Déluge de buts et pluie de titres
© AFP

Dans sa revue statistique hebdomadaire, FIFA.com revient sur les derniers exploits de Zlatan Ibrahimovic, de Pablo Escobar, du Bayern Munich et de Sanfrecce Hiroshima, ainsi que sur les malheurs de Mauricio Pochettino.

1407

jours après son arrivée à la tête de l'Espanyol, Mauricio Pochettino a été remercié ce 26 novembre par ses dirigeants. Le doyen des entraîneurs de Liga n'a pas résisté au mauvais début de saison de son équipe, qui n'a pris que neuf points en 13 journées. Son départ propulse José Mourinho et Paco Herrera (Celta Vigo) en tête de ce classement particulier, avec 880 jours chacun à la tête de leur club. Cependant, la semaine n'a pas été des plus réussies pour le technicien portugais, qui a vu le FC Barcelone porter son avance en championnat à 11 unités. Les Catalans ont battu un nouveau record en marquant quatre buts ou plus lors de quatre déplacements successifs. Enfin, les Blaugranas ont égalé le record établi par le Real Madrid en 1991/92, en empochant 37 points lors des 13 premières journées. Le Barça s'est imposé 4:0 à Levante en alignant une équipe au sein de laquelle un seul joueur, Dani Alves, n'était pas issu du centre de formation.

250

buts en club et 200 buts en championnat, telle est la barre symbolique qu'a franchie Zlatan Ibrahimovic, à l'occasion de la victoire (4:0) du Paris Saint-Germain sur Troyes. Auteur d'un doublé, l'attaquant suédois affiche 12 réalisations en 14 journées. Pour trouver trace d'une telle efficacité offensive, il faut remonter aux exploits de Stéphane Guivarc’h en 1995/96. De son côté, Blaise Matuidi a inscrit le 350ème but de la saison en Ligue 1. L'international français a déjà marqué à trois reprises depuis le début de l'exercice en cours. À chaque fois, les Parisiens l'ont emporté sur le même score (4:0).    

42

ans sans le moindre titre de champion, c'est la série qui a pris fin ce 25 novembre à Hiroshima. En s'imposant 4:1 devant Cerezo Osaka, Sanfrecce s'est adjugé la J-League, en même temps qu'une place en Coupe du Monde des Clubs de la FIFA. Parallèlement, Vegalta Sendai, l'autre candidat au titre, a chuté (1:0) devant Albirex Niigata. C'est la première fois que le club de Hiroshima est ainsi sacré depuis la formation de la J-League, en 1993. La ville n'avait plus été à pareille fête depuis 1970, date à laquelle Toyo Kogyo, l'ancêtre de Sanfrecce, avait remporté la dernière de ses cinq couronnes nationales. Avec six lignes à son palmarès, Hiroshima occupe désormais la troisième place du classement des formations les plus titrées du pays, derrière Kashima Antlers et Verdy Kawasaki (aujourd'hui Tokyo Verdy), sacrés à sept reprises.  

34

points et une différence de buts de + 33, c'est ce qu'affiche le compteur du Bayern Munich en ce début de saison. Aucune équipe n'avait jamais présenté de tels résultats après 13 journées en Bundesliga. Ce week-end, la formation des bords de l'Isar a confirmé ses bonnes dispositions du moment en battant largement Hanovre (5:0). C'est la cinquième fois cette année que les Bavarois remportent un match de championnat par au moins cinq buts d'écart. Ils égalent ainsi le record conjointement détenu par Hambourg en 1980, et Stuttgart en 1984. Le Bayern est aussi l'une des trois équipes allemandes à avoir validé son billet pour les huitièmes de finale de la Ligue des champions de l'UEFA à une journée de la fin. C'est la première fois depuis 2004/05 que la Bundesliga comptera trois représentants à ce stade de la compétition.   

6

buts en un match ont fait de Pablo Escobar l'un des hommes les plus en vue de la semaine sur la planète football. Cette belle réussite conforte également la position de The Strongest en tête du championnat de Bolivie. Le vétéran a été l'un des grands artisans du succès (7:2) de son équipe devant Aurora. Avec 18 réalisations, il occupe naturellement la tête du classement des buteurs. Escobar est passé tout près d'égaler un record national, établi en 1983 par Juan Carlos Sánchez : sept buts en un match. L'ancien international bolivien d'origine paraguayenne était le premier surpris de son efficacité : "Je n'avais jamais marqué six buts dans le même match, même en jouant avec mes amis". Malgré la défaite, Aurora a tout de même réussi à se distinguer. En effet, Pedro Mauricio Baldivieso Ferrufino est le plus jeune buteur de tous les championnats de première division du monde, à 16 ans et 126 jours.