Centenaires et fin d'une ère
© AFP

Dans sa revue hebdomadaire, FIFA.com s'intéresse cette semaine aux rencontres internationales et aux joueurs qui viennent d'enregistrer leur centième sélection en équipe nationale. Le sélectionneur espagnol Vicente del Bosque a lui aussi ajouté sa pierre à l'édifice des records cette semaine. En battant le Brésil à Wembley, l'Angleterre a mis fin à une longue absence de victoire face à la Seleção. Le Nigeria tentera lui aussi de mettre un terme à une longue pénurie, ce dimanche 10 février 2013, en finale de la Coupe d'Afrique des Nations de la CAF.

100

Le mercredi 6 février a été placé sous le signe d'une multitude de rencontres internationales au cours desquelles plusieurs joueurs ont signé leur centième apparition sous le maillot de leur pays. C'est le cas de l'infatigable Carles Puyol avec l'Espagne et du latéral anglais Ashley Cole. Les deux hommes possèdent ceci en commun d'être désormais à la septième place dans le classement des footballeurs les plus souvent convoqués dans leur équipe nationale respective. En Espagne, le recordman de tous les temps au nombre des sélections est Iker Casillas (143). En Angleterre, il s'agit de Peter Shilton (125). Contre la République de Corée, trois joueurs croates ont fêté leur centième sélection : Stipe Pletikosa, Dario Srna et Josip Simunic. Pour le Brésil, Ronaldinho a lui aussi passé ce cap symbolique contre l'Angleterre en étant rappelé en sélection après un an d'absence.

19

ans. C'est le temps qui s'est écoulé depuis le dernier sacre du Nigeria dans la CAN. En finale de l'édition 2013 contre le surprenant Burkina Faso, les Super Eagles auront l'occasion de mettre un terme à ce long cycle sans titre continental. Le dernier triomphe nigérian dans l'épreuve remonte en effet à 1994. Le tournoi se déroulait en Tunisie et les Nigérians avaient battu la Zambie en finale. Ils comptaient dans leurs rangs pléthore de stars, parmi lesquelles Jay Jay Okocha, Rasheed Yekini et Sunday Oliseh. L'actuel sélectionneur Stephen Keshi faisait lui aussi partie de cette équipe. À noter que le Nigeria a disputé à ce jour six finales de CAN, la dernière en 2000. Le Burkina Faso, de son côté, n'a jamais pris part à l'ultime revue de l'épreuve et vivra donc un moment historique le 10 février prochain à Johannesburg, dans un stade qui a également accueilli la finale de la Coupe du Monde de la FIFA 2010™.

68

rencontres internationales : lors du match remporté par l'Espagne 3:1 face à l'Uruguay, Vicente Del Bosque a égalé le record détenu jusqu'ici par Ladislao Kubala du sélectionneur qui a dirigé la Seleccion le plus grand nombre de fois. Né à Budapest, Kubala a été à la tête de la Roja pendant 11 ans. À la fin de son mandat en 1980, il affichait un bilan de 31 victoires, 21 nuls et 16 défaites. Del Bosque a présidé aux destinées espagnoles dans une période qui a vu le pays remporter sa première Coupe du Monde de la FIFA™ et un deuxième UEFA EURO consécutif. Il totalise à l'heure actuelle 57 victoires, cinq nuls et six défaites. Ironie de l'histoire : le dernier match de Kubala en tant qu'entraîneur de l'Espagne coïncide avec l'ultime convocation de Del Bosque en tant que joueur avec la Roja. À cette occasion, l'actuel entraîneur de l'Espagne n'était pas entré en jeu. "Kubala était avant tout un gentleman, quelqu'un de très amical et de très méticuleux, ce qui est important pour le manager de l'équipe nationale. Il m'a laissé le souvenir d'un homme d'une grande gentillesse, qui adorait le football", se souvient Del Bosque.

23

ans séparent l'avant-dernière victoire de l'Angleterre sur le Brésil de celle de ce mercredi 6 février à Wembley, obtenue grâce à un but victorieux de Frank Lampard. Cette série d'invincibilité des quintuples champions du monde comprend au total neuf matches disputés sur trois continents entre mars 1990, où un unique but de Gary Lineker avait offert la victoire aux Trois Lions, et le dernier succès en date. Face à la Seleção, les Anglais n'avaient plus réussi à marquer deux fois depuis une victoire 2:0 obtenue sur la pelouse du Maracanã en 1984. Ce match est resté dans la mémoire des supporters anglais principalement pour le but inscrit par John Barnes. Celui qui évoluait alors à Watford avait en effet marqué au terme d'un slalom époustouflant dans le camp adverse, doublé d'une finition de toute beauté.

0,5

but par match est une moyenne qui satisferait n'importe quel avant-centre. C'est aussi l'improbable ratio du défenseur central australien Robbie Cornthwaite, qui a marqué mercredi 6 février contre la Roumanie son troisième but en six sorties. Même s'il n'est encore qu'au début de sa carrière internationale, il a déjà trouvé le chemin des filets presque autant de fois avec l'Australie qu'en A-League. Dans son championnat national en effet, il a marqué quatre fois en six saisons et… 103 matches disputés. Le partenaire de Cornthwaite en défense centrale contre la Roumanie, Lucas Neill, n'a en revanche jamais eu le bonheur de faire trembler les filets adverses sous le maillot australien, et ce malgré 89 apparitions en 17 ans pour le compte des Socceroos. Le rendement de Cornthwaite sur la scène internationale rappelle celui de son compatriote Kostas Salapasidis, qui avait inscrit quatre buts contre l'Argentine, future vainqueur de l'épreuve, lors de la Coupe du Monde U-20 de la FIFA 1997. Avant cela, Salapasidis avait inscrit un but en 52 matches.