"C'est incroyable… Je n'arrive pas à trouver les mots… Un sentiment indescriptible…" Ces phrases font toujours partie des cérémonies de récompenses, quel que soit le domaine. La cérémonie du FIFA Ballon d'Or ne fait pas exception  la règle comme le montrent certaines déclarations des précédents vainqueurs.

À quelques jours de la cérémonie du FIFA Ballon d'Or 2015, FIFA.com a rassemblé les réactions les plus marquantes des lauréats des cinq dernières années.

2010
"C'est mon deuxième Ballon d'Or et je me sens aussi, voire plus, heureux que pour le premier. Nous allons le savourer." - Lionel Messi (Argentine), FIFA Ballon d'Or

"Chez moi, j'ai une petite pièce réservée à tous les trophées et il y a aussi un espace réservé à tous ceux de la FIFA. Il me reste encore de la place et si un jour je n'en avais plus, j'en chercherais vite ailleurs !" - Marta (Brésil), Joueuse Mondiale de la FIFA

"Maintenant, ce que je veux c'est rentrer à la maison pour fêter ça avec mes proches et savourer ces instants. Je vais offrir une belle place à ce trophée, parce qu'il fait partie de mon histoire et de l'histoire de tous ceux qui travaillent à mes côtés, de ceux que j'aime et qui m'aiment. C'est quelque chose qui va me pousser à aller plus haut, avec encore plus de motivation" - José Mourinho (Portugal), Entraîneur de l'Année FIFA pour le football masculin

"C'est une belle distinction. Pour parler d'apogée, il faut gagner un titre collectif. Les récompenses individuelles, ce n'est pas la même chose. Pour gagner, il faut pouvoir compter sur le soutien de ses joueuses, de sa fédération, de ses proches et de ses collaborateurs. Ce sont des ingrédients indispensables, qui permettent d'aller toujours plus loin. Un entraîneur doit toujours chercher la victoire et pour cela, on ne peut pas se contenter d'être bon dans son domaine. C'est un tout." - Silvia Neid (Allemagne), Entraîneur de l'Année FIFA pour le football féminin

"Je remercie tout le monde. Je suis très heureux de recevoir cette récompense. Ce n'était peut-être pas le but le plus important mais le plus beau, sans aucun doute." - Hamit Altintop (Turquie), Prix Puskás de la FIFA

2011
"C'est une fierté de recevoir trois fois ce trophée, consécutivement qui plus est. C'est déjà difficile de le remporter une fois, ça l'est encore plus de le décrocher trois fois. Je suis très heureux et je le savoure comme le premier." - Lionel Messi (Argentine), FIFA Ballon d'Or

"J'ai vécu une soirée très émouvante. J'ai d'abord entendu le nom de mon sélectionneur pour la récompense d'Entraîneur de l'Année FIFA pour le football féminin. À ce moment-là, mes jambes ont commencé à trembler ; je me suis sentie très émue et nerveuse. Et quand j'ai entendu mon nom, j'étais perdue. J'avais du mal à y croire." - Homare Sawa (Japon), Joueuse Mondiale de la FIFA

"C'est avant tout un grand bonheur. On devient footballeur ou entraîneur par amour du jeu, pour essayer de développer une philosophie avec un certain nombre de joueurs. Ce que je retiens ce soir, c'est que l'événement donne une bonne image du football. C'est une voie dans laquelle il faut poursuivre, pour que ce sport continue de grandir." - Josep Guardiola (Espagne), Entraîneur de l'Année FIFA pour le football masculin

"Je suis très honoré. Le fait de participer à un tel événement et d'être invité ici, en compagnie de toute ma famille, c'est déjà quelque chose d'exceptionnel. Je suis très reconnaissant et très ému. Je ressens beaucoup de joie. C'est une chose d'être présent, c'en est une autre de remporter ce prix. J'ai encore du mal à réaliser ce qui m'arrive." - Norio Sasaki (Japon), Entraîneur de l'Année FIFA pour le football féminin

"J'étais quasiment en état de choc ! Je suis ravi de recevoir ce prix et je remercie tous mes coéquipiers, qui m'ont énormément aidé tout au long de cette année extraordinaire." - Neymar (Brésil), Prix Puskás de la FIFA

2012
"C'est super de l'obtenir encore une fois et d'arriver à quatre. Je suis vraiment heureux. J'étais bouche bée et les mots me manquaient, mais je tiens maintenant à dédier ce prix à toute ma famille." - Lionel Messi (Argentine), FIFA Ballon d'Or

"C'est fantastique. Ça ne m'arrive pas souvent de rester sans voix mais aujourd'hui, j'ai bien du mal à trouver mes mots. Franchement, quand Hope Solo a prononcé mon nom, j'ai cru qu'elle s'était trompée. J'étais sûre qu'Alex Morganallait gagner." - Abby Wambach (Etats-Unis), Joueuse Mondiale de la FIFA

