• Neuer a failli être évincé des équipes de jeunes de Schalke 04
  • Il avait été écarté de la sélection de la fédération régionale
  • Neuer aurait pu également choisir de faire carrière dans le tennis

Manuel Neuer est depuis plusieurs années l’un des meilleurs gardiens de la planète et il vient d’être nominé parmi les trois premiers finalistes de l’histoire du prix The Best - Gardien de la FIFA 2017. Pourtant, sa carrière a bien failli tourner court lorsqu’il évoluait en équipes de jeunes.

Né Gelsenkirchen, dans un quartier directement attenant au stade de Schalke 04, Neuer pouvait voir depuis sa fenêtre l’ancien Parkstadion, qui se trouve juste à côté de l’actuelle Schalker Arena. "Dès le début, Schalke était tout ce qui m’intéressait. Quand tu vis à Gelsenkirchen, tu veux jouer pour Schalke. J’étais même prêt à accepter pas mal de choses pour cela", se rappelle-t-il.

Par exemple le fait d’être placé dans les buts. Il n’a que quatre ans en 1991 lorsqu’il fait entre chez les Königsblauen Puisqu’il est nouveau - et le plus petit de l’équipe -, on lui demande de s’installer entre les poteaux. L’entraîneur étant séduit par ses prestations, Manuel reste au poste de gardien, et commence même à y prendre goût.

Un problème se pose lorsque Manuel Neuer doit passer de la catégorie des 12-15 ans à celle des 14-17 ans. Entraîneurs, responsables et direction sportive se réunissent pour se concerter sur différentes questions : Quels joueurs conservons-nous ? À quels joueurs prédisons-nous un grand avenir ? Pour Neuer, l’évaluation est plutôt négative.

"J’avais une taille moyenne dans l’équipe et que je n’étais pas le plus grand des gardiens. Les techniques de base étaient bonnes, j’étais meilleur techniquement que les autres gardiens, mais je n’avais pas la même envergure", se souvient Neuer pour FIFA.com. "J’ai été écarté de la sélection de Westphalie en raison de mon manque de taille, mais le club a quand même décidé de me conserver."

Une autre direction
 "Mais je savais que j’allais encore grandir", assure le portier allemand. "Ma mère mesure 1m74 et mon père 1m89, je ne me faisais donc pas de souci à ce niveau-là. J’ai simplement essayé de m’entraîner du mieux possible et de faire de bonnes prestations. J’avais toujours envie de jouer et je me suis dit que le reste suivrait naturellement", explique Neuer, qui a aujourd’hui 31 ans.

Il s’en est quand même fallu de peu pour que Schalke fasse une croix sur Neuer. Surtout que ce dernier était par ailleurs également doué sur les courts de tennis. Neuer aurait-il pu se diriger vers une carrière de joueur de tennis professionnel ? "Cela aurait été encore plus difficile de réussir qu’au football", estime-t-il. "Mais j’avais pour objectif d’y arriver. Si cela n’avait pas fonctionné avec Schalke, j’aurais dû prendre une autre direction. Heureusement, j’ai pu rester et poursuivre ma carrière."

Une fois ce premier obstacle surmonté, Neuer allait se diriger vers les sommets. "J’ai toujours dû faire mes preuves face à d’autres gardiens plus grands. J’ai dû travailler pour me faire une place. J’ai joué au sein d’une équipe dans laquelle il y avait un gardien international. Il avait un an de plus que moi lorsque j’étais en U-19 et il alternait avec Rene Adler dans les buts de la sélection nationale", se souvient encre le dernier rempart du Bayern Munich. "Mais j’ai réussi à m’imposer comme premier gardien dans le club, c’était une étape importante. C’était une décision courageuse de notre entraîneur U-19 de l’époque", ajoute Neuer, qui en également tiré une belle leçon : "Il ne faut jamais s’arrêter de se battre."