• L'AS Monaco égale un record vieux de 79 ans, et décroche un titre de champion après 17 ans d'attente
  • Naples et Dries Mertens ont fait trembler les filets de Serie A, notamment du Torino
  • Dirk Kuyt soigne sa sortie, Robert Lewandowski fait coup double


79 ans s'étaient écoulés depuis le record établi par l'Olympique de Marseille : inscrire au moins un but lors de 30 journées consécutives de Ligue 1. L'AS Monaco a égalé cette performance. en battant Saint-Étienne 2:0, alignant au passage un onzième succès de rang. L'ASM remporte ainsi, à une journée du terme, un titre qui lui échappait depuis 17 ans.Les Monégasques s'installent à la troisième place du classement des clubs les plus titrés de l'élite française, à égalité avec Nantes (8), mais derrière Saint-Étienne et Marseille (10 chacun). Durant la première campagne orchestrée par Leonardo Jardim, Monaco avait inscrit en moyenne 1,3 but par match ; cette saison, l'équipe de la Principauté a tourné à 2,8 buts à chaque sortie. Avec 104 réalisations, Monaco affiche également la troisième meilleure attaque de Ligue 1 sur une saison, devant Lille en 1948/49 et le Paris Saint-Germain en 2015/16 (102 chacun). Thadée Cisowski avait permis au RC Paris d'inscrire 118 buts en 1959/60, ce qui n'avait pas suffi au club de la capitale pour dépasser la troisième place. Avec 109 réalisations, Roger Piantoni, Just Fontaine et leurs coéquipiers de Reims s'étaient adjugé le trophée.

46 buts ont été inscrits en déplacement par Naples cette saison en Serie A. Les Napolitains égalent ainsi le record établi par la Juventus de Karl Aage Praest, Rinaldo Martino, Giampiero Boniperti et John Hansen en 1949/50. Ils ont soigné leurs statistiques en dominant le Torino 5:0 devant son public. En deux matches contre Naples cette saison, Joe Hart a donc concédé dix buts. Les Napolitains ont marqué à chacune de leurs 14 dernières sorties, ce qui constitue leur meilleure série depuis 1975 et 1976. Le Belge Dries Mertens est passé d'une moyenne de 0,17 but par match sur ses deux premières campagnes en Serie A à 0,76 but par match depuis le début de l'exercice (25 buts en 33 sorties). Naples affiche par ailleurs la meilleure attaque de l'élite italienne avec 86 réalisations. Aucune équipe de Serie A n'avait fait aussi bien depuis la Juventus d'Omar Sivori et John Charles en 1959/60 (92 buts).

36 ans et 296 jours, c'est ce qu'affiche le compteur de Dirk Kuyt, quatrième plus vieux joueur à signer un triplé en Eredivisie. Seuls Abe Lenstra, Faas Wilkes et Pleun Strik étaient plus âgés. L'ancien joueur de Liverpool n'a eu besoin que de 38 secondes pour marquer le but le plus rapide de Feyenoord depuis Graziano Pelle en 2012. Kuyt n'est que le troisième homme à franchir la barre des 100 réalisations en Eredivisie pour Feyenoord, après Cor van der Gijp en 1961 et Ove Kindvall en 1970. Dans la foulée, il s'est offert son neuvième triplé dans l'élite néerlandaise - un record depuis le début du siècle - pour offrir une nette victoire 3:1 à son équipe devant Heracles. Feyenoord termine la saison avec un point d'avance sur l'Ajax Amsterdam et remporte son premier titre depuis 18 ans. En 1998/99, Feyenoord et le PSV Eindhoven étaient à égalité : 14 titres chacun. Depuis, Eindhoven a ajouté neuf lignes à son palmarès, tandis que son rival restait muet. La victoire 3:1 de l'Ajax sur Willem II n'a rien changé à l'issue du championnat mais, en trouvant le chemin des filets, Kasper Dolberg est devenu le sixième joueur de moins de 20 ans à franchir la barre des 15 réalisations en une saison avec les Lanciers après Johan Cruyff, Wim Kieft, Gerald Vanenburg, Marco van Basten et Patrick Kluivert.

43 ans après Gerd Müller, Robert Lewandowski est devenu le premier joueur à marquer 30 buts lors de deux saisons consécutives de Bundesliga. L'an dernier, l'attaquant polonais avait fait mouche à 30 reprises en 32 sorties. En égalisant (1:1) sur le terrain du RB Leipzig, il a réédité les mêmes statistiques. L'équipe de Ralph Hasenhuttl n'avait plus encaissé de but à domicile depuis plus de sept heures et demi. De son côté, Lewandowski est devenu le 15ème joueur à atteindre la barre des 150 buts en Bundesliga. Un doublé de Timo Werner a permis à Leipzig de compter deux buts d'avance à l'entame des dix dernières minutes, mais une nouvelle frappe victorieuse du Polonais et deux réalisations signées David Alaba et Arjen Robben dans le temps additionnel ont offert les trois points (5:4) au Bayern.

15 buts ont été inscrits en déplacement par Alexis Sanchez en Premier League en 2016/17. Il s'agit du deuxième meilleur total derrière Kevin Phillips, auteur de 16 buts à l'extérieur avec Sunderland en 1999/2000. Le Chilien de 28 ans a encore frappé à Stoke, devenant ainsi le huitième joueur à signer 50 buts sous les couleurs d'Arsenal en Premier League, après Thierry Henry, Ian Wright, Robin van Persie, Dennis Bergkamp, Olivier Giroud, Theo Walcott et Robert Pirès. Sanchez s'est encore offert un doublé en fin de match contre Sunderland (2:0). Il est désormais à trois longueurs de l'Anglais Harry Kane (Tottenham) et une du Belge Romelu Lukaku (Everton) dans la course au titre de meilleur buteur de Premier League. Arsenal a terminé la rencontre avec 36 tirs, plus que les Black Cats en huit mois de compétition (sur dix). Ce succès permet aux Gunners de continuer à croire en une 18ème qualification de rang pour la Ligue des champions de l’UEFA.

En bref
367 buts dans les cinq grands championnats européens figurent désormais au compteur du buteur du Real Madrid Cristiano Ronaldo, auteur d'un doublé contre le Celta de Vigo. Il bat par la même occasion le record de Jimmy Greaves.

4 sacres consécutifs en championnat du Portugal, telle est la grande première réalisée par Benfica, le club le plus titré du pays.