Ils l'ont dit en 2012...
© AFP

FIFA.com passe en revue les meilleures déclarations d'une année 2012 sur le point de se terminer. Jose Mourinho, Pep Guardiola, Pelé et Zlatan Ibrahimovic font partie du florilège.


Janvier
"Combien de titres vais-je devoir gagner au long de ma carrière pour qu’elle ne soit pas remise en cause à chaque fois que je joue le Barça ? " - José Mourinho, entraîneur du Real Madrid

"Je me sens mieux qu’en 1986, ne vous inquiétez pas ! " - Diego Maradona, sur Twitter, après avoir été opéré de calculs rénaux

"A l'époque de Pelé, Maradona ou Cruyff, Messi n'aurait jamais joué, il serait resté sur le banc. Le football actuel n'est pas de qualité, il est moins bon, c'est pour cela que Barcelone semble être la meilleure équipe. A une autre époque, les joueurs actuels du Barça n'auraient été que des remplaçants" - Hugo Gatti, ancien gardien de but de l’Argentine


Février
"On est qualifié mais ça ne change rien, on lavera nos maillots nous-mêmes, on continuera à vivre normalement. Si l'adversaire est meilleur que nous, on l'acceptera, mais aucun adversaire ne peut être meilleur que nous dans ce tournoi" - Hervé Renard, sélectionneur de la Zambie après la victoire en demi-finale de la CAN 2012 contre le Ghana

"
Je suis né pour le football. Comme Beethoven est né pour la musique ou Michel-Ange pour la peinture" - Pelé, ancien attaquant du Brésil

"On a l’impression que les types font un sport individuel. Moi, quand j’étais nul, je me replaçais, je travaillais pour le collectif. A Bordeaux et contre Caen, je le dis, j’ai eu honte. Les gars marchaient tous. Pour trouver un joueur démarqué, il fallait que le porteur du ballon travaille à la Nasa ! Par moment, j’ai l’impression de voir une équipe de fonctionnaires" - Bernard Lacombe, directeur sportif de l’Olympique lyonnais


Mars
"Nous nous ressemblons en cela que nous voulons gagner, mais je n'ai pas l'impression de lui ressembler. Si c'est ainsi, je m'y suis mal pris quelque part. Il y a des images qui en disent plus que mille paroles" - Pep Guardiola, ancien entraîneur du FC Barcelone, au sujet de José Mourinho

"Personne ne peut échapper à la passion du football" - Shakira, chanteuse colombienne

"J'affirme que c'est par le comportement que l'on peut faire changer les gens. Ceux qui pensaient que les noirs n'étaient pas assez sérieux pour être gardiens de but avaient raison à l'époque parce qu'ils n'avaient jamais vu de bon gardien noir. Une fois qu'ils en ont vu un, ils ont su qu'ils s'étaient trompés et c'est par des actes que j'ai fait évoluer leur opinion" - Joseph-Antoine Bell, ancien gardien de but du Cameroun


Avril
"Ancelotti connaît tout, même la couleur du slip de l'adversaire. Il nous a apporté ce qu'il y a dans toutes les grandes équipes du monde : la gestion du détail" - Leonardo, directeur sportif du Paris Saint-Germain

"Dans certaines périodes, Mandanda a été un mélange de Jésus Christ et de Moïse. Ce n’est pas un arbre, mais un baobab qui a caché la forêt" - Rolland Courbis, ancien entraîneur de l’Olympique de Marseille

"Leo Messi est un talent, alors que Cristiano Ronaldo est le fruit d'un entraînement intensif. Messi n'a même pas besoin de son pied droit. Il n'utilise que son pied gauche et est le meilleur du monde. Imaginez s'il utilisait aussi le droit..." - Zlatan Ibrahimovic, ancien attaquant de l’AC Milan


Mai
"On ne peut pas comparer une Ferrari à une Porsche. Certains diront que je suis le meilleur, d’autres que c’est Messi. Mais en fin de compte, ils décideront qui est le meilleur joueur du moment et ... je pense que c’est moi" - Cristiano Ronaldo, attaquant du Real Madrid

"C’est inhumain. C’est un extra-terrestre. J’ai joué plusieurs fois contre lui et il est incroyable, ce n’est pas un joueur normal. De la même manière qu’il y a le FC Barcelone et le reste du monde, il y a Messi et le reste du Barça" - Frédéric Kanouté, attaquant du FC Séville

"Mon point faible n'existe pas" - Mario Balotelli, attaquant de l'Italie

Juin
"L'équipe de France, tu peux faire attention à eux s'ils descendent du bus" - Michel Platini, Président de l'UEFA

"Pour jouer un match attrayant, il faut souvent être deux. Entre une équipe qui attaque et une autre qui ne laisse pas d'espaces, un match ne peut pas être spectaculaire. Nous, nous avons changé l’histoire du football espagnol en jouant de cette manière, cela nous suffit" - Andres Iniesta, milieu de terrain de l’Espagne

"La discussion c'est les missiles qu'on s'envoie entre nous. Normal, dans un vestiaire il faut quelquefois s'envoyer des rafales. On n'est pas là en balade pour partir en claquettes à Punta Cana" - Florent Malouda, milieu de terrain de la France


