Quadruplés et invincibilité
© Getty Images

Au programme de la revue statistique hebdomadaire de FIFA.com cette semaine : des éliminations-surprises en Angleterre, l'invincibilité d'un gardien en France, un but époustouflant aux Émirats Arabes Unis et les exploits devant le but de deux Argentins.

686

 minutes sans encaisser le moindre but pour le gardien du Paris Saint-Germain Salvatore Sirigu, qui a réussi à conserver sa cage inviolée pour le septième match d'affilée. L'Italien de 26 ans est allé chercher le ballon au fond de ses filets pour la dernière fois le 1er décembre, lorsque le Niçois Valentin Eysseric avait offert le but de la victoire (2:1) aux Aiglons. Depuis, la formation dirigée par Carlo Ancelotti a fait preuve d'un hermétisme total contre Évian-Thonon-Gaillard, Valenciennes, Lyon, Brest, Ajaccio, Bordeaux et plus récemment Lille, ce qui lui vaut de trôner aujourd'hui en tête de la Ligue 1. Sirigu reste toutefois assez loin du record en Ligue 1, établi par Gaëtan Huard avec Bordeaux en 1992/93. Le portier avait réussi à ne pas s'incliner pendant 1 176 minutes d'affilée. Contre Lille, le PSG n'a cadré que deux tirs, son plus faible total en la matière dans le championnat de France 2012/13. Ces deux tentatives ont été infructueuses. C'est sur un but inscrit contre son camp par le Lillois Aurélien Chedjou à la 67ème minute que les Parisiens ont réussi à prendre les trois points contre les Dogues, comme ils l'avaient déjà fait au match aller. C'est la première fois depuis l'exercice 1996/97 que le PSG prend six points sur six au LOSC.

24

 années se sont écoulées depuis la dernière fois qu'un club amateur ou semi-professionnel a éliminé une équipe de première division en FA Cup. L'exploit a été réalisé par Luton Town au détriment de Norwich City. Si la victoire 2:1 de Sutton United à domicile contre Coventry City en 1989 était impressionnante, celle de Luton l'est encore plus. Non seulement l'écart en termes de talent s'est creusé entre les quatre premières divisions de la ligue anglaise et les échelons suivants, mais en plus les Hatters ont décroché cette victoire loin de leurs bases. Dans l'ensemble, les formations de Premier League ont passé un mauvais week-end en FA Cup. C'est la première fois en effet depuis 1994, et la septième seulement depuis 1927, que cinq équipes de première division sont éliminées de la compétition par des formations de niveau inférieur. Ainsi Liverpool, malgré le huitième but inscrit par Luis Suarez en autant de matches, a été battu 3:2 par Oldham Athletic, un pensionnaire de troisième division anglaise. C'est la sixième fois depuis 1999/2000 que les Reds se font sortir de la compétition par un adversaire de rang inférieur. Les autres surprises sont les éliminations d'Aston Villa, de Queens Park Rangers et de Tottenham.

21

 années ont passé depuis la dernière élimination du champion en titre dès le premier tour de la Coupe d'Afrique des Nations de la CAF. À cette occasion, c'est l'Algérie qui était passée à la trappe. La Zambie vient de subir le même sort. Les hommes dirigés par Hervé Renard ont concédé trois matches nuls en autant de sorties dans le Groupe C. Cela leur a permis d'atteindre 11 matches consécutifs sans défaite dans la CAN, mais n'a pas été suffisant pour décrocher l'un des deux billets pour les quarts de finale. Le Nigeria a barré la route à la Zambie, grâce à une victoire 2:0 contre l'Éthiopie, les deux buts ayant été inscrits par Victor Moses. À la surprise générale, le Burkina Faso termine en tête de ce groupe. Un but d'Alain Traoré dans les derniers instants de la rencontre avait permis aux Étalons d'arracher le nul 1:1 contre le Nigeria pour leur premier match dans la compétition. Ensuite, le même joueur a marqué deux fois lors du succès 4:0 des hommes de Paul Put face à l'Éthiopie. C'était d'ailleurs la première fois en 19 tentatives que le Burkina Faso remportait un match dans la CAN depuis une victoire 1:0 contre la Guinée en 1998. Enfin, un nul 0:0 contre la Zambie a permis au Burkina Faso d'atteindre le deuxième tour de l'épreuve pour la deuxième fois seulement de son histoire.

11

 joueurs d'Al Ain, soit toute l'équipe y compris le gardien, ont touché le ballon lors d'une action en 19 passes qui a permis au club des Émirats Arabes Unis de marquer le dernier but de sa victoire 4:0 contre Ajman. L'auteur du but, Yousuf Ahmad, a ainsi trouvé le chemin des filets sur sa première touche de balle après être entré en jeu. Cette victoire doit beaucoup au jeune meneur de jeu Omar Abdulrahman. Le joueur de 21 ans a été impliqué sur les quatre buts de son équipe. Ce neuvième succès consécutif d'Al Ain permet au leader d'étendre son avance en tête de la Pro League à neuf points, à 12 journées de la fin. Al Ain a inscrit 53 buts à ce jour en 14 sorties cette saison, soit une moyenne de 3,8 par match et un de plus qu'en 22 rencontres durant la saison de son titre, en 2011/12.

4

 buts ont été inscrits par Mauro Icardi (Sampdoria) et Lionel Messi (Barcelone) ce week-end. Depuis le coup d'envoi de la saison 2012/13, un seul joueur avait réussi cet exploit dans l'un des "cinq grands" championnats européens. Il s'agit de Falcao, qui avait fait mouche à cinq reprises lors de la victoire 6:0 de l'Atlético de Madrid contre le Deportivo La Corogne en décembre dernier. Le point commun entre les trois hommes ? Ils viennent d'Amérique du Sud. L'attaquant de 19 ans, qui avait rejoint la Samp en provenance du Barça en 2011, a aidé l'équipe génoise à s'imposer 6:0 contre Pescara. C'est la première fois depuis décembre 1997 et un succès 6:3 contre Naples, dû notamment à un triplé de Vincenzo Montella et un but de Jürgen Klinsmann, que la Sampdoria inscrit six buts dans son Stade Marassi. Messi, quant à lui, a largement contribué à la victoire de Barcelone 5:1 contre Osasuna. Messi a marqué neuf des 15 derniers buts du Barça. L'Argentin dépasse ainsi Cristiano Ronaldo en devenant le seul joueur à avoir marqué plus de deux quadruplés en Liga depuis le début du siècle.