"Je suis fier de représenter un football qui traverse une période extraordinaire, mais je suis conscient qu'il ne s'agit pas d'une distinction personnelle. Ce prix récompense le travail d'une équipe, car derrière moi, il y a beaucoup de gens." - Vicente Del Bosque (Espagne), Entraîneur de l'Année FIFA pour le football masculin

"J'ai une grande pensée pour l'équipe et suis très fière d'elle. Je donnerais volontiers une récompense à chacune des joueuses, mais il n'y a qu'un trophée, donc je le garde." - Pia Sundhage (Suède), Entraîneur de l'Année FIFA pour le football féminin

"C'est fantastique. Je ne m'attendais même pas à être parmi les dix premiers, encore moins parmi les trois derniers nominés. Je veux avant tout remercier les fans car sans leurs votes, je ne serais pas ici. Ce trophée leur appartient également." - Miroslav Stoch (Slovaquie), Prix Puskás de la FIFA

2013
"En apprenant que j'avais gagné, j'ai été submergé par le bonheur. C'est une immense fierté. Pour gagner un tel trophée, il faut beaucoup travailler. La conquête de ce deuxième Ballon d'Or est ce que j'ambitionnais le plus. Sans mes coéquipiers du Real Madrid et de l'équipe nationale, je n'aurais rien pu faire. J'ai aussi une pensée pour mes entraîneurs, en club comme en sélection, qui ont su me faire confiance." - Cristiano Ronaldo (Portugal), FIFA Ballon d'Or

"Je n'arrive pas à y croire pour le moment. Je suis très calme, je ne réalise pas encore. Je crois que je ne me rendrai compte de ce qui m'arrive qu'après avoir dormi une nuit ou deux." - Nadine Angerer (Allemagne), Joueuse Mondiale de la FIFA

"C'est naturellement la conclusion dont je rêvais au moment de mettre fin à ma carrière. En 50 ans, j'ai connu des hauts et des bas, comme joueur et comme entraîneur. J'ai la chance de me retirer sur un triomphe. J'en suis très heureux." - Jupp Heynckes (Allemagne), Entraîneur de l'Année FIFA pour le football masculin

"C'est un formidable honneur, d'autant que je ne m'y attendais pas du tout. Néanmoins, le succès résulte toujours d'un effort collectif. Beaucoup de gens ont contribué à ce triomphe." - Silvia Neid (Allemagne), Entraîneur de l'Année FIFA pour le football féminin

"Je suis très content. C'est un grand honneur pour moi d'être ici et c'est encore mieux de repartir avec deux trophées. En ce qui concerne le but, généralement peu importe qui a marqué, mais cette fois-ci c'était moi et c'est devenu une espèce de symbole en raison de sa genèse. Cela me rend très heureux. Je m'en souviendrai toute ma vie." - Zlatan Ibrahimovic (Suède), Prix Puskás de la FIFA

2014
"Peu importe si c'est la huitième fois que je viens. Il y a toujours beaucoup de tension avant que les noms ne soient prononcés. Je sais combien de travail cette récompense exige. Mon émotion vient aussi de là, indépendamment du nombre de fois où je vais la recevoir, et j'espère qu'il y en aura beaucoup d'autres. Pour ce prix, je tiens à exprimer ma reconnaissance aussi bien à mes coéquipiers qu'au Real Madrid et à tout le monde au Portugal. Ce Ballon d'Or vient récompenser une grande saison et me motive pour entamer 2015 avec la même ambition que toujours." - Cristiano Ronaldo (Portugal), FIFA Ballon d'Or

"Je suis totalement submergée par l'émotion du moment et je dois commencer par retrouver mon calme. Même s'il s'agit d'un trophée individuel, je ne l'aurais jamais reçu sans l'aide de mes coéquipières." - Nadine Kessler (Allemagne), Joueuse Mondiale de la FIFA

"C'est un grand honneur pour moi de recevoir cette récompense, au terme d'une année riche en succès. C'est un peu la cerise sur le gâteau après notre triomphe en Coupe du Monde." - Joachim Lӧw (Allemagne), Entraîneur de l'Année FIFA pour le football masculin

"Je suis très fier mais je n'oublie pas qu'il s'agit avant tout d'un projet collectif. Beaucoup de personnes ont contribué à ce succès. Dans un sport collectif, on gagne toujours ensemble." - Ralf Kellermann (Allemagne), Entraîneur de l'Année FIFA pour le football féminin

"Je suis très heureux de recevoir ce prix. C'est un grand moment pour moi, d'autant que j'ai été choisi par le public. Je suis très reconnaissant. Il sera difficile d'égaler un but comme celui-ci, mais je continuerai à tenter d'en marquer le plus possible à l'avenir." - James Rodriguez (Colombie), Prix Puskás de la FIFA