L'Actu

La semaine en chiffres

(FIFA.com)
Juventus celebrate winning the Coppa Italia
© Getty Images
  • Coups francs et CSC
  • BWP et NYCFC sur la même ligne
  • Ronaldinho, Viduka et Zidane à l’honneur

118 années s’étaient écoulées sans qu’une équipe ayant perdu ses sept premiers matches de la saison dans l’élite anglaise échappe à la relégation (Liverpool y était parvenu en 1899/1900), jusqu’à ce que Crystal Palace mette fin à cette série en assurant son maintien.

97 points et 105 buts, c’est ce qu’indique le compteur de Manchester City après sa victoire 3:1 sur Brighton. Il s’agit de deux nouveaux records en Premier League anglaise. Les précédents appartenaient à Chelsea. Les Blues avaient totalisé 95 points en 2004/05 et inscrit 103 buts en 2009/10.

40 ans après Manfred Kaltz (Hambourg), premier joueur à inscrire trois buts contre son camp dans une même saison de Bundesliga allemande, Niklas Süle (Bayern Munich) a réédité cet exploit peu enviable.

39 matches sans défaite à domicile en championnat sous les couleurs du Borussia Dortmund, telle est la série qui a pris fin pour Lukasz Piszczek à l’occasion d’un revers inattendu (2:1) contre Mayence.

24 ans après, l’Australie a de nouveau sacré un champion qui n’avait pas fini parmi les deux premiers à l’issue de la saison régulière. Adelaide City avait bouclé l’exercice 1993/94 de National Soccer League en cinquième position, avant de damer le pion à des Melbourne Knights pourtant emmenés par Mark Viduka en finale. Cette saison, Melbourne Victory a dû se contenter de la quatrième place, ce qui ne l’a pas empêché de prendre le meilleur sur les Newcastle Jets et de devenir ainsi la première équipe à totaliser quatre couronnes en A-League.

14 victoires consécutives en première division bulgare (série au cours de laquelle le club a marqué 45 buts et n’en a encaissé que sept) : la série de Ludogorets a pris fin, suite au nul vierge concédé sur le terrain du CSKA Sofia.

11 buts ont été marqués par l’attaquant des New York Red Bulls Bradley Wright-Phillips en dix derbies de l’Hudson... soit autant que toute l’équipe de New York City FC. À titre de comparaison, David Villa n’a pas trouvé le chemin des filets en six visites à la Red Bull Arena.

10 saisons de Liga espagnole s’étaient écoulées sans qu’aucun joueur ne parvienne à marquer cinq buts ou plus sur des coups francs directs. Le dernier en date, Ronaldinho (en 2006/07), s’est trouvé deux successeurs : après Lionel Messi, Enis Bardhi (Levante) a converti ce 7 mai son cinquième coup franc direct de l’exercice, sur sa 16ème tentative. Il marche ainsi sur les traces de l’Argentin, qui a fait mouche à six reprises en 48 tentatives.

4 buts, c’est le retard qu’accusait Dordrecht face à Cambbur aux trois quarts de leur barrage pour l’accession à l’élite néerlandaise. Les Schapenkoppen ont ensuite frappé à quatre reprises loin de leurs bases, avant d’enlever la victoire aux tirs au but. Aucune équipe n’avait jamais remonté un tel retard pour s’imposer dans un match de promotion/relégation aux Pays-Bas.

Articles recommandés

Coupe du Monde de la FIFA 2018™

Une dernière chance pour la plus belle récompense

04 mai 2018