Buteuse de légende et attaquant débutant
© AFP

Au sommaire de notre revue statistique hebdomadaire : les exploits devant le but d'Abby Wambach, de Neal Maupay et de Stephan El Shaarawy, ainsi que des titres historiques pour deux géants sud-américains.

150

 buts internationaux : c'est le seuil atteint par Abby Wambach grâce à son doublé pour les États-Unis contre la RP Chine. Les deux réalisations de la joueuse de 32 ans ont aidé les Américaines à l'emporter 4:0 et placent la buteuse à huit longueurs du record mondial détenu par sa compatriote Mia Hamm. En embuscade, on trouve également Christine Sinclair (143), qui a reçu le trophée Lou Marsh récompensant la meilleure athlète canadienne en 2012. Wambach a consolidé son statut de buteuse la plus prolifique parmi les joueuses en activité. Son doublé contre les Chinoises a confirmé la domination impressionnante des États-Unis contre les Asiatiques. Depuis 2003, les Américaines ont joué 19 fois contre leurs victimes en Coupe du Monde Féminine de la FIFA 1999™, avec un bilan de 19 victoires, trois nuls et aucune défaite.

16

 ans, quatre mois et un jour : c'est l'âge auquel Neal Maupay a marqué le but de la victoire pour Nice samedi 15 décembre, lors du temps additionnel. Le natif de Versailles devient ainsi le deuxième plus jeune buteur de l'histoire de la Ligue 1, et le plus jeune en 34 ans. Le record en la matière appartient toujours à Laurent Roussey, qui en 1978 était devenu le plus jeune réalisateur de tous les temps dans le championnat de France de première division. Il avait trouvé le chemin des filets avec Saint-Étienne à l'âge de 16 ans, 3 mois et 25 jours. Plus tôt dans l'année, Maupay avait déjà failli battre un autre record en disputant son premier match de Ligue 1 à l'âge de 16 ans et 31 jours. Dans ce classement, il occupe la deuxième place dans l'histoire après Christopher Aurier, qui avait joué pour la première fois parmi l'élite française à 16 ans et 17 jours. Le petit prodige de Nice ne s'attendait certainement pas à inscrire un premier but aussi important chez les seniors. Sa réalisation contre Évian-Thonon-Gaillard est intervenue à la troisième minute du temps additionnel et a offert la victoire aux Aiglons, qui ont d'abord été menés de deux buts.

14

 titres de champion de Colombie permettent à Millonarios de redevenir le club le plus performant de son pays. L'attente a été longue pour la formation de Bogotá, qui n'avait plus remporté le championnat colombien depuis 24 ans. Dans l'intervalle, l'América de Cali s'est adjugé le titre à 13 reprises, contre 11 couronnes à l'Atlético Nacional de Medellín. Grâce à sa victoire aux penalties contre le Deportivo Independiente Medellín dans le Torneo Finalización, Millonarios disputera la prochaine édition de la Copa Libertadores. Cela faisait une décennie et demie que l'équipe qui dominait le football colombien dans les années 1950 et 1960 n'avait plus participé à l'épreuve suprême des clubs en Amérique du Sud.

14

 buts ont été inscrits par Stephan El Shaarawy cette saison, sans compter les penalties. Dans les cinq grands championnats traditionnels européens, seuls Lionel Messi (22) et Zlatan Ibrahimovic (16) ont fait mieux. Le total de l'Italien d'origine égyptienne est également meilleur que celui d'Ibrahimovic à ce stade de la saison lorsque le Suédois évoluait à l'AC Milan. El Shaarawy est en train de marcher dans les pas d'Andriy Shevchenko lors de sa campagne la plus prolifique à San Siro en 2003/04. Le dernier but en date d'El Shaarawy remonte à la victoire milanaise 4:1 sur Pescara, au cours de laquelle Antonio Nocerino a ouvert le score au bout de 36 secondes de jeu, ce qui constitue le deuxième but le plus rapide de la saison en Serie A. Ailleurs, Antonio Di Natale a atteint la barre des dix buts pour la huitième fois de sa carrière dans le Calcio, tandis qu'Andrea Pirlo a inscrit son quatrième but sur coup franc cette saison. 20 des 49 buts marqués par Pirlo en Serie A l'ont été sur coup franc. Au cours des 30 dernières années, ce total n'a été réussi que par Roberto Baggio et Gianfranco Zola. Les deux seuls joueurs à avoir fait mieux sont Alessandro Del Piero (22) et Sinisa Mihajlovic (27).

5

sacres européens consécutifs en Coupe du Monde des Clubs de la FIFA : cette belle série des représentants du Vieux Continent s'est arrêtée le 16 décembre, avec la victoire 1:0 de Corinthians sur Chelsea. Après avoir gagné l'édition inaugurale il y a 12 ans, le Timão remporte ainsi son deuxième titre mondial. C'est la quatrième fois qu'un club brésilien est sacré champion du monde, ce qui fait du Brésil la nation la plus titrée en la matière. Si l'on prend en compte la Coupe intercontinentale, le Brésil mène toujours la danse avec dix succès, contre neuf à l'Argentine et l'Italie. Après la défaite de Chelsea, l'Angleterre reste à deux victoires. Pour ne rien arranger côté londonien, Gary Cahill a été le premier joueur exclu en finale de la Coupe du Monde des Clubs de la FIFA après une autre star de Premier League, Nemanja Vidic, en 2008.