L'hebdo des bons mots
© AFP

La planète football a retenu son souffle, mais Lionel Messi va bien ! Et il est au centre des conversations des Brésiliens Lucas Moura et Ronaldinho. L’attaquant milanais Stephan El Shaarawy, lui, découvre les joies de la célébrité sur les réseaux sociaux. Quant à Anthony Le Tallec, il compare sa carrière à celles de certains prestigieux anciens adversaires.

Il est question de tout cela - et de bien d’autres choses - dans "l’Hebdo des bons mots" de FIFA.com, la sélection hebdomadaire des meilleures déclarations dans le monde du ballon rond.

Au micro de FIFA.com
"Je me demande souvent pourquoi je n’ai pas eu la carrière de Carlos Tevez ou Fernando Torres, que j’ai affrontés en 2001. Je n’ai pas la réponse. Une carrière se joue sur des détails. Mais je n’ai pas l’impression que la mienne ait été gâchée" - Anthony Le Tallec, attaquant de Valenciennes

"Si cette génération ne devait jamais rien remporter, ce serait un immense gâchis !" - Sabri Lamouchi, sélectionneur de la Côte d’Ivoire

"J’ai toujours été plus Real que Barça, donc je vote Cristiano Ronaldo. J’aime son style, mais aussi le côté arrogant pour lequel il est critiqué. Il veut s’imposer et j’aime ça" - Stanislas Wawrinka, tennisman suisse

"Je ne renoncerai jamais à ma médaille d'or de Londres mais je pourrais envisager d'échanger une des anciennes !" - Ben Ainslie, marin anglais, médaillé d’or de voile à Londres 2012, à propos d'un échange entre son titre olympique et disputer une finale de Ligue des champions de l'UEFA

"On dirait qu'à chaque fois que Lorient ne gagne pas, c'est de ma faute. Il n'y a que deux joueurs qui peuvent gagner des matches à eux seuls : Lionel Messi et Cristiano Ronaldo" - Alain Traoré, attaquant de Lorient


En France

"Celui qui passe de San Siro aux stades d'Evian, Ajaccio ou Sochaux, il voit tout de suite la différence ! Il y a une forme de routine en championnat. La Ligue des Champions fait se dresser les poils rien qu'à l'idée de la disputer. Celui qui entend la musique de la Champions League a envie de tout donner. Celui qui descend du bus pour affronter Reims ou Troyes doit faire un effort plus important" - Jean-Marc Ferreri, ancien attaquant de l’Olympique de Marseille

"J'ai souffert de ma taille à mes débuts. Avec dix centimètres de plus, sans doute qu'on ne me ferait pas certains procès. Mais j'ai l'habitude de ça. Depuis le début, ça m'a donné une force. J'ai fait de ma taille un atout, je m'en suis servi" - Mathieu Valbuena, milieu de terrain de l’Olympique de Marseille

"Lyon, c'est du passé. Et maintenant Brest aussi. Pour paraphraser Mohamed Ali, les buts marqués hier ne comptent pas demain, alors avançons vers le prochain match" - Joey Barton, milieu de terrain de l’Olympique de Marseille

"On manque de solidarité sur le terrain. Ce n'est pas possible de perdre trois fois en cinq matchs. Je vais trouver des solutions radicales dans le management. En ce moment, c'est toute l'équipe qui m'énerve" - Carlo Ancelotti, entraîneur du Paris Saint-Germain


En Italie
"J'ai remarqué que ma réussite sur le terrain provoque un effet érotique auprès des femmes, et ça me plaît. Je scrute surtout sur Facebook car là, il y a énormément de choix" - Stephan El Shaarawy, attaquant de l’AC Milan


En Espagne
"Je me sens beaucoup mieux qu'hier. J'ai pensé au pire, avec la douleur et la souffrance. La bonne nouvelle, c'est que ce n'est rien de plus qu'un coup" - Lionel Messi, attaquant du FC Barcelone

"Je suis toujours disposé à écouter les critiques constructives. Mais les gens ont tendance à oublier quand je fais de bons matchs. L'équipe a manqué son début de saison mais les gens vont toujours critiquer un ou deux joueurs. Malheureusement, c'est Sami Khedira et moi, jamais les autres" - Mesut Özil, milieu de terrain du Real Madrid