Juillet
"Messi ou Ronaldo ? Je n'ai pas à me prononcer là dessus, je suis très content avec ce qu'on a. Messi est un footballeur de rue, Ronaldo est davantage une puissance physique très douée. Demain vous écrirez : Del Bosque préfère Guardiola, Del Bosque préfère Messi, mais Del Bosque ne veut rien savoir de ça" - Vicente Del Bosque, sélectionneur de l'Espagne

"Je ne connais pas trop la Ligue 1, mais la Ligue 1 sait qui je suis" - Zlatan Ibrahimovic, attaquant du Paris Saint-Germain

"Je n’aime pas sa queue de cheval ! J’ai deux maillots d’Ibra-machin dans ma collection, l’un de l’Inter Milan et l’autre du Milan AC. Cristiano Ronaldo et Messi d’accord, mais lui ne m’a jamais impressionné" - Louis Nicollin, président de Montpellier


Août
"En Angleterre, j'étais présenté comme 'The Special One'. Que ça plaise ou non, je suis le seul à avoir remporté les championnats anglais, italien et espagnol. Alors au lieu de m'appeler 'Special One', ils devraient m'appeler 'Only One'"  - José Mourinho, entraîneur du Real Madrid

"Quand Van Persie est là, c'est le premier nom que vous mettez sur la feuille de match. Aux autres de saisir leur chance" - Arsène Wenger, entraîneur d’Arsenal

"Je pense que je commence à m'habituer à être Messi..."Lionel Messi, attaquant du FC Barcelone


Septembre
"Le PSG m’a conquis par le pain ! Celui que l’on mange à Paris est introuvable ailleurs. Comme tous mes joueurs, je suis venu pour le projet, pas pour l’argent. L’argent, je l’ai pris à Roman Abramovitch, lorsque j’ai été remercié de Chelsea !" - Carlo Ancelotti, entraîneur du Paris Saint-Germain

"Après de nombreuses recherches, j’ai décidé de prendre rendez-vous à la fin de la saison 2010/11. Mais avant cela, j’en ai parlé avec mes coéquipiers de Man U. Je savais que si je partais pratiquement chauve et que je revenais avec la coiffure d’Andy Carroll, ils m’auraient descendu" - Wayne Rooney, attaquant de Manchester United, au sujet de ses implants capillaires

"Waddle doit être le joueur dont je dois m'inspirer. Magic Chris a été élu deuxième meilleur joueur de l'histoire du club alors j'aimerais juste avoir une petite partie de sa réussite. Mais je lui laisse la nuque longue" - Joey Barton, milieu de terrain de l’Olympique de Marseille


Octobre
"Le football est un jeu très simple : 22 joueurs courent après un ballon pendant 90 minutes et à la fin, l'Allemagne perd son avantage de quatre buts" - Gary Lineker, sur Twitter, après le match nul (4:4) concédé par l'Allemagne face à la Suède, après avoir mené 4:0

"
Quand vous avez réussi à vous adapter au Japon à l'âge de 18 ans, la suite devient un jeu d'enfant" - Hulk, attaquant du Zénith Saint Petersbourg

"
Je suis contre les anti-footeux qui pensent que lire des kilomètres de bouquins et posséder une culture générale est synonyme d’intelligence. Moi, je parle français, anglais et espagnol et j’attaque le chinois. Les Fourberies de Scapin, le théorème de Pythagore ou Cinquante nuances de Grey, ça ne me sert à rien" - Nicolas Anelka, attaquant de Shanghai Shenhua


Novembre
"Dans ma génération, on peut dire que la concurrence était beaucoup plus relevée qu'aujourd'hui, avec tout le respect que je dois à Lionel Messi et Cristiano Ronaldo. D'ailleurs, ces deux-là vont continuer à se disputer le trophée du meilleur joueur du monde pendant quelques années encore. Mais à mon époque, il y avait Zidane, Rivaldo, qui l'a gagné lui aussi une année, Luis Figo, puis ensuite Ronaldinho" - Ronaldo Nazário de Lima, Joueur Mondial de la FIFA en 1996, 1997 et 2002

"À l'heure actuelle, la seule chance que j'aie de jouer avec Messi serait qu'il opte pour le FC Santos. Il est possible pour Santos de le recruter. Tout ce que nous avons à faire, c'est vendre la moitié de la ville !" - Neymar, attaquant du FC Santos

"Je respecte ceux qui pensent que Ronaldo mérite le Ballon d'or, mais je sais qui est Lionel Messi, un extraterrestre, alors que Ronaldo est le meilleur des humains" - Gerard Piqué, défenseur du FC Barcelone


Décembre
"Mon record de 85 buts en 60 matches, qui tenait depuis 1972, a été battu par le meilleur joueur au monde, Lionel Messi, et je suis très heureux pour lui. Son seul défaut, c’est de ne pas jouer pour le Bayern" - Gerd Mueller, ancien attaquant du Bayern Munich

"La friction lors d'un entraînement ? C'est bon signe. J'adore quand il y a des frictions. Durant ma carrière, j'en ai vu beaucoup. Cette équipe est un peu trop calme à mon goût. C'est bien quand c'est un peu 'gore'" - Claudio Ranieri, entraîneur de l'AS Monaco

"Mon absence, c'est comme si la Juve était une Formule 1 et qu'elle avait commencé un Grand Prix avec les pneus dégonflés. Mais j'ai des joueurs spéciaux, c'est un club spécial, et moi aussi je suis un peu spécial..." - Antonio Conte, entraîneur de la Juventus