Un gardien de but téméraire et un triplé inattendu sont au menu de la dernière revue statistique de FIFA.com, aux côtés de quelques Allemands et de débuts de rêve sur le banc.

912 jours à la tête de la République de Corée font désormais d’Uli Stielike le sélectionneur affichant la plus grande longévité au poste, en lieu et place de Huh Jungmoo. L’ancien joueur de l’équipe d’Allemagne de l’Ouest et du Real Madrid, désigné à quatre reprises meilleur étranger de la Liga – soit une fois de plus que Luis Figo et Lionel Messi –, est arrivé en 2014 sur le banc coréen. Malgré ce record, l’Allemand a vécu une mauvaise soirée, puisqu’une tête de Yu Dabao a offert à la RP Chine sa toute première victoire face à la République de Corée dans les qualifications pour la Coupe du Monde de la FIFA™ et la deuxième seulement toutes compétitions confondues depuis 1986. Les Chinois ont signé par la même occasion leur premier succès en neuf sorties, tout en gardant leur cage inviolée pour la septième fois lors de leurs dix derniers matches de qualification.

93 buts en Bundesliga sous le maillot du Bayern Munich permettent à Thomas Müller de déposséder Giovane Elber de la cinquième place des meilleurs réalisateurs de l’histoire du club. Auteur de 20 buts en 31 matches de championnat la saison dernière, l’attaquant de 27 ans n’en avait inscrit qu’un seul cette saison, en 21 apparitions, avant d’affronter le Borussia Mönchengladbach. Devenu le 17ème joueur seulement du Bayern à atteindre la barre des 250 matches de Bundesliga, Müller, qui a mis fin à une série de 14 semaines sans marquer, n’est désormais plus devancé que par Gerd Müller (365), Karl-Heinz Rummenigge (162), Roland Wohlfarth (119) et Dieter Hoeness (102). Le club bavarois a aligné au passage un sixième succès consécutif, tandis qu’avec ce nouveau clean sheet de Manuel Neuer, les hommes de Carlo Ancelotti n’ont plus concédé le moindre but en championnat depuis plus de huit heures et demie.

10 joueurs du onze de départ allemand avaient effectué à la mi-temps moins de dribbles que Joe Hart, le gardien de but anglais, ce 22 mars en amical ! Le portier de 29 ans a réalisé un "Cruyff turn" audacieux pour mettre dans le vent Timo Werner. Un seul Allemand a éliminé un adversaire avant la pause : Leroy Sane, coéquipier de Hart pendant 29 joursen 2016, avant que l’Anglais ne soit prêté au Torino, Pep Guardiola ne le jugeant pas suffisamment à l’aise balle au pied pour s’intégrer à son système de jeu. Son homologue allemand, Marc-Andre Ter Stegen, a encore gardé sa cage inviolée. L’équipe de Joachim Löw n’a pas encaissé de but depuis dix heures et 48 minutes – un nouveau record pour l’Allemagne – et le doublé d’Antoine Griezmann en demi-finale de l’UEFA EURO 2016. Lukas Podolski, pour son 130ème et dernier match international, a marqué à la 69ème minute le seul but de la rencontre et offert à l’Allemagne son premier succès à domicile contre l’Angleterre depuis celui enregistré il y a 30 ans, au Rheinstadion de Düsseldorf, grâce notamment à Pierre Littbarski (3:1).

3 buts sur le terrain de l’Uruguay, telle est la performance, inédite en qualifications pour la Coupe du Monde, réalisée par Paulinho. Seuls Marcelo Salas, lors d’un match nul 2:2 du Chili en 2007, et Maxi Rodriguez, lors d’une défaite 3:2 de l’Argentine en 2013, avaient frappé jusque-là à plus d’une reprise, dans la compétition, à l’Estadio Centenario. Alors qu’Edinson Cavani avait ouvert le score – son 44ème but en 45 matches en club et en sélection depuis le début de la saison 2016/17 –, un missile de Paulinho a contraint l’Uruguay à concéder son deuxième but seulement en neuf matches de qualifications pour la Coupe du Monde. Le milieu de terrain défensif de 28 ans a finalement signé un triplé et permis au Brésil de s’imposer 4:1 et de devenir la toute première équipe à l’emporter en Uruguay, sur la route d’une Coupe du Monde, après avoir été menée. Les Brésiliens ont par ailleurs aligné leur huitième victoire consécutive depuis l’arrivée de Tite aux commandes, avec 22 buts marqués pour seulement deux encaissés. La Seleção n’a plus perdu depuis neuf matches contre la Celeste, soit deux de moins que leur meilleure série face à cet adversaire, entre 1965 et 1980. Paulinho a désormais inscrit six buts en sept apparitions pour Guangzhou Evergrande et le Brésil en 2017.

0 entraîneur n’avait, dans l’histoire de la Premier League, vu son équipe marquer trois buts lors de ses trois premiers matches sur le banc, jusqu’à ce qu’un protagoniste inattendu n’y parvienne. Leicester City n’avait plus marqué en championnat depuis dix heures et dix minutes avant la nomination de Craig Shakespeare, qui n’avait encore jamais occupé un poste d’entraîneur principal, quel que soit le niveau. Ce technicien méconnu de 53 ans a pourtant permis au dernier champion d’Angleterre de s’imposer 3:1 contre Liverpool et Hull City, puis 3:2 face à West Ham United. Auteur d’un seul but lors des 18 derniers matches de Premier League de Claudio Ranieri à la tête de l’équipe, Jamie Vardy en compte déjà trois en autant de sorties sous la houlette de Shakespeare.

En bref

81 minutes et 38 secondes, telle est la fréquence à laquelle Brendon Santalab fait trembler les filets en A-League en 2016/17. Aligné pour la 9ème fois seulement de la saison, face à Wellington Phoenix, le joueur de 34 ans, auteur d’un doublé, a porté son total à 11 réalisations, devenant au passage le meilleur buteur de l’histoire des Western Sydney Wanderers.