1er - 7 juillet

L'hebdo des bons mots

(FIFA.com)
Barcelona's Lionel Messi and Neymar
© Getty Images

Drôles, incisives, instructives, émouvantes... Comme à son habitude, FIFA.com termine la semaine en vous proposant les meilleures déclarations entendues aux quatre coins de la planète foot. 

"Je suis décidé à rester, que je joue en réserve ou ailleurs. J'ai un an de contrat. Et puis peut-être que je ferai une Rod Fanni et que Marcelo Bielsa tombera amoureux de moi. J'en ai informé les dirigeants la semaine dernière, c'est bien comme ça. Et puis la CFA aura un joueur qui a au moins le niveau de L2 !" - Julian Palmieri, défenseur de Lille (La Voix du Nord)

"Ce n’est pas moi mais mon mari qui a envoyé le SMS actant mon choix. Je n’arrivais pas à le faire !" Jessica Houara-D’Hommeaux, milieu de terrain de l'Olympique lyonnais, au sujet de son départ du PSG vers l'OL, l'été dernier (FIFA.com)

"Je ne dis pas que l’adaptation au vestiaire du Barça a été difficile, mais le premier mois a été compliqué. C’était une situation incroyable évidemment, parce que quand j’entrais, je regardais d’un côté il y avait Messi, et de l’autre Xavi, Iniesta ou Piqué. J’avais l’impression d’être dans un jeu vidéo, je jouais à la console avec le Barça il y a peu et là je les avais à côté. Au début, j’avais honte de parler avec eux. Ce sont mes idoles" - Neymar, ailier du FC Barcelone (Mundo Deportivo)

"Arturo Vidal a dit avant la finale qu'ils voulaient gagner le titre pour devenir 'les meilleurs du monde'. L'Allemagne reste la meilleure équipe du monde, voilà ce que cela représente. Le fait que cette jeune équipe y soit parvenue représente quelque chose d'historique et d'unique pour l'Allemagne, quelque chose de très particulier. Les joueurs se sont battus les uns pour les autres sur le terrain pour décrocher ce trophée" - Joachim Löw, sélectionneur de l'Allemagne, après la victoire de la Mannschaft en Coupe des Confédérations

"Ce gamin n’était pas serein, ça se voyait à des kilomètres. Il était dans un sacré bordel et ça l’a mené à faire un Euro U21 désastreux. Je m’y attendais après tout ce qui s’est passé. A cet âge-là, on ne devrait penser qu’à jouer, à grandir, à faire un bon Euro, puisqu’il a la chance d’y avoir été. J’ai toujours dit qu’il est très bon, il a un bel avenir, mais ça dépend de lui. Il devrait rester à Milan, continuer à grandir et mûrir, c’est la solution correcte" - Dino Zoff, ancien gardien de l'Italie, à propos de Gianluigi Donnarumma portier du Milan AC, au centre de multiples rumeurs de transfert (La Gazzetta dello Sport)

"Tout le monde me dit : 'Tu dois changer'. Et je leur réponds : 'C’est vous qui devez changer'. Je ne vais pas changer parce que je ne sais pas le faire d’une autre manière. Je ne ressens pas la nécessité. Ici, comme partout, c’est onze contre onze et sur les mêmes dimensions. La différence est que l’arbitre laisse jouer et ça équilibre plus le jeu. Des actions qui sont des fautes partout ne le sont pas en Premier League. Il est vrai qu’il y a six équipes à fort potentiel économique, tout le monde peut gagner et les petites équipes équilibrent le match avec un jeu direct, le contact qu’il nous manque. Mais je continue à penser que si tu joues bien, tu gagnes" - Pep Guardiola, entraîneur de Manchester City (El Esportiu)

"Avant son dernier match, Totti nous a prévenus et nous a dit que, s'il avait un penalty, il ne marquerait pas et qu'il enverrait le ballon aux tifosi" Juan Jesus, milieu de terrain de l'AS Rome

Comme chaque semaine, FIFA.com a retenu pour vous les déclarations les plus marquantes entendues au quatre coins de la planète football. 

Comme chaque semaine, FIFA.com a retenu pour vous les déclarations les plus marquantes entendues au quatre coins de la planète football. 

(L'attaquant de Manchester United fait son petit effet chez de jeunes fans...)

(Lukas Podolski a envoyé un message aux fans japonais après son transfet à Vissel Kobe : il compte se fondre dans la culture locale!)

(John Terry s'est prêté à la tradition du bizutage comme tout le monde, malgré ses 36 ans et son parcours à Chelsea, lors de son arrivée à Aston Villa)