L'hebdo des bons mots
© AFP

Il ne se passe pas une semaine sans que la planète football ne parle du PSG ou du FIFA Ballon d’Or. "L’hebdo des bons mots" de FIFA.com le prouve en vous présentant les meilleures déclarations des sept derniers jours. On y apprend que Ginola valait deux ou trois Menez, que Sirigu ne plaît pas à son illustre prédécesseur, que Gullit trouve un défaut à Ronaldo, et que Trezeguet est pessimiste pour ceux qui ne jouent pas au poste d’attaquant.

A part ça, James Bond est à Liverpool, Usain Bolt à Saint-Etienne, et Paolo Di Canio aurait adoré éliminer Aston Villa

Au micro de FIFA.com
"La Seleção aide beaucoup tous ceux qui y jouent, mais en même temps la tolérance pour l'erreur y est minime. J'ai joué en Seleção pendant plus d'une décennie et pour beaucoup de gens, mon nom reste associé à un but concédé, qui soi-disant était de ma faute, celui de l'élimination contre la France en 2006" - Roberto Carlos, ancien défenseur du Brésil

"Gagner deux ou trois championnats n'est plus suffisant de nos jours, car Messi et Ronaldo continuent de gagner toujours plus de titres. Tant qu'ils resteront à ce niveau, il sera impossible d'imaginer qu'un joueur d'un autre poste, comme le défenseur Fabio Cannavaro à son époque, gagne le FIFA Ballon d'Or" - David Trezeguet, attaquant de River Plate


En France
"J'ai vu un match de DH, surtout de notre côté. J'aurais préféré qu'ils me disent : nous ne voulons pas aller à Montpellier, je n'aurais pas perdu ma journée. Ce que j'ai vu aujourd'hui est inexplicable et inadmissible. Je suis désolé pour les 800 spectateurs payants" - Francis Gillot, entraîneur de Bordeaux

"Aubameyang est notre atout majeur, il est en pleine bourre devant. Il marque but sur but. Il va à 3000 à l'heure, c'est notre Usain Bolt" - Renaud Cohade, milieu de terrain de Saint-Etienne

"Le PSG a beaucoup d'ambition. Ils achètent qui ils veulent, quand ils veulent. C'est un peu comme le Real Madrid qui monte une grande équipe, qui a un grand entraîneur, mais qui ne joue pas comme le Barça…" - Jussiê, milieu de terrain de Bordeaux

"L’OM, c’est le seul club qui a la petite étoile. Les Parisiens peuvent dire ce qu’ils veulent, ils ont Ibrahimovic, mais pas une étoile" - Camille Lacourt, champion de natation français

"Quand j'entends les supporteurs du PSG parler des joueurs d'aujourd'hui, ils oublient qu'ils avaient des superstars avant. David Ginola c'était Ménez puissance 2 ou 3, Valdo avait un Pastore dans chaque jambe, Ricardo était l'un des meilleurs défenseurs du monde comme l'est Thiago Silva aujourd'hui. Mais c'est aussi parce qu'il y a beaucoup de nouveaux supporteurs au Paris Saint-Germain aujourd'hui. Ils ont oublié les Susic, Dalheb, Bianchi…" - Eric Di Meco, ancien joueur de l'Olympique de Marseille

"C’est un bon gardien mais sans plus. Il ne sera jamais un grand gardien. Sauf par la taille. Pour être un grand gardien, il faut savoir se déplacer, sortir de sa surface et jouer au pied. Et tout ça, il ne sait pas le faire" - Bernard Lama, ancien gardien du Paris Saint-Germain, à propos de Salvatore Sirigu

"Les portables, quand je les leur enlève, j’ai l’impression de leur enlever la vie" - Didier Deschamps, sélectionneur la France


En Espagne

"Je ne me suis jamais considéré comme un joueur ‘perso’, même s'il y avait des gens qui le pensaient. Mais j'ai aussi tenu compte de ces avis pour essayer de m'améliorer" - Lionel Messi, attaquant du FC Barcelone

"Le Ballon d’Or est la somme de beaucoup de valeurs, démontrées sur le terrain mais aussi en dehors. Quand Kaka ou Zidane ont été élus, ils l’ont été pour cela aussi. C’est comme le Tour de France avec Indurain. Il faut le donner à Messi, il est au-dessus de tous les autres" - Joaquin Caparros, entraîneur de Majorque

"Il nous a transmis quelque chose de différent à tous. C’est incroyable de voir la force qu’il a. Aucun des autres joueurs du vestiaire ne s’en serait remis. Lui il est toujours souriant, en train d’aider tout le monde" - Cesc Fabregas, milieu de terrain du FC Barcelone, à propos d'Eric Abidal


En Allemagne

"Nous sommes toujours en situation de marquer au moins un but. Mais en tant que gardien, je souhaite que cette volonté de ne pas prendre de but soit notre objectif principal avant chaque match" - Manuel Neuer, gardien de de but de l’Allemagne

"Quand je suis arrivé au Bayern, en 2009, Ribéry voulait partir au Real Madrid. J'étais favorable à son départ, mais les dirigeants ne voulaient pas en entendre parler. Puis j'ai voulu l'aligner comme meneur de jeu. Il a refusé, ne souhaitant jouer que sur l'aile gauche. Il n'en faisait qu'à sa tête et ne supportait pas la moindre critique ou une simple remarque" - Louis van Gaal, ancien entraîneur du Bayern Munich

En Angleterre
"Éliminer Manchester United en tant que joueur était incroyable. C'était comme coucher avec Madonna. Battre Aston Villa ce soir sera tout aussi bon" - Paolo Di Canio, entraîneur de Swindon Town

"Il n’y a que des duels et les attaquants, super grands, jouent des mains, tu finis avec la mâchoire abîmée, des fissures et j’ai des bleus sur le corps. Je n’avais jamais eu ça avant" - Stéphane Mbia, défenseur des Queens Park Rangers

"Qui je préférerais être, capitaine de Liverpool ou Bond ? Je ne pense pas que pourrais tenir la cadence donc plutôt Bond. Mais Steven Gerrard ferait un très bon Bond. C'est un bon leader, donc qui sait ?" - Daniel Craig, acteur anglais qui joue le rôle de James Bond depuis 2006

En Italie
"Michel Platini et Zinedine Zidane sont le passé de la Juve, moi je veux en être le futur" - Paul Pogba, milieu de terrain de la Juventus

Ailleurs
"On ne peut pas simplement me regarder en espérant que je trouve la solution, que je fasse quelque chose. C’est un problème que l’on doit résoudre sur le terrain, on doit entrer avec beaucoup plus de conviction" - Neymar, attaquant de Santos

"Pour moi, c'est le joueur idéal. Il est rapide, grand, il est bon de la tête, a une bonne technique, tire les penaltys, se charge des coups francs, c’est un leader... Je ne lui vois qu'un défaut : il est beau. Les gens le critiquent car ils sont jaloux et l'envient" - Ruud Gullit, ancien milieu de terrain des Pays-Bas, à propos de Cristiano Ronaldo