nivaldo. En 1989, le joueur de Nautico avait marqué huit secondes après le coup d'envoi match contre… l'Atletico.

10 pays différents ont accueilli Sebastian Abreu, récemment transféré au Salvador. Célèbre pour sa Panenka qui avait ouvert les portes des demi-finales d'Afrique du Sud 2010 à l'Uruguay, El Loco a débuté son parcours dans son pays natal Uruguay il y a 21 ans. Il est ensuite passé par l'Argentine, l'Espagne, le Brésil, le Mexique, Israël, la Grèce, l'Équateur et le Paraguay. L'attaquant de Santa Tecla, 39 ans, reste cependant loin du record mondial établi par Lutz Pfannenstiel. Le gardien allemand a joué dans 25 pays et reste le seul joueur à avoir évolué en tant que professionnel dans les six Confédérations de la FIFA.

5 minutes de temps additionnel avaient déjà été disputées quand Toronto a marqué contre Vancouver Whitecaps pour s'adjuger le championnat du Canada en vertu de la règle des buts marqués à l'extérieur. Né à Toronto mais élevé en Angleterre, Will Johnson a donné la victoire à son équipe avec son premier but de la compétition. Toronto empoche ainsi son cinquième titre et compte désormais deux longueurs d'avance sur l'Impact de Montréal, son premier poursuivant.

En bref
11 secondes ont suffi à Cristian Pavon, de Boca Juniors, pour inscrire le but le plus rapide de l'histoire du professionnalisme en Argentine.

6 victoires consécutives dans des séances de tirs au but organisées lors de grandes compétitions internationales ont été enregistrées par l'Allemagne.