La FIFA renforce son action dans le cadre de la lutte contre la discrimination avec l’introduction d’un nouveau système de surveillance antidiscrimination  pour les matches de qualification pour la Coupe du Monde de la FIFA 2018™. Le système inclut le déploiement d’observateurs antidiscrimination afin de contrôler et signaler tout cas de discrimination lors de matches. Il sera coordonné par la FIFA et mis en œuvre en collaboration avec le réseau Fare, une organisation ayant une grande expérience dans la lutte contre la discrimination dans le football et le déploiement d’officiels antidiscrimination.

Suivant les recommandations de la Task Force de la FIFA contre le racisme et la discrimination, cette nouvelle mesure est une étape majeure dans la lutte continue de la FIFA contre la discrimination. Cela facilitera et complètera le travail des arbitres et des organes disciplinaires de la FIFA. Le principal objectif est d’optimiser les procédures judiciaires en fournissant les indispensables preuves à toute imposition de sanctions.

Dans le cadre de ce nouveau système de surveillance, des observateurs antidiscriminations spécialement formés seront désignés lors de matches ayant été identifiées comme étant à haut risque. Après chaque match supervisé, l’observateur antidiscrimination soumettra dans les 24 heures un rapport à l’organe disciplinaire de la FIFA, qui analysera les informations et décidera ou non d’ouvrir une procédure disciplinaire.

"Je suis très heureux de voir ce programme prendre forme et être mis en œuvre pour la première fois lors des éliminatoires de la Coupe du Monde 2018", a déclaré le Président de la FIFA, Joseph S. Blatter. "Le Congrès de la FIFA a adopté une résolution forte contre la discrimination en 2013 et nous avons créé une task force à cet égard. Le nouveau système de surveillance est une mesure très concrète permettant au football de se prononcer clairement en faveur de la diversité et contre toute forme de discrimination."

"La mise en place d’observateurs antidiscrimination était une des recommandations clés formulées par notre task force afin de lutter contre les incidents discriminatoires dans le football. Avec ce nouveau système, nous fournissons à nos organes disciplinaires les outils dont ils ont grand besoin pour combattre efficacement le racisme et la discrimination dans notre sport", a déclaré le président de la task force et vice-président de la FIFA, Jeffrey Webb.

"Cette collaboration entre la FIFA et le réseau Fare marque une étape importante dans la lutte contre la discrimination dans le football. Nous apportons notre expérience et notre savoir-faire dans l’identification des problèmes dans le cadre de matches et nous allons travailler avec des experts du monde entier pour nous assurer que l’événement phare du football mondial soit la preuve que le football n’a pas à être associé à des problèmes de discrimination ou d’exclusion", a déclaré le directeur exécutif du réseau Fare, Piara Powar.

Le nouveau système de surveillance a été officiellement présenté le 12 mai lors d’un événement au stade de Wembley à Londres, en présence du chef du département Développement durable de la FIFA Federico Addiechi, du membre de la task force et directeur exécutif du réseau Fare, Piara Powar, du membre de la task force et ancien arbitre FIFA Howard Webb, du milieu de terrain ivoirien de Manchester City et consultant de la task force Yaya Touré et de la responsable du groupe consultatif de la Fédération Anglaise de Football pour l’Inclusion et consultante de la task force Heather Rabbatts. "Je suis très satisfait de voir que la FIFA prend cette question très au sérieux en mettant en place des mesures concrètes pour éradiquer les comportements qui vont à l’encontre des valeurs de notre sport", a déclaré Yaya Touré.

Le programme d’observateurs antidiscrimination est l’une des mesures actuellement développées par la FIFA pour combattre toute forme de discrimination dans le football. Outre le renforcement des contrôles et des sanctions, la formation est un autre pilier clé de la stratégie mise en place à la suite de l’adoption de la Résolution sur la lutte contre le racisme et la discrimination par le 63e Congrès de la FIFA en 2013. La FIFA présentera sous peu le Guide de bonnes pratiques de la FIFA en matière de diversité et de lutte contre la discrimination pour soutenir ses associations membres dans leurs efforts.