• Lionel Messi franchit un nouveau cap sous les couleurs du FC Barcelone
  • Bojan Krkic est le septième joueur à marquer dans les championnats d’Angleterre, d’Allemagne, d’Italie et d’Espagne
  • Le Bayern n'avait plus été mené en Coupe d'Allemagne depuis 42 heures et 49 minutes

FIFA.com revient sur les statistiques les plus marquantes de la semaine écoulée :

500 buts sous les couleurs d’un seul et même club : Lionel Messi est le huitième homme à entrer dans ce club très fermé, après Jimmy McGrory (Celtic), Josef Bican (Slavia Prague), Fernando Peyroteo (Sporting), Jimmy Jones (Glenavon), Uwe Seeler (Hambourg), Pelé (Santos) et Gerd Müller (Bayern Munich). L'Argentin n’avait plus marqué depuis six matches contre le Real Madrid. En égalisant, Messi a dépassé Alfredo di Stefano pour devenir le meilleur buteur de l’histoire du Clásico en championnat. Un peu plus tard, Sergio Ramos a reçu le 22ème carton rouge de sa carrière suite à une faute sur le buteur barcelonais. Alors qu’il ne restait que 13 secondes à jouer, l’attaquant des Blaugranas s’est trouvé à la conclusion d’un contre parfait pour porter son compteur personnel à 500 unités et offrir au Barça une victoire importante face à son grand rival madrilène.

50 buts en Premier League ont été inscrits par Diego Costa en 85 matches, ce qui fait de lui le huitième joueur le plus rapide à atteindre ce cap. Andy Cole (65 matches), Alan Shearer (66), Ruud van Nistelrooy (68), Fernando Torres (72), Sergio Agüero (81), Thierry Henry (83) et Kevin Phillips (83) ont fait mieux par le passé. Luis Suarez (86) et Ian Wright (87) complètent ce Top 10. L’international espagnol a mis un terme à une série infructueuse de cinq matches - sa plus longue séquence stérile depuis la saison 2012/13, lorsqu’il portait les couleurs de l’Atlético de Madrid - en signant un doublé lors de la large victoire 4:2 de Chelsea sur Southampton. L’attaquant de 28 ans a notamment bénéficié d’une passe décisive de Cesc Fabregas, qui dépasse ainsi Frank Lampard pour s’emparer de la deuxième place du classement historique des meilleurs passeurs en Premier League avec 103 services. Il reste cependant à bonne distance de Ryan Giggs et de ses 162 passes.

42 heures et 49 minutes s’étaient écoulées depuis que le Bayern Munich avait été mené pour la dernière fois en Coupe d’Allemagne. Marco Reus a mis fin à la série en donnant l’avantage au Borussia Dortmund. Depuis leur défaite (5:2) en finale de l’édition 2012 face à un BVB alors emmené par Robert Lewandowski, les Bavarois avaient disputé 27 matches dans cette compétition sans jamais accuser le moindre retard. Au cours de cette période, le club munichois a soulevé le trophée à trois reprises. Il a également subi une élimination aux tirs au but face à Dortmund, en demi-finale de la Coupe d’Allemagne 2015. Malgré la quatrième réalisation de Reus en autant de sorties, le Bayern a repris l’avantage avant la pause. Toutefois, la 19ème passe décisive d’Ousmane Dembélé en 44 sorties avec le BVB a permis à Pierre-Emerick Aubameyang de signer son 35ème but de la saison, synonyme d’égalisation. Du haut de ses 19 ans, Dembélé s’est lui-même chargé d’inscrire le but de la victoire. Au passage, le Borussia Dortmund est entré dans l’histoire en devenant la première équipe à disputer quatre finales de Coupe d’Allemagne consécutives. De son côté, le Bayern reste sur cinq matches sans victoire, ce qui ne lui était plus arrivé depuis 17 ans. À l’époque, Oliver Kahn, Stefen Effenberg, Elber et leurs partenaires avaient été tenus en échec par le Hertha Berlin, le Dynamo Kiev, Kaiserslautern, Wolfsbourg et le FC Porto.

5 minutes et 19 secondes, c’est le temps qu’il a fallu à Baldé Keita, de la Lazio, pour inscrire le triplé le plus rapide depuis 42 ans en Serie A. En 1975, Pietro Anastasi avait été un peu plus vif à l'occasion d’un match de la Juventus contre la Lazio. Le troisième but de Keita contre Palerme a fait du club romain le premier pensionnaire de l’élite italienne à toucher la cible à cinq reprises au cours des 26 premières minutes d’une affiche de Serie A depuis le carton de la Juventus contre la Fiorentina en 1938. Ciro Immobile a marqué les deux premiers buts de la Lazio, portant ainsi son compteur personnel à 20 unités depuis le début de la saison. Andrea Belotti, Edin Dzeko, Mauro Icardi, Gonzalo Higuain et Dries Mertens ayant déjà franchi cette barre, six joueurs ont dépassé les 19 réalisations en Serie A pour la quatrième fois de l’histoire, après les exercices 1949/50, 1950/51 et 1997/98. Lors de ce dernier, Oliver Bierhoff, Ronaldo, Roberto Baggio, Gabriel Batistuta, Alessandro Del Piero et Vincenzo Montella s’étaient illustrés par leur réalisme.

En bref
9
ans après son dernier but en championnat, Javier Mascherano a retrouvé le chemin des filets en marquant sur penalty le 500ème but du FC Barcelone sous l’ère Luis Enrique. Il faut remonter à une action au cours de laquelle le défenseur argentin, alors avec Liverpool, avait éliminé un joueur de Reading avant de décocher une frappe puissante pour trouver trace de son dernier but.

7 joueurs ont marqué dans le championnat d’Angleterre, d’Allemagne, d’Italie et d’Espagne. Bojan Krkic (Mayence) rejoint ainsi Florin Raducioiu, Gica Popescu, Jon Dahl Tomasson, Pierre Womé, Obafemi Martins et Kevin-Prince Boateng.