Pour la douzième fois en treize ans, Marta figure parmi les trois finalistes pour le titre de The Best – Joueuse de la FIFA. Mieux qu'un long discours, ce chiffre résume à lui seul la constance de l'attaquante brésilienne. Sacrée cinq années de suite entre 2006 et 2010, cette footballeuse hors du commun compte également quatre participations à la Coupe du Monde Féminine de la FIFA™ et au Tournoi Olympique de Football à son actif.

Marta a fait partie des huit porte-drapeaux brésiliens durant la cérémonie d'ouverture de Rio 2016. Sur le terrain, elle a mené le pays hôte de la compétition à la quatrième place. Plus récemment, elle a intégré le panel d'experts chargés de désigner les nominés pour le Prix Puskás de la FIFA, le Prix du Fair-play de la FIFA et le Prix des Supporters de la FIFA. Mais la jeune femme de 30 ans reste insatiable en termes  de distinctions individuelles.

"Bien sûr, à ce niveau, tout le monde rêve de remporter ce genre de prix", confirme-t-elle à propos du titre de The Best – Joueuse de la FIFA pour lequel elle concoure à nouveau. "Je ne pourrais pas vous expliquer ce que l'on ressenti vraiment. Je trouverai peut-être plus facilement les mots pour le dire quand j'aurai mis un terme à ma carrière. Je n'arrive toujours pas à croire que je fais partie des meilleures footballeuses de la planète, même si j'ai eu la chance d'être nominée à plusieurs reprises".

Généralement considérée comme l'un des plus grands talents de l'histoire du football féminin, Marta se distingue aussi par son sens du sacrifice et sa débauche d'énergie sur le terrain. Malgré les lauriers, elle cherche toujours à s'améliorer. "La seule chose qui m'intéresse, c'est de donner le meilleur de moi-même à chaque sortie, que ce soit en club ou en équipe nationale. Je veux montrer le bon exemple aux plus jeunes car il faut travailler et prendre très tôt de bonnes habitudes," insiste-elle. "Je suis naturellement très fière et très heureuse que tant de gens puissent penser que je fais partie des meilleures footballeuses de l'année écoulée. Néanmoins, je n'ai pas vraiment le temps de penser à tout ça."
 
Une vitrine pour le football féminin
Parfois présentée comme la Pelé féminine - y compris par le triple champion du monde en personne -, Marta n'a pas ménagé ses efforts pour donner ses lettres de noblesse au beau jeu version dames. Au-delà de ses coups d'éclat et de ses réalisations spectaculaires, elle a su incarner la discipline avec élégance partout dans le monde. Au cours de sa longue et riche carrière, elle a collectionné les trophées au Brésil, aux États-Unis et en Suède. Toutefois, l'intéressée elle-même reconnaît le rôle essentiel joué par la FIFA à travers son implication dans le développement du football féminin dans le monde et l'organisation d'événements prestigieux, à l'image des The Best FIFA Football Awards™.

"C'est important que le football féminin soit associé à cette cérémonie", dit-elle en référence à la soirée du 9 janvier 2017. "Nous savons qu'il subsiste des différences entre le football masculin et féminin, mais les écarts se resserrent à mesure que nous progressons. C'est une bonne chose que la FIFA s'investisse dans le football féminin. Ça montre qu'il y a un véritable intérêt, qui ne demande qu'à se développer. Les jeunes filles qui découvrent le football aujourd'hui peuvent s'identifier à leurs propres idoles."

Très appréciée des supporters et des autres joueuses, Marta se félicite de l'ouverture du vote au public, mais souligne la nécessité de pondérer l'opinion des experts. "C'est une bonne chose selon moi de faire participer les fans. Quand il s'agit de leur passion, ils pensent souvent avec leur cœur" conclut-elle. "Mais je crois qu'il faut aussi prendre en compte l'avis des sélectionneurs et des capitaines car ils savent ce qu'il faut faire au quotidien pour atteindre les sommets. Ils sont conscients de ce que représentent ces nominations et des sacrifices auxquels il faut consentir pour jouer au football au plus haut niveau."