• Le Danemark stoppe la domination allemande sur l'UEFA EURO Féminin
  • Nice brise celle de l'Ajax Amsterdam à domicile
  • Le Bayern Munich boucle une préparation estivale cauchemardesque

72 secondes. C’est le temps qu’il restait à jouer lorsque Jordan Lotomba, 18 ans, entré quatre minutes plus tôt, a inscrit de la tête le but qui a permis aux Young Boys de Berne de se qualifier pour les barrages de la Ligue des champions de l’UEFA et d’éliminer le Dynamo Kiev au bénéfice des buts inscrits à l’extérieur.

43 ans après la dernière victoire des Anglaises face aux Françaises, le but de Jodie Taylor - son cinquième en trois sorties à l’UEFA EURO féminin - a permis aux Britanniques de renouer avec le succès face aux Bleues et d’accéder aux demi-finales. L’Angleterre s’était imposée lors des deux premières confrontations entre les deux équipes, en 1973 et 1974, mais la France était restée invaincue sur les 19 matches qui avaient suivi. Dans le dernier carré, les Anglaises ont vu leur série de sept victoires consécutives prendre fin par un revers 3:0 face aux Pays-Bas.

22 ans. C’est la durée de la mainmise de l’Allemagne sur l’UEFA EURO féminin, qui a pris fin lorsqu’un bourreau bien connu l’a empêchée de conquérir une septième couronne consécutive. En 1993, Steffi Jones, Silvia Neid et autres Heidi Mohr s’étaient inclinées 3:1 face au Danemark dans le match pour la troisième place. Moins de 12 mois auparavant, la Mannschaft sacrée à la Coupe du Monde de la FIFA, Italie 1990™ avait concédé une défaite surprise face aux Danois en finale de l’UEFA EURO 1992. Depuis, l’Allemagne n’avait pas perdu le moindre match de phase à élimination directe dans l’UEFA EURO féminin, soit une invincibilité longue de 8 793 jours… Jusqu’à ce qu’elle s’incline de nouveau face au Danemark 2:1 en quart de finale de Pays-Bas 2017.

18 secondes : c’est le temps qui s’est écoulé entre le but qui a permis à Sportivo Estudiantes de prendre l’avantage en fin de match et l’égalisation de Los Andes lors de la dernière journée du championnat argentin de Primera B. Estudiantes, à ne pas confondre avec son prestigieux homologue de La Plata présidé par Juan Sebastian Veron, a tout de même conservé ce nul 1:1 et évité la relégation d’un souffle.

10 coups francs directs en MLS pour le joueur du Toronto FC Sebastian Giovinco, qui a battu un record qu’il partageait avec Jeff Larentowicz et Javier Morales.

9 joueurs de l’Ajax Amsterdam peuplaient la surface de réparation néerlandaise lorsque la talonnade millimétrée de Jean Michael Seri a permis à Vincent Marcel d’arracher l’égalisation à 2:2 pour l’OGC Nice. Ce but inespéré, qui a envoyé les Azuréens en barrages de la Ligue des champions au bénéfice des réalisations à l’extérieur, a mis un terme à une série de 12 succès consécutifs de leurs hôtes à l’Amsterdam ArenA.

8 buts contre aucun encaissé pour le Sydney FC face aux Darwin Rovers, ce qui constitue la plus large victoire de l’histoire de la FFA Cup. Bobo a égalé le record de buts sur un seul match de la compétition, qui était jusque-là la propriété exclusive de Matt Sims. Il est par la même occasion devenu le troisième joueur de Sydney à signer un quadruplé après David Zdrilic en 2005 et Alessandro Del Piero en 2013.

6
 buts en trois matches. C’est le bilan d’Igor Angulo avec Gornik Zabrze, pour le retour du club en première division de Pologne. Ces six réalisations du buteur basque sont intervenues en 27 minutes, entre la 38ème et la 65ème. Angulo a compilé 14 buts sur ses neuf dernières apparitions avec son club, qui co-détient le record de titres dans l’Ekstraklasa (14).

4 penalties consécutifs manqués. C’est ce qui a valu à l’Autriche de s’incliner en demi-finale de l’UEFA EURO féminin. Tous ces échecs sont à mettre au débit de joueuses qui avaient pourtant réussi leurs tentatives lors de la séance de tirs au but des quarts de finale. Sarah Puntigam a manqué son penalty dans le temps réglementaire, puis Laura Feiersinger, Viktoria Pinther et Verena Aschauer l’ont imitée lors de l’épreuve de vérité. Le malheur des unes faisant le bonheur des autres, le Danemark a remporté sa première demi-finale de l’UEFA EURO féminin en six tentatives.

4 des cinq dernières sorties du Bayern Munich se sont soldées par des défaites lors desquelles les Bavarois ont encaissé plus d’un but sans en marquer un seul. L’AC Milan a dominé les Allemands 4:0 en RP Chine et l’Inter Milan les a battus 2:0 à Singapour, avant que les protégés de Carlo Ancelotti ne s’inclinent à domicile face à Liverpool (3:0) et Naples (2:0) pour terminer derniers de l’Audi Cup.