Suivez nous sur

The Best - Entraîneur de l'Année (H)

Les candidats

Massimiliano ALLEGRI
  • Massimiliano ALLEGRI

  • ITA
    Italie
  • L'ombre d'Antonio Conte planait à très basse altitude sur la Juventus de Turin, mais Massimiliano Allegri a su relever le défi de la succession depuis son arrivée sur le banc bianconero. Depuis trois ans, il a établi comme saine coutume de remporter le doublé en Italie (championnat et coupe). Celui de cette année a permis à la Vieille Dame d'établir un record : la Juve est en effet devenue la première équipe en Italie à s'adjuger trois Coupes et six championnats consécutifs. De surcroît, elle a disputé la finale de la Ligue des champions de l'UEFA, mais sa BBC (Bonucci, Barzagli, Chiellini) a cédé devant celle du Real Madrid (Bale, Benzema et Cristiano). "Dans cette finale, il ne suffit pas d'être génial. Il faut aussi être spécial", regrettait l’entraîneur, qui a tout de même connu une année remarquable.
Carlo ANCELOTTI
  • Carlo ANCELOTTI

  • ITA
    Italie
  • En guise d'entrée en matière, Carlo Ancelotti a débuté la saison 2016/17 en alignant sept succès de rang sous les couleurs du Bayern Munich, un exploit qu'aucun de ses prédécesseurs n'avait jamais accompli. Quelques mois plus tard, l'entraîneur de 58 ans soulevait le trophée de la Bundesliga. L'Italien est en outre le premier technicien à remporter le titre national dans quatre des cinq grands championnats européens (Allemagne, France, Angleterre et Italie). Seule la Liga espagnole manque encore à son tableau de chasse. En revanche, son équipe n'a pas connu la même réussite dans les autres compétitions. En Ligue des champions de l'UEFA, le Bayern a dû baisser pavillon au stade des quarts de finale, victime du Real Madrid, futur lauréat de l'épreuve. En Coupe d'Allemagne, son parcours a été interrompu par le Borussia Dortmund en demi-finale.
Antonio CONTE
  • Antonio CONTE

  • ITA
    Italie
  • Pour sa première saison parmi l'élite anglaise, Antonio Conte a remporté le championnat avec panache aux commandes de Chelsea. Sous son impulsion, les Blues ont établi un nouveau record : 30 victoires sur un seul et même exercice. L'entraîneur de la saison 2016/17 en Premier League anglaise a démontré qu'il n'avait rien perdu de sa souplesse tactique en passant du championnat d’Italie à celui d’Angleterre. Au cours d'une compétition qu'il aura dominée de bout en bout, Conte a su mettre en place un 3-4-2-1 parfaitement adapté à son effectif. Stratège hors pair, l'Italien s'appuie également sur une énergie et un enthousiasme contagieux. Les équipes avec lesquelles il travaille ne tardent pas à adopter ses traits de personnalité. Avec le retour de Chelsea sur la scène européenne, Conte se retrouve confronté à un nouveau défi : rester compétitif sur tous les fronts.
LUIS ENRIQUE
  • LUIS ENRIQUE

  • ESP
    Espagne
  • Luis Enrique a mis un point final à son mandat à la tête du FC Barcelone en conquérant la Coupe du Roi et en restant compétitif dans les autres épreuves : jusqu'à l'ultime journée de la Liga espagnole, le Barça a été en mesure de ravir le titre au Real Madrid, et en Ligue des champions de l'UEFA, les Catalans se sont inclinés en quart de finale contre la Juventus, après avoir notamment réalisé un exploit historique en remontant un 0:4 en huitième de finale face au Paris Saint-Germain, pour s’imposer 6:1 au retour. Au terme de ses trois saisons comme entraîneur des Blaugrana, Enrique a décidé de quitter ses fonctions après avoir gagné 9 des 13 compétitions auxquelles il a participé. Au-delà des trophées, c'est la qualité de sa gestion d'un effectif de stars et le mérite d'avoir fait évoluer le style de jeu du Barça que l'on retiendra.
Pep GUARDIOLA
  • Pep GUARDIOLA

  • ESP
    Espagne
  • Considéré comme l'un des meilleurs entraîneurs de la dernière décennie, Pep Guardiola tente actuellement d'imposer son football spectaculaire dans un troisième pays et un troisième grand club européen. La saison dernière reste à ce jour la moins aboutie du technicien catalan, depuis le début de sa carrière d'entraîneur. Malgré des résultats en demi-teinte, son arrivée à Manchester City et en Angleterre n'est pas passée inaperçue. Guardiola a ainsi mené les Citizens en huitièmes de finale de la Ligue des champions de l'UEFA, franchissant au passage la barre des cent matches européens. Avec 61 victoires et 23 nuls, il présente le meilleur bilan de tous les temps sur cette séquence.
Leonardo JARDIM
  • Leonardo JARDIM

  • POR
    Portugal
  • Après deux saisons de rodage à Monaco, Leonardo Jardim a réalisé un exercice 2016/17 exceptionnel en permettant à l’ASM de damer le pion à des adversaires mieux cotés, ce qui est justement la marque de fabrique du technicien portugais. Il a mené le club de la Principauté à son premier titre de champion depuis 16 ans, privant au passage le Paris Saint-Germain d'un cinquième sacre national consécutif. C'est surtout sur la scène continentale qu'il a réussi un coup de maître, hissant Monaco en tête de son groupe de Ligue des champions de l’UEFA, avant d'écarter Manchester City et le Borussia Dortmund puis de tomber face à la Juventus en demi-finale. Le mérite de Jardim est d'autant plus grand qu'il a disposait d'un groupe jeune et inexpérimenté dont il a su tirer le meilleur, permettant notamment au talent de Kylian Mbappé, Benjamin Mendy ou encore Tiémoué Bakayoko d'éclore au plus haut niveau. 
Joachim LOEW
  • Joachim LOEW