"Aujourd’hui j’ai vu dans la presse espagnole : "Ancelotti au Real Madrid". Peut-être que les deux clubs travaillent ensemble pour un échange. Le PSG ? Pour jouer le prochain match de Ligue des champions, c’est parfait" - José Mourinho, entraîneur du Real Madrid

"Aujourd’hui, je pense être le meilleur latéral gauche du monde" - Marcelo, défenseur du Real Madrid

"Toutes mes pensées à la famille et aux amis de Miguel Calero. Je leur joins toutes mes prières pour qu'ils aient la force nécessaire dans ces moments difficiles" - Radamel Falcao, attaquant de l'Atlético de Madrid, sur son compte Twitter, après l'annonce du décès du gardien colombien


En Angleterre
"Je considère maintenant l'Europa League comme notre Ligue des Champions. Elle est glamour à mes yeux, parce que je ne l'ai jamais remportée. Donc, je la veux" - David Luiz, défenseur de Chelsea

"A Lille, il savait qu'il était le joueur-clé, et il jouait avec ce sentiment : 'Je suis le meilleur, tout ira bien.' Mais lorsque vous arrivez dans un club comme Chelsea, qui joue la Premier League, la Ligue des Champions, vous devez toujours être au top. C'est quelque chose qu'il apprendra" - Rafael Benitez, entraîneur de Chelsea, à propos d’Eden Hazard

"José Mourinho peut entraîner absolument partout. Son palmarès est incroyable. Quel âge a-t-il, 50 ans ? C'est 20 de moins que moi. À ce rythme, il va encore ajouter 42 trophées. Je me rappelle sa première conférence de presse avec Chelsea, lorsqu'il s'était présenté comme le 'Special One'. Je m'étais dit : 'Il est un peu insolent, celui-là.' Mais il a insufflé sa confiance aux joueurs pour gagner le titre" - Sir Alex Ferguson, entraîneur de Manchester United


Ailleurs
"Mon style est similaire à celui de Messi. On prend le ballon et on attaque immédiatement. On prend des coups, mais on continue debout. Messi, lui aussi, ses dribbles sont toujours en direction du but. Il n'y a pas de fioritures, il ne tombe pas, ne se jette pas. C'est pour toutes ces raisons que j'aime beaucoup Messi et que je me retrouve en lui. En fait, c'est un miroir, un exemple pour moi" - Lucas Moura, milieu de terrain de São Paulo

"Je l'ai vu débuter et aujourd'hui, il est le meilleur du monde. Je me rappelle évidemment de son premier match car il marque son tout premier but sur l'une de mes passes. Il aura toujours une place spéciale dans mon cœur. C'est Messi le meilleur. Il est hors du commun" - Ronaldinho, milieu de terrain de l’Atlético Mineiro, à propos de Lionel Messi

"C’est le match le plus difficile. Il faut absolument que je le gagne" - Bruno Metsu, ancien sélectionneur du Sénégal, à propos de son cancer de l’estomac

"Neymar est un grand joueur, mais c'est un garçon, il a 19 ans, et il manque de modèles, de personnes à regarder. Pelé, il avait pour s'inspirer les Garrincha, Vava, ou même Zagallo en sélection" - Mario Zagallo, ancien joueur et sélectionneur du Brésil

"Je crois qu’il n’y a pas d'autre manière de se préparer que le travail. Je connais mon corps et je dois m’entrainer sérieusement pour garder la forme. C’est sûr que rien ne remplace les compétitions officielles. En choisissant d’aller jouer en Chine, je m’attendais plus ou moins à ce petit désavantage. Mais, j’espère en même temps que ça sera une des raisons qui me feraient arriver plus frais à cette CAN"- Didier Drogba, attaquant de la Côte d’Ivoire

"A Athènes, en fin de saison passée, j'ai été victime d'une fracture tibia-péroné. Je n'avais pas envie de terminer ma carrière sur une blessure. Je veux finir sur le terrain. Debout !" - Eidur Gudjohnsen, attaquant du Cercle Bruges