Peu de joueurs peuvent se targuer d'être aussi proches de Cristiano Ronaldo que Nani. "Nous avons partagé beaucoup de choses. Nous avons passé la moitié de notre vie ensemble ! Je le considère un peu comme mon grand frère", confie l'ailier portugais de Valence à FIFA.com. Tous deux issus de la pépinière du Sporting Portugal, ils ont longtemps brillé côte à côte à Manchester United et ils se côtoient souvent en sélection.

Il est donc le mieux placé pour nous parler du capitaine de la Selecção das Quinas, en lice avec Lionel Messi et Antoine Griezmann pour le prix The Best - Joueur de la FIFA 2016, qui sera décerné le 9 janvier prochain lors d'une cérémonie à Zurich.

Nani est catégorique. Si quelqu'un mérite de l'emporter, c'est bien l'homme avec lequel il a livré tant de combats, vainqueur en 2016 de la Ligue des champions de l'UEFA et de la Coupe du Monde des Clubs de la FIFA sous le maillot du Real Madrid et de la l'UEFA EURO dans les rangs de l'équipe nationale, dont le Valencien est, lui aussi, un rouage essentiel. "Ce n'est pas parce que c'est mon ami et mon coéquipier sélection ou parce qu'il est Portugais. C'est parce que c'est vrai. Le meilleur cette année, c'est lui", affirme-t-il avec conviction. "C'est un grand joueur, il a largement surclassé les autres. Il mérite le trophée. Il va gagner, c'est sûr."

Ils ont vécu ensemble, en juillet dernier, l'un des points d'orgue de leur carrière en offrant au Portugal le premier UEFA EURO de son histoire. Nani a avoué récemment au micro de FIFA.com que ce sacre lui était particulièrement cher : "Le Championnat d'Europe est le titre qui m'a le plus marqué, parce que je l'ai gagné avec la sélection." Après la finale, un Cristiano Ronaldo très ému avait tenu des propos similaires dans le vestiaire, devant Nani et ses autres coéquipiers : "On oublie les trophées individuels, les Ligues des champions… Je n'ai jamais été aussi heureux de ma vie !"

Respect mutuel
Deux heures plus tôt, les deux amis avaient vécu une scène "très triste", pour reprendre les mots de Nani. Blessé au cours de la finale face à la France, Cristiano a dû confier son brassard à l'ailier. Il l'a remercié plus tard de son aide et de ses efforts pendant le tournoi en lui offrant le Soulier d'argent qui lui avait été décerné, car ils avaient tous les deux marqué le même nombre de buts. "Son geste généreux m'a profondément touché."

C'est le geste d'un frère aîné, même s'ils n'ont qu'un an de différence, qui sait tendre la main à son cadet à point nommé. Lorsque Nani est arrivé à Manchester en 2007, Cristiano lui a ouvert les portes de sa maison pour faciliter son acclimatation. Et comme tous les frères, ils ne sont pas toujours d'accord. "Nous nous connaissons très bien. Nous avons des personnalités très différentes, alors parfois, on s'accroche un peu", reconnaît Nani. Mais cela ne va jamais très loin. "On parle, on discute, mais on connaît nos limites. On sait qu'on peut toujours s'expliquer. On se respecte beaucoup."

Le 9 janvier, Nani sera à fond derrière Cristiano. Il serait tellement fier de voir son grand frère porté au pinacle du football mondial.