• Le FC Copenhague fait partie des trois finalistes du Prix des Supporters de la FIFA
  • Le trophée de la Coupe du Danemark a été apporté à un supporter en fauteuil roulant
  • "Il n'y a pas que les supporters les plus bruyants qui comptent"

C'est l'histoire de deux héros du FC Copenhague, protagonistes du Prix des supporters.

L'un d'entre eux s'appelle Jacob : un fanatique qui supporte l'équipe quoi qu'il arrive bien qu'il soit en fauteuil roulant. L'autre s'appelle Daniel : l'homme qui, pendant que le club fêtait cette victoire en finale, s'est souvenu de ce supporter dévoué et a tout fait pour qu'il puisse s'immerger dans le bonheur de l'équipe.

Au départ, les intentions de Daniel ne sont pas forcément très claires. "Si vous écoutez la télé danoise, c'est plutôt drôle car les commentateurs ne comprennent pas ce qu'il se passe", s'amuse Jes Mortensen, le responsable de la communication du FC Copenhague. "Les joueurs viennent de donner le trophée aux supporters et quelques secondes plus tard, un grand gaillard tatoué s'en va avec !"

Mortensen et ses collègues du FCK, eux, n'ont pas paniqué. "On savait que c'était Daniel, notre agent de liaison des supporters donc on savait bien qu'il n'allait pas voler le trophée. Il aurait eu bien des difficultés à s'expliquer le lundi matin !"

Le fait que le responsable ait une fonction officielle au club pousse à se demander : le FCK a-t-il organisé ou autorisé ce petit événement dont les images avaient fait, quelques heures plus tard, le tour du monde ?

"Pas du tout", promet Mortensen. "Ce n'était pas du tout prémédité. Même si tout le monde au club a adoré ce moment, il faut surtout saluer Daniel et les supporters présents parce que c'est eux qui y ont pensé", insiste-t-il. "Daniel savait que Jacob était un grand fanatique du club, mais aussi que son handicap l'empêche de s'approcher des joueurs dans ce genre de moments. Donc il s'est souvenu de Jacob quand le trophée lui a été remis et il l'a pris avec lui, dans la foule. Il voulait qu'il savoure ce moment comme les autres supporters."

C'est peu dire que l'objectif a été atteint. Jacob Ove Larsen n'aurait jamais cru vivre meilleur moment que la victoire surprise 1:0 de son club contre Manchester United en 2006 en UEFA Champions League. Et pourtant, c'est avec le trophée qu'il a célébré la victoire 3:1 en finale de la Coupe du Danemark contre Brondby, le vieil ennemi du FCK.

"J'ai commencé à aller voir le FCK quand j'avais 10 ans et je vais à tous leurs matches à domicile", a-t-il expliqué à FIFA.com. "Depuis le début, j'ai l'impression de faire partie de la famille."

"Mais je ne connaissais pas Daniel si bien que ça, donc j'étais vraiment surpris de recevoir le trophée. On n'en avait pas du tout parlé avant. Quand vous entendez les autres supporters commencer à crier, moi aussi je crie en fait. Mais je ne savais pas ce qu'il se passait."

"Même après, je pense que je n'ai pas vraiment réalisé ce qu'il s'était passé jusqu'à ce que quelqu'un m'identifie dans une vidéo sur Facebook. Quand ça a commencé à faire le buzz, c'était génial. J'ai reçu des messages du monde entier. Et lors de la dernière journée de la saison, des supporters s'arrêtaient devant moi pour dire ‘Waouh, voici la légende !’ C'était incroyable."

Pour Mortensen et Larsen, c'est "merveilleux" de voir ce moment reconnu en étant nommé au Prix des Supporters de la FIFA. Mais surtout, ce premier estime que le message que cela renvoie à propos du FCK et du football en général est fort.

"Ça me rappelle la devise qu'on utilise beaucoup dans ce club : tout le monde est le bienvenu ici", dit-il. "Peu importe pour qui vous votez, à quoi vous ressemblez ou avec qui vous couchez. Tant que vous supportez cette équipe et que vous le faites comme il faut, vous ferez partie de notre famille. Ce qu'il s'est passé ici montre bien qu'il n'y a pas que les supporters les plus bruyants qui comptent. Cela va nous permettre de ne jamais l'oublier."

Visionnez les trois finalistes du Prix des Supporters FIFA et votez pour votre préféré !