• Josip Weber s'est éteint à 52 ans des suites d'un cancer
  • L'ancien attaquant avait participé à la Coupe du Monde 1994 avec la Belgique
  • Il avait terminé meilleur du championnat de Belgique à trois reprises

L'ancien attaquant de la Belgique Josip Weber a succombé à un cancer de la prostate ce mercredi 8 novembre 2017. Il se battait contre la maladie depuis plusieurs années en Croatie, son pays natal. Il aurait eu 53 ans ce 16 novembre.

Weber avait autant marqué les esprits pour ses qualités humaines que pour ses buts. Son histoire d'amour avec son pays d’accueil a commencé dès 1988, lors de son arrivée. Après trois titres de meilleur buteur du championnat de Belgique avec le Cercle Bruges, et un transfert à Anderlecht, il a enfilé le maillot de la Belgique, inscrivant notamment un quintuplé pour sa première apparition face à la Zambie (9:0) en juin 1994. Il a ensuite traversé l'Atlantique avec les Diables Rouges pour prendre part à la Coupe du Monde de la FIFA, Etats-Unis 1994™.

"C'est quelqu'un qui s'est toujours battu pour son poste notamment chez les Diables, c'était un conquérant. Je garde l'image d'un garçon de droit, de jovial et qui n'aimait pas les injustices", a souligné Georges Grün, son ancien équipier en club et en équipe nationale."Il avait peut-être moins de talent que certains mais il compensait par son envie de tout dépasser."

Johan Walem, ancien milieu de terrain d'Anderlecht et de la Belgique, a également été touché par l'annonce du décès. "C'est un choc, une tragédie pour sa famille et le monde du football. C'était un excellent joueur, un vrai finisseur, un garçon particulier dans un groupe aussi. Il vivait pour marquer, c'était un gagneur."

En pleine préparation pour leur double duel face au Mexique et au Japon, les Diables Rouges ont observé une minute de silence avant leur entraînement du matin.