• Vainqueur de la Coupe des Confédérations de la FIFA 2017, l'Allemagne retrouve un bilan positif en finale de compétitions officielles 
  • L'Italien Sebastien Giovinco brille sur coup de pied arrêté en MLS 
  • Les Luxembourgeois du Progrès Niederkorn écrivent l'histoire en Europa League

21 années auront été nécessaires à l'Allemagne masculine pour retrouver un bilan positif en finale de compétitions officielles, malgré sa réputation d'efficacité. À une époque, la Mannschaft affichait un taux de réussite de 75 % dans les matches décisifs, mais ses échecs en finale de la Coupe du Monde de la FIFA, Corée/Japon 2002™ et de l'UEFA EURO 2008 ont ramené ses statistiques à un niveau plus modeste : sept défaites en 13 sorties. Après avoir soulevé la Coupe du Monde en 2014 au Brésil, les Allemands ont triomphé en finale de la Coupe des Confédérations de la FIFA 2017 pour porter leur ratio à 53 %. Grâce au but décisif inscrit par Lars Stindl contre le Chili, les champions du monde en titre ont trouvé le chemin des filets lors de leurs dix dernières sorties dans cette compétition. Seuls le Mexique (11 matches entre 1995 et 1999) et le Brésil (13, série en cours depuis 2005) ont fait mieux. L'Allemagne est le premier lauréat de la Coupe des Confédérations à avoir dû attendre cinq matches avant de conserver ses cages inviolées. Tous les autres, à l'exception d'El Tri en 1999, ont réalisé cette performance au cours de l'une de leurs deux premières parties.

9 coups francs directs en MLS ont été transformés par Sebastian Giovinco. Il égale le record détenu par Jeff Larentowicz et Javier Morales. Toutefois, si l'Américain et l'Argentin arpentent les pelouses de l'élite américaine depuis 2005 et 2007 respectivement, l'Italien est arrivé il y a deux ans et demi seulement. Le suivant sur la liste, David Beckham, a marqué à sept reprises sur coup franc. Le dernier exploit de Giovinco a permis à Toronto de s'imposer 3:1 sur la pelouse d'Orlando et de signer par la même occasion son premier succès en six déplacements. Depuis le début de la saison, la franchise canadienne a pris en moyenne deux points par match. La Fourmi Atomique reste sur cinq buts en quatre sorties, toutes compétitions confondues. L'Italien n'est plus désormais qu'à deux unités de devenir le septième Européen à franchir la barre des 50 réalisations en MLS après Robbie Keane, Bradley Wright-Phillips, Sébastien Le Toux, Dom Dwyer, Thierry Henry et David Villa.

7 buts ont permis à Shanghai Shenhua de remporter la troisième plus large victoire de l'histoire de l'élite chinoise, aux dépens de Liaoning Kaixin. Les hommes de Gustavo Poyet ont réalisé cette performance en l'absence de Carlos Tevez, touché au mollet. Fredy Guarin s'est offert un doublé, accompagné d'une passe décisive. Giovanni Moreno, un autre Colombien qui fêtait son anniversaire le lendemain, et Obafemi Martins ont également contribué au large succès (8:1) de Shanghai en inscrivant un doublé et une passe décisive chacun. Pour trouver trace de succès plus larges encore, il faut remonter à la correction (9:1) infligée par Beijing Guoan à Shanghai Shenhua en 1997 ou au triomphe (8:0) de Dalian Wanda sur Bayi en 2001. Dans le duel à distance entre deux anciens coéquipiers, Paulinho et Alexandre Pato. le premier, auteur d'un doublé, a fait mieux que le second, qui n'a inscrit qu'un but. Mais c'est bien Tianjin Quanjian qui s'est imposé 4:3, mettant ainsi un terme à la série de dix victoires consécutives de Guangzhou Evergrande. Pour la première fois depuis six ans, Guangzhou a encaissé plus de trois buts dans un match. Le géant de la Super League n'avait plus connu pareille mésaventure depuis un revers 5:2 contre Jiangsu Suning en 2011, alors que le titre était déjà joué. En revanche, les Tigres du Sud ont marqué quatre buts ou plus à 41 reprises.

1 but inscrit, 42 encaissés, c'est ce qu'affichait le compteur du Progrès Niederkorn après une série de 13 matches sans victoire en compétitions de clubs européennes. Ce 4 juillet, les Luxembourgeois ont doublé leur total en l'espace de neuf minutes. Fondé en 1919, le Progrès a terminé à la quatrième place de l'élite luxembourgeoise en 2016/17, ce qui ne l'a pas empêché de concéder une courte défaite (1:0) sur le terrain des Glasgow Rangers lors de la première manche du tour préliminaire de l'UEFA Europa League. À titre de comparaison, les Écossais comptent 54 titres nationaux et une Coupe d'Europe des vainqueurs de coupe, conquise en 1972. Emmanuel Françoise a ouvert le score à la 66ème minute, signant ainsi le premier but du Progrès sur la scène européenne depuis celui marqué en 1981 contre Glentoran (Irlande du Nord). Les locaux ont ensuite doublé la mise sur un coup franc de Sebastian Thill. Les Rangers ont eu beau toucher du bois à deux reprises dans le temps additionnel, le Progrès a tenu bon. Cette énorme surprise lui vaudra d'affronter l'AEL Limassol au prochain tour.


En bref
64 places ont été gagnées par la Pologne au Classement mondial FIFA/Coca-Cola en l'espace de deux ans et dix mois. En septembre 2014, elle était encore devancée par le Cap-Vert, le Guatemala et la Jordanie ; aujourd'hui, elle pointe en sixième position, soit la meilleure performance de son histoire.

50 heures de futsal sans interruption ont été disputées par les joueurs, le personnel et les supporters des Tranmere Rovers dans le cadre d'une levée de fonds. Ils ont ainsi battu le précédent record de dix heures.

31 ans après Gary Lineker, l'Anglaise Toni Duggan marche sur les traces de l'ancien attaquant international au FC Barcelone. Tous deux ont joué à Everton, évoluent au poste d'attaquant, ont terminé à la deuxième place du championnat (Duggan avec Manchester City), disputé la finale de la FA Cup et ont quitté les rives de la Mersey pour s'installer en Catalogne.

4 secondes après son entrée en jeun contre New England Revolution, Roland Alberg (Philadelphia Union) a décoché un boulet de canon de plus de 25 mètres qui risque fort de figurer parmi les candidats au titre de but de l'année.