  • GER
    Allemagne
  • Le sélectionneur de l’Allemagne Joachim Löw a réussi en 2017 un exploit qu'aucun de ses prédécesseurs n'avait accompli : remporter la Coupe des Confédérations de la FIFA. Pour l'occasion, le technicien de 57 ans avait choisi de se passer des services de nombreux titulaires habituels pour privilégier des jeunes prometteurs. Bien lui en a pris. Travailleur acharné et tacticien hors pair, Löw a confirmé le triomphe allemand de 2014, malgré les départs de piliers comme le capitaine Philipp Lahm, Bastian Schweinsteiger ou encore Miroslav Klose, meilleur buteur de l'histoire de l'épreuve mondiale. En faisant le pari de la jeunesse, il a également prouvé que la relève était assurée. Sur sa lancée, cette Mannschaft remaniée et rajeunie figure déjà parmi les favoris de la prochaine Coupe du Monde de la FIFA™.
Jose MOURINHO
  • Jose MOURINHO

  • POR
    Portugal
  • La première saison de José Mourinho à Manchester United n'a pas été de tout repos. Malgré quelques passages difficiles, le Portugais a offert trois nouveaux trophées aux Red Devils. Après avoir remporté le Community Shield, il a décroché la Coupe de la Ligue en février, devenant ainsi le premier entraîneur de Manchester United à remporter un titre majeur dès sa première saison. Trois mois plus tard, Mourinho triomphait en UEFA Europa League. Le Portugais reste sur une série impressionnante, lui qui a gagné les quatre finales continentales auxquelles il a participé. Une série de matches nuls l'a cependant forcé à se contenter d'une modeste sixième place en championnat. Toutefois, la victoire en finale européenne lui a ouvert les portes de la phase de groupes de la Ligue des champions de l'UEFA.
Mauricio POCHETTINO
  • Mauricio POCHETTINO

  • ARG
    Argentine
  • Pour sa troisième saison à la tête des Spurs de Tottenham, Mauricio Pochettino a obtenu une flatteuse deuxième place en Premier League. Toujours vaillante, son équipe n'a perdu que quatre de ses 38 matches. Depuis le lancement de la Premier League au début des années 90, le club londonien n'était jamais monté sur la deuxième marche du podium. En outre, Tottenham a devancé Arsenal au classement pour la première fois depuis la saison 1994/95. L’Argentin a été élu entraîneur du mois d'avril en Premier League. Il totalise quatre récompenses mensuelles depuis son arrivée en Angleterre. Pochettino, qui n'a jamais hésité à faire le pari de la jeunesse, continue à ravir supporters et spectateurs en proposant un football plaisant, audacieux et efficace. 
Diego SIMEONE
  • Diego SIMEONE

  • ARG
    Argentine
  • Pour sa sixième saison sur le banc de l'Atlético de Madrid, l'entraîneur qui jouit de la plus grande longévité en Liga espagnole a une nouvelle fois su obtenir le meilleur de ses troupes. Cependant, malgré un travail physique et tactique exceptionnel, les hommes dirigés par Simeone n'ont pas remporté de titre cette saison, chutant en demi-finale de la Ligue des champions de l'UEFA contre le Real Madrid, et finissant troisièmes de la Liga espagnole, avec la meilleure défense et une avance notable sur le quatrième.
TITE
  • TITE

  • BRA
    Brésil
  • Pour bien comprendre les raisons de la présence de Tite parmi les nominés, il suffit de se souvenir de l'état dans lequel se trouvait la sélection brésilienne à son arrivée. En juin 2016, la Seleção pointait à la sixième place des qualifications sud-américaines pour la Coupe du Monde de la FIFA™, après une élimination au premier tour de la Copa América Centenario. À l'époque, personne n'imaginait que le Brésil serait la première nation à rejoindre le pays hôte en phase finale de Russie 2018. Le règne de Tite a débuté par sept victoires consécutives, qui ont ramené son équipe au sommet du Classement mondial FIFA/Coca-Cola. Le nouveau sélectionneur a su installer un état d'esprit conquérant au sein de son groupe, imposer une formation claire, donner leur chance à des jeunes ou encore relancer des joueurs en difficulté. En un mot comme en cent, l'ancien entraîneur des Corinthians a fait des miracles.
Zinedine ZIDANE
  • Zinedine ZIDANE

  • FRA
    France
  • Après avoir été parmi les trois finalistes pour The Best - Entraîneur de l'année pour le Football Masculin en 2016, Zinédine Zidane est un candidat sérieux pour ce titre prestigieux après une saison ponctuée de titres et de records. Vainqueur de la Ligue des champions de l'UEFA 2016 après quelques mois sur le banc du Real Madrid, le Français a maintenu les Merengues sur le toit de l'Europe - après avoir battu 4:1 Juventus en finale -, tout en permettant au club de reconquérir le trône d'Espagne qui lui échappait depuis quatre saisons. Avec la Coupe du Monde des Clubs de la FIFA 2016, quelques mois avant sa victoire en Supercoupe de l'UEFA, Zizou a remporté toutes les finales qu’il a disputées depuis qu'il dirige le Real. Avec son aura et sa connaissance profonde du club, Zidane manœuvre parfaitement la Maison Blanche et ses stars, offrant un jeu spectaculaire basé sur la possession et l'intensité physique.