2012 en chiffres
© AFP

En cette fin d'année 2012, FIFA.com s'est penché sur les statistiques qui ont marqué la planète football au cours des 12 derniers mois.

91

buts ont été inscrits cette année par Lionel Messi, au soir du 22 décembre. Le numéro 10 barcelonais a donc effacé des livres d'histoire les 85 buts marqués par Gerd Müller en 1971. En mars, l'attaquant argentin est devenu le meilleur buteur de l'histoire du FC Barcelone, éclipsant au passage Cesar Rodriguez et ses 232 réalisations.

900

apparitions sous le maillot de Manchester United, c'est la barre symbolique qu'a franchie Ryan Giggs en février dernier, 7 666 jours après ses débuts pour les Red Devils, en mars 1991. L'inusable Gallois a fêté l'occasion en inscrivant le but de la victoire dans le temps additionnel ce qui, curieusement, ne lui était jamais arrivé auparavant. Grâce à lui, les hommes de Sir Alex Ferguson sont revenus victorieux (2:1) de leur déplacement à Norwich.

310

 matches de Premier League consécutifs, telle est la séquence qui a pris fin pour Brad Friedel en octobre. La série du gardien de 41 ans reste cependant la plus longue de l'histoire de l'élite anglaise et s'étale sur près de huit ans. Depuis la fin de la saison 2003/04, l'ancien international américain a porté les couleurs de trois clubs différents.

82

matches internationaux sans encaisser le moindre but, tel est le bilan que présente Iker Casillas en cette fin d'année. En mai, le gardien du Real Madrid a laissé derrière lui Edwin van der Sar (72 matches). Le même mois, l'international espagnol a enregistré sa 95ème victoire en sélection. Il devance désormais Lilian Thuram.

39

 ans de Coupe des Nations de l'OFC n'avaient, jusqu'au mois de juin dernier, produit que deux vainqueurs : l'Australie et la Nouvelle-Zélande. Les deux géants de la région comptent quatre titres chacun. À la surprise générale, Tahiti a brisé cette domination sans partage, devenant par la même occasion la première nation insulaire du Pacifique à remporter cette prestigieuse compétition. Au cours de la compétition, les hommes d'Eddy Etaeta ont trouvé le chemin des filets à 20 reprises, soit 14 de plus que la Nouvelle-Zélande, pourtant tenante du titre. La famille Tehau est responsable des trois quarts de cette extraordinaire moisson : les frères Jonathan, Lorenzo et Alvin, ainsi que le cousin Teaonui, ont marqué le tournoi de leur empreinte.

31

 buts encaissés en un match de Coupe de Roumanie au mois de septembre ont valu au CS Buftea d'enregistrer la plus large défaite de l'histoire du pays. La formation de deuxième division, promue en fin de saison dernière, a été dominée par l'ACS Berceni, pensionnaire de l'étage inférieur.

29

 secondes, c'est le temps qu'il aura fallu à Oribe Peralta pour ouvrir le score en finale du Tournoi Olympique de Football Masculin, Londres 2012. Il s'agit là du but le plus rapide jamais vu en finale d'un tournoi FIFA. L'attaquant de Santos Laguna a doublé la mise à un quart d'heure du terme, lançant ainsi le Mexique sur la voie d'un précieux succès (2:1) face au Brésil. Peralta est en outre le huitième joueur à signer un doublé dans le match pour la médaille d'or.

23

 victoires et 15 nuls ont fait de la Juventus la première équipe à terminer une saison à 20 clubs en Serie A invaincue. Avec 20 buts encaissés, les Bianconeri ont également établi un nouveau record défensif. Ils font mieux que Modène en 1946/47, la Juventus en 2005/06, et l'AC Milan en 2010/11.

16

 ans et 98 jours, c'est l'âge auquel Fabrice Olinga est devenu le plus jeune buteur de l'histoire du championnat d'Espagne, en août dernier. Le Camerounais de Malaga, passé par la Fondation Samuel Eto'o, efface des tablettes le record établi par Iker Muniain en 2009, à 16 ans et 289 jours.

16

 buts ont été marqués par les États-Unis tout au long du Tournoi Olympique de Football Féminin, ce qui constitue un nouveau record. La Canadienne Christine Sinclair est, quant à elle, devenue la meilleure réalisatrice de l'histoire de la compétition sur une seule édition, en trouvant le chemin des filets à six reprises. Enfin, Christie Rampone a remporté la médaille d'or pour la troisième fois. La capitaine américaine est la première à remporter quatre médailles olympiques en football, tous genres confondus.

14

 matches, aucune défaite et un trophée, tel est l'extraordinaire bilan de Corinthians en Copa Libertadores cette saison. Le club de São Paulo est la première équipe à remporter le tournoi sans avoir concédé la moindre défaite depuis 34 ans. Boca Juniors, finaliste malheureux, était la dernière formation à avoir signé cet exploit.

8

 buts en huit matches à Wembley, c'est ce qu'affiche le compteur de Didier Drogba. L'ex-attaquant de Chelsea est aussi le premier joueur à trouver le chemin des filets lors de quatre finales de FA Cup. En inscrivant son nom au tableau d'affichage lors de la victoire (2:1) des Blues sur Liverpool, l'Ivoirien a prolongé l'incroyable série qui l'a vu marquer lors de chacune des six finales disputées sous les couleurs de Chelsea. Le club londonien compte un autre porte-bonheur dans ses rangs, en la personne d'Ashley Cole. L'international anglais a amélioré son record en soulevant la FA Cup pour la septième fois.

5

 succès d'affilée pour l'Europe, telle est la séquence qui a pris fin en décembre en Coupe du Monde des Clubs de la FIFA. En s'imposant (1:0) en finale devant Chelsea, Corinthians a mis un terme à la domination sans partage du Vieux Continent. O Timão a également fêté sa deuxième victoire dans cette épreuve, 12 ans après son succès dans l'édition inaugurale. Le trophée de la Coupe du Monde des Clubs de la FIFA retourne au Brésil pour la quatrième fois de son histoire. Le pays des quintuples champions du monde s'impose donc comme le plus titré de la compétition.

4

 buts, c'est le déficit apparemment insurmontable que la Suède a réussi à surmonter en octobre, pour arracher le nul à l'Allemagne à Berlin. Pour la première fois en 108 ans d'histoire, la Mannschaft n'a pas réussi à s'imposer après avoir compté une telle avance.

4

 buts sans réplique ont permis à l'Espagne de remporter face à l'Italie la plus large victoire jamais enregistrée en finale d'un UEFA EURO ou d'une Coupe du Monde de la FIFA™. La Roja est également devenue la première équipe européenne à remporter trois grandes compétitions internationales d'affilée. Les Espagnols sont, en outre, les premiers à défendre avec succès leur titre continental. Une fois de plus, Xavi a joué un rôle essentiel dans le triomphe des hommes de Vicente del Bosque. Contre l'Italie, le milieu de terrain a offert trois passes décisives à ses partenaires, du jamais vu en finale de cette compétition.