Drôles, incisives, instructives, émouvantes... Comme à son habitude, FIFA.com termine la semaine en vous proposant les meilleures déclarations entendues aux quatre coins de la planète foot. 

"La pression qui pèsera sur le Pérou sera immense. Il est impensable de perdre face à la Nouvelle-Zélande en math aller-retour" - Anthony Hudson, sélectionneur de la Nouvelle-Zélande en référence au match de barrage pour la Coupe du Monde de la FIFA, Russie 2018 à venir (Newshub)

"Si je m'arrête, personne ne se souviendra de moi parce que je n'ai rien gagné. Et me comparer à Arrigo Sacchi est une insulte pour lui" - Maurizio Sarri, entraîneur de Naples

"Le geste d'Evra, c'est un suicide. Justement, il avait une maîtrise, je l'ai souvent répété, dans ces périodes difficiles il a été un patron de vestiaire. A plusieurs reprises, il a débattu, discuté avec ses partenaires, il les a empêché de faire des conneries bien plus grande que celles qu'ils ont faites, il a cette maturité. Là il y a l'usure, la fatigue, il y a quelque chose de psychologique qui fait qu'on se retrouve dans cette situation" - Raymond Domenech, ancien sélectionneur de l'équipe de France (L'équipe du soir)

"Je n’ai jamais marqué un autre but de ce genre. J’en ai mis de beaux, mais là, c’était en Coupe du Monde. C’était un rêve de gosse. On a tous rêvé de dribbler toute l’équipe adverse, y compris Peter Shilton. Je ne comprends toujours pas ce qu’il a fait, d’ailleurs. Peut-être qu’il a été kidnappé par des fantômes ou par des ovnis. Parce qu’il ne couvrait rien ! Je n’ai pas eu besoin de me forcer pour le battre !" - Diego Maradona, à propos de son fameux but inscrit face à l'Angleterre en Coupe du Monde de la FIFA 1986

"On a battu une équipe fantastique. Pendant vingt minutes, ils nous ont massacrés, ils nous ont complètement détruits.  Surtout sur le côté gauche avec Insigne, Hamšík et Ghoulam. (...)Ils ont une qualité incroyable dans les passes courtes, c'est l'équipe la plus forte du monde en ce moment dans les petits espaces" - Pep Guardiola, entraîneur de Manchester City, après la victoire 2:4 à Naples en Ligue des champions de l'UEFA

"L'important, c'est de parvenir à se redonner un véritable espoir d'ici la trêve en remportant quelques rencontres. On a quand même plus de chances de rester en L1 que de gagner à l'Euromillions, auquel je ne joue pas !" - Frederic Hantz, nouvel entraîneur du FC Metz

"Rentrer dans le vestiaire et voir tout le monde se féliciter car nous avons pris un point, ça me gonfle. Mes joueurs devraient plutôt faire la gueule. Donc, je vais être le seul à la faire" - Pascal Dupraz, entraîneur de Toulouse

"Mauricio Pochettino et Jurgen Klopp ont une belle réputation, car ce sont des coachs offensifs. José Mourino, lui, est moins aimé et me fait penser à Floyd Mayweather, car il utilise la défense comme une arme. Je pense qu’il mérite plus de respect, car il a réussi à rentrer dans les esprits de Klopp et Pochettino pour les faire déjouer" - Gary Néville, ancien joueur de l'Angleterre (Sky Sports)

"Depuis quelque temps, j'ai le sentiment d'assister à mes propres funérailles. (...) Et ça donne une nouvelle perspective des choses. Blague à part, pour le moment, le club me fait confiance, et nous verrons ce qui se passera ensuite" - Vincenzo Montella, entraîneur de l'AC Milan

("Philip Foden doit se faire tester après ce match. Trop fort !!!". Benjamin Mendy, le défenseur de Manchester City, rend hommage à sa manière à la prestation de son équipier en finale de la Coupe du Monde U-17 de la FIFA, Inde 2017, dont Foden a remporté le Ballon d’Or adidas)