Raul et le déclin de Cristiano Ronaldo, Mario Balotelli et la presse, Zinédine Zidane et le travail... Les meilleures déclarations de la semaine sont dans l'Hebdo des bons mots !

"Un joueur ne se soucie que de ce qu'il fait sur le terrain. Il ne s'occupe pas vraiment du reste de l'équipe. Encore que moi, j'ai toujours bien servi mes coéquipiers, alors je les aidais quand même un peu ! (rires) L'entraîneur, lui, doit s'occuper non seulement des 24 joueurs de son groupe, mais aussi de tout ce qu'il se passe autour d'un match, du début à la fin. Pour preuve de la complexité de sa tâche, il consacre bien plus d'heures par jour au football qu'un joueur" - Zinédine Zidane, entraîneur du Real Madrid (FIFA.com)

"Pourquoi regarder ce classement alors qu’on me le rappelle sans cesse dans la rue ?" Edgardo Bauza, sélectionneur de l'Argentine, à propos de la cinquième place de l'Albiceleste en qualification pour la Coupe du Monde de la FIFA, Russie 2018 (FIFA.com)

"Les Brésiliens étaient vraiment de très grands joueurs. Ils arrivaient jusqu’à mes cages et parfois, ils revenaient en arrière en disant qu’ils faisaient le spectacle et donnaient de l’émotion aux gens. Et moi, je leur en étais reconnaissant, vraiment. Ça fait plaisir de jouer contre ce type de joueurs. En plus, humainement, c’était des gars et des adversaires corrects. Je crois qu’ils ont éprouvé de l’empathie pour nous après les quatre buts" - Antonio Carbajal, ancien gardien mexicain, à propos du match d’ouverture de la Coupe du Monde de la FIFA, Brésil 1950™

"Même si à l'heure actuelle les Russes ne sont pas particulièrement convaincus des chances de leur équipe nationale dans la Coupe des Confédérations, ce n'est pas grave. Justement, ce tournoi sera l'occasion parfaite de mettre fin aux doutes et de prouver que la Sbornaya a les moyens de tirer son épingle du jeu à la fois à la Coupe des Confédérations et à la Coupe du Monde" - Cafu, ancien international brésilien (FIFA.com)

"Mes deux premiers rassemblements ont été un peu compliqués. Lors de ma prise de fonction, j’ai ressenti des filles fatiguées tant physiquement que moralement. Elles étaient vraiment touchées d’avoir échoué à Rio. L’envie de bien faire était là, mais ça ne fonctionnait pas. Mais pour que ça marche les jours de match, il faut travailler en amont. C’est ce qu’on fait, avec humilité"Olivier Echouafni, sélectionneur de l'équipe de France féminine (FIFA.com)

"Ce n'est pas de la faute de Paul s'il gagne dix fois le salaire que certains très bons joueurs reçoivent. Ce n'est pas de la faute de Paul si certains fans ont des soucis financiers et ont besoin de chaque centime alors que lui est multimillionnaire" - José Mourinho, entraîneur de Manchester United, à propos de Paul Pogba

"Mark Hugues dit que je m'entraîne bien, que je suis en bonne forme et que je ne dois rien changer. Mais je ne sais toujours pas pourquoi je ne joue pas. J'aimerais donc vraiment savoir ce qui cloche. C'est fou qu'on te dise que tout va bien et que malgré tout, tu ne joues pas" - Wilfried Bony, attaquant de Stoke City (Daily Mirror)

"Cristiano joue proche de la surface et c’est assez compliqué, mais s'il vous plaît, son rendement est encore énorme. Il a perdu sa vitesse, mais a maintenu son potentiel, mais c’est normal avec l’âge. Peut-être qu’il tente aussi moins de un contre un, mais c’est parce qu’il nous a mal habitués" - Raul, ancien attaquant du Real Madrid (Kicker)

"J'ai parlé d'incroyables jeunes joueurs, du racisme, de l'Italie, et tout ce dont les journaux parlent c'est ce que j'ai dit sur Cavani.. Vous êtes ridicules sérieux.. Cavani est un joueur exceptionnel et je le respecte en tant que grand attaquant mais le toucher de balle d'un phénomène je ne la retrouve que chez Di Maria et Falcao, et alors ? Sérieusement, ne me demandez plus une interview.. personne" - Mario Balotelli, attaquant de l'OGC Nice, sur son compte Instagram