• L'aile de pigeon acrobatique d'Olivier Giroud figure parmi les nominées pour le Prix Puskás de la FIFA
  • L'attaquant a conclu une contre-attaque d'école
  • Arsène Wenger considère que le but s'apparente à de l'art

"Peut-être que l'art n'est que la volonté de se tenir serré contre l'impossible perfection", se demandait l'ancien acteur français René-Salvator Catta. Son compatriote Olivier Giroud a offert sa contribution à la question le 1er janvier 2017 en guise de cadeau de bonne année à ses supporters face à Crystal Palace (2:0) lors de la 19ème journée de Premier League. L'attaquant d'Arsenal a conclu une contre-attaque d'école par une geste qui ne s'apprend pas.

Les Gunners ont initié l'attaque depuis leur surface avant de remonter le ballon tambour battant vers la cible adverse,avec la complicité de six artificiers. Une fois les cages à portée de tir, Alexis Sanchez prenait son temps pour ajuster la mire et délivrer une offrande à Giroud pour la touche finale, d'une talonnade aérienne. 

"Alexis a centré un peu derrière moi et je n'étais pas en équilibre, j'ai donc juste essayé de dévier le ballon. Dans une telle position, il n'y a pas grand-chose d'autre à faire", a souligné l'artiste avant de jouer la carte de la modestie pour expliquer son geste en mode scorpion venu d'ailleurs : "Je n'avais jamais fait ça avant, donc c'est juste une question de chance. C'est une superbe sensation".

Son entraîneur Arsène Wenger est persuadé que la prouesse de son protégé restera gravée à jamais comme 'le but de Giroud'. "Personne ne l'oubliera. Ce but relève de l'art car il mêle effet de surprise, beauté et efficacité du mouvement. En 30 ans de carrière, je n'avais jamais vu ça", insistait-il, alors que le coéquipier de Giroud, Héctor Bellerín, avait du mal à croire ce qu'il avait vu quand le ballon est rentré. Le réflexe de l'attaquant a immobilisé de stupéfaction tout un stade, témoin privilégié de ce que le football peut offrir de plus beau quand il se mêle à l'art, et que la "chance" pointe le bout de son talon...

 

 

 

 

Etes-vous d'accord avec Gary Lineker et Niall Horan ? Giroud a-t-il inscrit le but de l'année un premier janvier ? Voulez-vous voir le français recevoir le Prix Puskás de la FIFA 2017 ? La décision est entre vos mains.

Votez dès à présent pour votre but préféré !