Buteurs supersoniques et Messi historique
© AFP

Dans sa revue statistique hebdomadaire, FIFA.com revient sur l'un des buts les plus rapides de l'histoire du football espagnol, un triplé express en Serbie, les exploits de Cliftonville et de la Sampdoria, sans oublier les derniers records en date de Lionel Messi.

118

 ans après, Cliftonville a de nouveau inscrit huit buts en déplacement ce samedi 17 novembre. Les joueurs de Tommy Breslin s'étaient rendus à Ballymena dans l'espoir de porter leur série d'invincibilité à huit matches. Après tout, les Reds n'avaient remporté la première confrontation que d'une courte tête (2:1). On s'attendait donc à un match serré mais les visiteurs l'ont finalement largement emporté (8:0), grâce notamment à deux doublés de Liam Boyce et Stephen Garrett. Le club de Belfast enregistre à cette occasion sa deuxième plus large victoire et son plus net succès à l'extérieur, en 132 ans d'histoire. La victoire la plus spectaculaire du doyen des clubs nord-irlandais remonte à 1886. À l'époque, Cliftonville avait infligé un cinglant 10:1 à Saint Malachy's.

56

 buts en Ligue des champions de l'UEFA, c'est ce qu'affiche le compteur personnel de Lionel Messi au lendemain du doublé réussi à l'occasion de la victoire (3:0) du FC Barcelone sur le terrain du Spartak Moscou. L'Argentin rejoint Ruud van Nistelrooy à la deuxième place du classement des meilleurs réalisateurs de l'histoire de la compétition. Toutefois, l'attaquant néerlandais ne comptait que 12 buts à son actif à 25 ans et 149 jours, l'âge de Messi. Raul reste en tête de ce classement avec 71 unités. Depuis son doublé moscovite, le Barcelonais a trouvé le chemin des filets dans 19 villes européennes différentes, ce qui le place sur un pied d'égalité avec l'attaquant espagnol. Le numéro 10 du Barça est aussi le premier joueur à marquer plus d'un but dans 15 matches de Ligue des champions de l'UEFA, devant Raul. De son côté, Xavi a disputé son 124ème match de Ligue des champions de l'UEFA. Il rejoint Clarence Seedorf à la quatrième place du classement des joueurs les plus expérimentés dans la prestigieuse compétition européenne, derrière Raul (142 matches), Ryan Giggs (131) et Iker Casillas (126).

11

 secondes, c'est le temps qu'il aura fallu à José Antonio Reyes pour inscrire le cinquième but le plus rapide de l'histoire de la Liga, ce lundi 19 novembre. Aucun autre joueur du FC Séville n'avait touché le ballon au moment où l'ancien attaquant d'Arsenal a ouvert le score, profitant d'une erreur de Miguel Adrian, le gardien du Betis. L'international espagnol n'avait plus marqué dans le derby de Séville depuis neuf ans. Seuls Joseba Llorente, pour Valladolid, après sept secondes en 2008, Dario Silva pour Malaga, après huit secondes en 2000, Carlos Diarte, pour Valence, après dix secondes en 1977, et Mariano Armentano, pour Osasuna, après dix secondes en 2001, ont été plus prompts à ouvrir le score. Reyes est aussi devenu le buteur le plus rapide de l'histoire de ce derby, effaçant par la même occasion le record établi Pepe Mel (35 secondes), l'actuel entraîneur du Betis, en 1990/91. Le héros du jour a terminé la rencontre avec deux buts, tout comme Federico Fazio. Grâce à eux, le FC Séville a évité un cinquième match sans victoire face à son voisin et rival, ce qui aurait constitué une première embarrassante. Le Croate Ivan Rakitic a même porté la marque à 5:1 dans les arrêts de jeu. Les Rojiblancos n'avaient plus connu une telle efficacité offensive face au Betis depuis près de 70 ans.

7

 défaites consécutives, telle est la série à laquelle la Sampdoria a mis fin en s'imposant 3:1 devant le Genoa. De leur côté, les Rossoblu restent sur six défaites de rang, ce qui ne leur était plus arrivé depuis 1992. Dernier homme à avoir mené la Samp à la victoire dans le Derby della Lanterna en avril 2010, Gigi Del Neri a perdu les cinq matches disputés depuis son arrivée à la tête de Genoa. Ce succès permet à la Sampdoria de sortir provisoirement de la zone de relégation. En revanche, Del Neri et ses joueurs se retrouvent bons derniers.

3

 buts ont été inscrits dans les 11 dernières minutes par Aleksandar Noskovic, ce samedi 17 novembre en Superliga serbe. Sous son impulsion, le Spartak Zlatibor Voda a renversé une situation compromise pour s'imposer (3:1) devant Jagodina. Le milieu de terrain de 23 ans n'était entré en jeu que depuis huit minutes lorsqu'il a remis les deux équipes à égalité d'une reprise de volée à bout portant, à la 83ème minute. Noskovic a ensuite donné l'avantage aux siens dans le temps additionnel, d'un geste plein de finesse. Quelques secondes plus tard, il signait son triplé au terme d'une magnifique action individuelle, entamée au niveau de la ligne médiane. Ce succès confirme l'impressionnante remontée du Spartak Zlatibor au classement. Après avoir perdu lors des quatre premières journées, les hommes de Petar Kurcubic ont entamé une série de neuf matches sans défaite. Désormais cinquièmes, les Plavi Golubovi ont pris 16 points sur les six dernières rencontres.