La FIFA a rejoint aujourd’hui l’initiative Climate Neutral Now du secrétariat de la Convention-Cadre des Nations Unies sur les Changements Climatiques (CCNUCC), devenant ainsi la première organisation sportive internationale à le faire. En participant à cette campagne de sensibilisation, la FIFA s’engage à réduire ses émissions de gaz à effet de serre d’ici à 50 ans, ainsi qu’à mesurer, réduire et compenser l’ensemble desdites émissions dans le cadre de la Coupe du Monde de la FIFA, Russie 2018™ ; chose qu’elle avait d’ailleurs déjà réalisée lors de la Coupe du Monde 2014 au Brésil.

Il revient à chacun d’entre nous – individu ou organisation – de préserver cette planète sur laquelle nous vivons et de montrer l’exemple. Le changement climatique est l’un des sujets clés de notre époque, et nous sommes fiers de soutenir cette cause. Au-delà de notre engagement, mais toujours par le biais du football, nous avons véritablement pour objectif de sensibiliser davantage la population et de promouvoir les meilleures pratiques en matière de normes environnementales, a expliqué la Secrétaire Générale de la FIFA, Fatma Samoura, en marge de sa participation à une table ronde sur le sujet au siège des Nations Unies à New York.

L’initiative Climate Neutral Now rassemble de nombreuses organisations qui s’engagent pour la réduction de leurs émissions de gaz à effet de serre d’ici à la moitié du XXIe siècle. Lancée en septembre 2015 par un groupe d’organisations comprenant Microsoft, Sony, le groupe adidas et MarksMarks & Spencer, cette initiative demande aux organisations et individus de mesurer, réduire et rapporter les émissions de gaz à effet de serre, ainsi que de contrebalancer, par le biais de plans de réduction des émissions élaborés par les Nations-Unies, celles qui ne peuvent être éliminées. 

"Les discussions sur le climat, qui ont eu lieu à Paris en décembre dernier, ont mis en exergue le rôle prépondérant des acteurs non gouvernementaux – entreprises, ONG, individus, etc. – en matière d’environnement. Chaque secteur a un rôle important à jouer et les organisations sportives ont à nos yeux un potentiel considérable. Plus d’un milliard de personnes ont suivi la finale de la Coupe du Monde de la FIFA, Brésil 2014. Il existe donc une excellente opportunité de toucher les supporters du monde entier – tout sport confondu –, et ce en plus des actions déjà entreprises en interne par les organisations sportives, a déclaré Patricia Espinosa, secrétaire exécutive de la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques

Du côté de la FIFA, la Coupe du Monde de la FIFA, Allemagne 2006™ a marqué un tournant en termes de durabilité dans le cadre de ses compétitions, y compris sur la question de la protection de l’environnement. En effet, la FIFA a depuis mis de nombreux projets en œuvre pour mesurer et minimiser l’impact environnemental de ses événements, que ce soit en matière de changement climatique ou dans des domaines où le développement durable occupe une place importante – gestion des déchets et stades écologiques.

"Au cours des dix dernières années, nous nous sommes impliqués, avec l’appui de nos associés et d’autres institutions, dans la recherche de solutions intelligentes afin de traiter les enjeux écologiques et de limiter l’impact négatif de nos activités sur l’environnement. Nous sommes ainsi à la fois reconnaissants et fiers d’être considérés – en raison de notre statut de première organisation sportive à rejoindre l’initiative Climate Neutral Now – comme acteur clé lorsqu’il est question de changement climatique. Climate Neutral Now permet à des acteurs non gouvernementaux de montrer leur soutien à cette cause et d’agir en conséquence en devenant un partenaire majeur", a expliqué Federico Addiechi, chef du département Développement durable et Diversité de la FIFA.

Des informations complètes sur les pratiques environnementales de la FIFA (gestion des émissions de carbone, etc.) sont disponibles ici. Pour de plus amples informations sur les initiatives de durabilité au sein de la FIFA, rendez-vous sur FIFA.com/durabilité