L'hebdo des bons mots
© AFP

Comme chaque vendredi, FIFA.com vous livre un florilège des bons mots qui ont ponctué l'actualité du football ces sept derniers jours. Au menu de la semaine, Zlatan Ibrahimovic est prêt à "zlataner" davantage, Victoria Beckham est prête à passer du temps en famille à Paris, et Neymar est prêt... pour tout !

Au micro de FIFA.com
"Je n'ai jamais connu de plus grand honneur que celui de représenter le Mali" - Frédéric Kanouté, attaquant de Beijing Guoan

"Je suis conscient que la vie me réserve encore beaucoup de choses. Jusqu’ici, tout est allé trop vite. Mais je me sens prêt pour tout ! " - Neymar, attaquant de Santos

"Ça fait partie de moi d'être au pressing tout le temps, de courir partout et de me donner à 200%, même aux entraînements. Je ne relâche jamais mes efforts, et c'est ce qui fait le joueur que je suis. Si je n'ai pas ça, je deviens un joueur moyen" - Romain Alessandrini, attaquant du Stade Rennais

En France
"Je suis venu ici pour remporter des titres. Je ferais tout pour ça et je suis même prêt à zlataner davantage pour gagner" - Zlatan Ibrahimovic, attaquant du Paris Saint-Germain

"Ce sera super pour le football français. Mais il restera seulement le deuxième plus beau joueur anglais de France. Ça risque d’entamer sa confiance en lui" - Joey Barton, milieu de terrain de l’Olympique de Marseille, sur Twitter, à propos de l’arrivée de David Beckham en Ligue 1

"Il est un peu plus costaud que moi donc il va peut-être prendre le dessus. Plus sérieusement, j'ai déjà joué avec Roberto Carlos ou Zinedine Zidane au Real Madrid et on s'est toujours arrangé. Et croyez-moi que prendre un coup franc à Roberto Carlos, c'est difficile ! Donc, je m'attends à la même chose ici avec Zlatan" - David Beckham, milieu de terrain du Paris Saint Germain

"Les enfants et moi-même sommes incroyablement fiers de David, nous sommes à fond derrière lui et nous sommes super contents à l'idée de passer du temps en famille à Paris ces prochaines semaines" - Victoria Beckham, star anglaise de la musique et épouse de David Beckham

"J’étais alors une sorte de dieu pour avoir maintenu le club avec si peu de moyens. L’été dernier, à Nancy, j’étais Mourinho, Guardiola et Ferguson réunis. Ceux qui m’embrassaient en mai m’ont planté un couteau dans le dos en décembre"- Jean Fernandez, ancien entraîneur de Nancy

En Angleterre
"Je me voyais tenir un bar avec ma femme sur une île paradisiaque avec le soleil, l'eau transparente et les cocotiers. Des journées passées en short et tongs, avec du poisson grillé à tous les repas" - Loïc Rémy, attaquant des Queens Park Rangers

"J’ai besoin de réviser mon français parce que là, ça devient ridicule" - Sammy Ameobi, attaquant de Newcastle

"Je pense qu’il peut progresser et je serais heureux s’il devient l’un des meilleurs joueurs au monde. Pour moi, Mario était comme un fils. Bien sûr, parfois, il m’a énervé, mais il a aussi de très bons côtés. Je m’investis beaucoup avec mes joueurs. Encore plus avec Mario, probablement. Nous étions tous très émus quand il nous a dit au revoir. Quand je dis que j’aime Mario, c’est vrai" - Roberto Mancini, entraîneur de Manchester City, à propos de Mario Balotelli

En Espagne
"Je crois qu'il était impossible de faire mieux. Il sauve un but sur sa ligne en première période et il inscrit le but de l'égalisation. Je le vois dans une forme grandiose" - Aitor Karanka, entraîneur adjoint du Real Madrid, après la prestation de Raphaël Varane face au FC Barcelone en Coupe du Roi (1 :1)

"Entraîner le Real Madrid est une des trois choses que je ne ferais jamais dans le football. Les autres choses seraient perdre exprès un match et promouvoir le dopage" - Tito Vilanova, entraîneur du FC Barcelone 

En Italie
"Quand je rentre sur un terrain, que ce soit à Michel-d’Ornano ou San Siro, c’est la même chose pour moi : je ne ressens aucune pression. C’est ce qui fait ma force" - M’Baye Niang, attaquant de l'AC Milan

En Allemagne
"Guardiola a fait du très bon travail au Barça, mais notre entraîneur est Jupp Heynckes et je ne veux pas parler de Pep avant la saison prochaine. Le coach est quelqu’un de très sensible, il faut l’aider. Il fonctionne beaucoup à l’affectif. Nous espérons pouvoir lui offrir un joli cadeau d’adieu en remportant le titre" - Franck Ribéry, milieu de terrain du Bayern Munich

Ailleurs
"Vous nous avez rendus fiers. Je vous félicite d’avoir montré autant de classe dans ce match" - John Dramani Mahama, Président du Ghana, après le match la Coupe d’Afrique des Nations de la CAF 2013 Ghana-Niger (3:0)

"Juste un mot : la honte. On s'est vu très beaux, on a créé une équipe venue là pour gagner. J'avais dit que cette équipe avait un avenir, mais pour faire une grande équipe, on en est loin, et on s'est cassé la gueule" - Vahid Halilhodzic, sélectionneur de l'Algérie