Drôles, incisives, instructives, émouvantes... Comme à son habitude, FIFA.com termine la semaine en vous proposant les meilleures déclarations entendues aux quatre coins de la planète foot.  

"Techniquement, son énorme talent de passeur. Il est capable de mettre ses coéquipiers dans des situations aussi idéales qu'imprévisibles devant le but adverse. Avant, je remarquais surtout ses feintes, son habileté, son flair de buteur, mais moins ses capacités de passeur. Cela m'a surpris. En tant qu'être humain, il a un grand cœur. C'est un type bien. Il a un aspect solidaire que peu de gens connaissent" - Tite, sélectionneur du Brésil, interrogé sur les qualités qui l'ont étonné chez Neymar (FIFA.com)

"Heureusement que je ne suis pas autorisé à jurer, parce que ça me démange vraiment quand je pense à la seconde période de Liverpool. La vraie interrogation de ce match, c’était de savoir si les joueurs de Liverpool pouvaient résister à la pression de l’atmosphère et des joueurs andalous. Je me doutais que la réponse serait négative, mais sûrement pas à ce point. La façon dont Liverpool a filé ces trois buts au FC Séville m’a donné l’impression de voir jouer une bande de gamins" -  Jamie Carragher, ancien défenseur du FC Liverpool 

"Est-ce que j'étais inquiet pour mon retour ? Non. Les lions ne récupèrent pas comme les humains" - Zlatan Ibrahimovic, attaquant de Manchester United

"J’aimerais remercier l’ensemble des joueurs qui souffrent autant que moi à cet instant précis, et ceux qui ne le sont pas ne devraient même pas jouer pour ce merveilleux club" David Unsworth, manager d'Everton, après la défaite des Toffees contre Atalanta (1:5) 

"Si Raymond Domenech parle de théâtre, je peux l'écouter. Mais jamais quand il parle de football" - Claudio Ranieri, entraîneur du FC Nantes

"J'étais en train de faire ma liste de courses pour demain matin" - Maurizio Sarri, entraîneur de Naples, en réponse à un journaliste qui demandait pourquoi il a pris des notes après 32 secondes face au Shakhtar Donetsk (Sky Sports)

"J'adore Pastore, il joue pour Paris, mais ne joue pas dans cette équipe. Ils ont deux grands joueurs, Pastore et Ben Arfa, mais ils ne jouent pas" - Éric Cantona, ancien attaquant de la France (Chaîne YouTube FullTimeDevils)

"C'est quand même difficile d'expliquer le football à Buffon. J'aimerais pouvoir lui dire d'y aller à ma place. Il est unique, vraiment. Quand un enfant fait son équipe avec un papier et un crayon, il met toujours Buffon dans les buts. J'ai vu les images de lui après le match contre la Suède. Ça donne envie d'être proche de lui, quelle que soit ton équipe. C'est vraiment dommage qu'un joueur comme lui n'ait pas la chance de jouer un dernier Mondial" - Ivan Rakitić, milieu de terrain de la Croatie

Dear @ivanrakitic , as a goalkeeper I might still play but playing for Croatia as a midfielder in your place might not be a great idea: I am saying it for your good sake. Joking apart, your words have been a great gift. Thanks to you and @JordiAlba: my jersey is waiting for you

(Cher Ivan, je pourrais sans doute continuer comme gardien de but mais jouer milieu de terrain de la Croatie à ta place, ça ne serait peut-être pas une super idée : je dis ça pour ton bien. Blague à part, tes mots sont un beau cadeau. Merci à toi et à Jordi Alba : mon maillot vous attend)

(je saignerais 1000 fois pour cet écusson et pour ce maillot. Merci pour votre soutien. Je serai vite de retour) 

("J'espère que l'AC Milan est devant son écran", en référence à la finale de la Ligue des champions 2004/05)