• La Serie A affiche la plus haute moyenne de buts des cinq grands championnats
  • Un vieux record de Ferenc Puskas a été dépoussiéré par Neymar
  • Les records de victoires en FA Cup pour Arsenal et Arsène Wenger 

55 ans après Ferenc Puskas, Neymar est devenu le premier joueur à marquer dans trois finales consécutives de la Coupe du Roi. Le Brésilien a fait trembler les filets en 2015 contre l’Athletic Bilbao, face au FC Séville en 2016 puis Alaves en 2017, inscrivant à cette occasion le deuxième but du FC Barcelone. Lors de cette rencontre, Lionel Messi a également marqué, devenant le premier joueur à faire mouche dans quatre finales de cette compétition depuis Telmo Zarra dans les années 50 (5 finales en tout). Avec ce résultat, le FC Barcelone devient la première équipe à s’adjuger la Coupe du Roi trois fois de rang depuis 1953. C'est déjà le Barça qui avait réussi cette prouesse. Luis Enrique quitte le club auréolé d’un score parfait de 6 sur 6 en finale.

26 saisons consécutives avec la meilleure moyenne de buts par match parmi les cinq grands championnats européens : la série de la Bundesliga s’est interrompue en 2016/17, puisque le championnat allemand rétrograde en troisième position. Il faut remonter à l’exercice 1989/90 pour trouver une autre ligue plus prolifique : la Bundesliga (2,53 buts/match) avait été dépassée par le championnat anglais (2,6), à une époque où officiaient des attaquants aussi redoutables que Gary Lineker, John Barnes, Kerry Dixon, Matt Le Tissier, David Platt, Ian Rush et Rod Wallace, qui avaient inscrit à eux sept 140 buts. La Bundesliga, qui affichait une moyenne de 3,16 réalisations par match en 2013/14, malgré le fait qu’aucun joueur n’ait marqué plus de 20 buts, a atteint le score de 2,87 buts/match en 2016/17. Un chiffre qui aurait dû lui assurer la première place, si ce n’est que la Liga a enregistré une moyenne de 2,94 buts par rencontre, juste derrière les 2,96 buts/match de la Serie A, berceau du catenaccio. Grâce à une 38ème journée prolifique (44 réalisations, soit 4,4 buts par match), l’élite italienne a atteint son plus haut total de buts (1 123) depuis l’exercice 1950/51 (1 192).

7 buts en six sorties à Wembley ont été inscrits par Alexis Sanchez, dont l’ouverture du score a aidé Arsenal à surprendre Chelsea 2:1 en finale de la FA Cup. El Niño Maravilla avait inscrit les deux buts du Chili lors du succès 2:0 sur l’Angleterre en match de préparation pour la Coupe du Monde de la FIFA 2014™, marquant cinq fois en autant de rencontres sous le maillot des Gunners (5 victoires à la clé). Les Blues ont souffert du carton rouge de Victor Moses, qui est devenu le cinquième joueur seulement à se faire exclure d’une finale de FA Cup après Kevin Moran, José Antonio Reyes, Pablo Zabaleta et Chris Smalling. Aaron Ramsey, déjà auteur du but décisif lors de la finale 2014 gagnée contre Hull City, a remis le couvert face aux Blues, permettant à Arsenal de dépasser Manchester United pour établir un record absolu de 13 victoires en FA Cup. Arsène Wenger devient quant à lui le manager le plus titré dans cette compétition devant George Ramsay, avec un bilan de sept coupes d’Angleterre.

6 matches sans victoire en Coupe du Monde U-20 de la FIFA, c’est l’étonnant record enregistré par l’Argentine lors de République de Corée 2017, alors qu’elle était restée invaincue pendant une décennie. Après le revers 0:1 de Pablo Zabaleta, Lucas Biglia, Lionel Messi et consorts face aux États-Unis de Freddy Adu en match d’ouverture de Pays-Bas 2005, les sextuples vainqueurs de la compétition avaient enchaîné 19 matches sans défaite, échouant à une unité du record absolu détenu par le Brésil, avant de s’incliner 2:3 face au Ghana en 2015. Alors qu’elle restait sur une série de 4 matches sans victoire dans la compétition, l'Albiceleste a démarré la phase finale de République de Corée 2017 par deux revers face à l’Angleterre et le pays hôte. L’Argentine a ensuite remis les pendules à l’heure avec une large victoire 5:0 face à la Guinée, sans pour autant pouvoir décrocher la qualification pour les huitièmes de finale. C’est la première fois que les Sud-Américains restent à quai au premier tour dans deux éditions successives de cette épreuve.

4 doublés consécutifs coupe-championnat : le Red Bull Salzbourg est devenu le troisième club européen seulement à réussir un tel exploit. Le Dinamo Tirana (Albanie) fut le premier à y parvenir entre 1950 et 1953, suivi du Dinamo Tbilissi (Géorgie), qui enchaîna six doublés entre 1992 et 1997 sous l’impulsion de Kakha Kaladze, Georgi Kinkladze et Giorgi Demetradze. Salzbourg a battu Altach en dernière journée de Bundesliga autrichienne pour boucler l’exercice avec un bilan de 81 points, le deuxième plus haut total de l’histoire de la compétition, et 18 points d’avance sur son dauphin. Au passage, le Red Bull égale le record de l’Austria Vienne, vainqueur de quatre titres nationaux successifs entre 1978 et 1981. Les hommes d’Oscar Garcia ont ensuite battu le Rapid Vienne 2:1 en finale de la Coupe d’Autriche. Salzbourg reste sur 22 succès consécutifs en coupe, avec à la clé 102 buts marqués pour seulement 16 encaissés.


En bref
11 Ballons d’Or tchèques ont été décernés au portier Petr Cech. Ce trophée n’a échappé qu’à deux reprises au gardien d'Arsenal : en 2009 (Pavel Nedved) et en 2016 (David Lafata).

5 cartons rouges lors d’une saison de Serie A : le record absolu, établi par le Parmesan Luigi Apolloni en 2000/01, vient d'être égalé par Gabriel Paletta (AC Milan), qui a reçu un carton rouge lors de la dernière journée face à Cagliari.

0 tel était le pourcentage de victoires des Équatoriens de la Liga de Quito en Uruguay. Alors qu’ils s’étaient toujours inclinés en sept déplacements en terre charrua, ils ont battu 2:1 le Defensor Sporting au Centenario, et se sont qualifiés pour les seizièmes de finale de la Copa Sudamericana.