Pour quiconque aime le football, ces scènes possèdent une valeur inestimable. Imaginez un peu… Cafu, double vainqueur de la Coupe du Monde de la FIFA™, évoquant avec Peter Schmeichel l'impact du marché des transferts sur les championnats nationaux tels que ceux du Brésil et du Danemark. Alessandro Altobelli, couronné avec l'Italie lors du grand rendez-vous espagnol de 1982, comparant le calendrier des rencontres internationales à son époque et aujourd'hui. Ou encore Ruud Gullit et Alex Scott demandant à Pierluigi Collina diverses précisions concernant l'adoption de l'arbitrage vidéo (VAR).

Avec cette troisième rencontre des Légendes de la FIFA, l'idée de donner la parole aux anciens acteurs du terrain football a encore pris de l'épaisseur. Quarante anciens joueurs et entraîneurs de premier plan se sont réunis à Londres au matin de la cérémonie des The Best FIFA Football Awards en octobre dernier. Avec Gianni Infantino et divers représentants majeurs de l'instance du football mondial, ils ont évoqué l'état actuel et surtout futur de la discipline, au cours d'une fructueuse séance de trois heures.

"Je veux affirmer clairement ici qu'il ne s'agit pas simplement d'une réunion pour parler de football, mais d'un forum où des idées et opinions sont notées et prises en compte par la FIFA lorsque cette dernière prend des mesures visant à faire évoluer le football. C'est pourquoi l'ordre du jour compte autant de sujets concrets, actuellement débattus au sein des instances du monde entier", a tenu à préciser d'emblée le Président de la FIFA en ouverture de séance.

Devant le groupe, le Président de la FIFA et le Secrétaire Général adjoint de la FIFA Zvonimir Boban ont commencé par communiquer diverses informations et projets relatifs au programme des Légendes de la FIFA. Dans un deuxième temps, les anciens joueurs et entraîneurs ont participé à des discussions très détaillées sur une série de sujets cruciaux en lien direct avec le sport roi, conclues par une importante mise à jour sur les VAR de la part de Pierluigi Collina.

"Il est gratifiant d'aborder un sujet aussi complexe avec des personnes qui connaissent mieux que quiconque les enjeux d'un match de football de haut niveau”, s'est réjoui le président de la Commission des Arbitres de la FIFA durant sa présentation de clarification, vidéo à l'appui. "Les retours dont nous bénéficions ici apportent une véritable plus-value. Ils font toute la différence."

Ont participé à ce troisième groupe de réflexion des FIFA Legends :

Carlo Ancelotti (Italie)

Pablo Aimar (Argentine)

Alessandro Altobelli (Italie)

Emmanuel Amunike (Nigeria)

Osvaldo Ardiles (Argentine)

Júlio Baptista (Brésil)

Bebeto (Brésil)

Thomas Berthold (Allemagne)

Cafu (Brésil)

Esteban Cambiasso (Argentine)

Vincent Candela (France)

Iván Córdoba (Colombie)

Alan Curbishley (Angleterre)

Marcel Desailly (France)

Luke Dowling (Angleterre)

Diego Forlán (Uruguay)

Nuno Gomes (Portugal)

Ruud Gullit (Pays-Bas)

Pat Jennings (Irlande du Nord)

Patrick Kluivert (Pays-Bas)

Predrag Mijatović (Monténégro)

Hidetoshi Nakata (Japon)

Thomas N'Kono (Cameroun)

Michael O'Neill (Irlande du Nord)

Jay Jay Okocha (Nigeria)

Célia Sasić (Allemagne)

Peter Schmeichel (Danemark)

Alex Scott (Angleterre)

Jaqueline Shipanga (Namibie)

Dario Šimić (Croatie)

Sissi (Brésil)

Alexey Smertin (Russie)

David Suazo (Honduras)

David Trezeguet (France)

Gianluca Vialli (Italie)

Danny Wilson (Angleterre)

Tony Woodcock (Angleterre)

Dwight Yorke (Trinité-et-Tobago)

Javier Zanetti (Argentine)

Pascal Zuberbühler (Suisse)