• Le but de Moussa Dembélé, inscrit au terme d’un splendide mouvement collectif, est en lice pour le Prix Puskás de la FIFA
  • Les 11 joueurs du Celtic Glasgow sont impliqués sur l'action, rythmée par 25 passes, un coup du foulard et une talonnade
  • Le buteur s’est attiré les louanges des plus grands entraîneurs européens

Moussa Dembélé a passé une grande partie de la saison dernière à collectionner les compliments. Pep Guardiola voit en lui un footballeur "exceptionnel", tandis que Zinédine Zidane confiait comprendre pourquoi son jeune compatriote était devenu "l’un des jeunes attaquants les plus en vue d'Europe".

"Il ne se contente pas de marquer des buts ; il marque des buts splendides, des buts importants", avait dit Zizou. "Pour moi, c’est toujours la marque d’un grand joueur. J’ai joué avec les meilleurs attaquants, comme Ronaldo, Thierry Henry ou Raúl. Dans les grandes occasions, on savait qu’ils allaient faire la différence. Dembélé prouve déjà qu’il a cette capacité."

Inévitablement, pareille adulation devait rimer avec spéculation. En janvier dernier, des rumeurs insistantes ont évoqué le transfert du joueur de 20 ans à Chelsea contre 30 millions de livres, tandis que le Paris Saint-Germain, Marseille, Tottenham Hotspur et Arsenal s'activaient également en coulisses.

Mais le Celtic Glasgow a su conserver son atout maître. Interrogé au sujet d’une première offre supposée de 17 millions d'euros, son entraîneur Brendan Rodgers n’avait d'ailleurs pas fait mystère de ses intentions. "17 millions ? C’est ce que vaut son gros orteil gauche", avait commenté l’ancien technicien de Liverpool, avant d’ajouter : "J’ai travaillé avec Didier Drogba à Chelsea et je pense que Moussa est de cet acabit. Clairement, ce gamin a le potentiel pour devenir l’un des meilleurs attaquants du monde."

 

Malgré les concerts de louanges qui ont salué Dembélé et sa contribution au quatrième triplé national de l’histoire du Celtic remporté sans perdre une seule rencontre, ce n’est pas son seul talent individuel qui a valu au jeune buteur de figurer parmi les candidats au Prix Puskás de la FIFA.

Au contraire, la beauté de son but sélectionné parmi les plus beaux de l’année - le dernier d’un triplé personnel lors de la victoire 5:2 remportée sur le terrain de St Johnstone - tient à une dimension collective qu’il est le premier à reconnaître.

L'action, qui a impliqué les 11 joueurs du Celtic, a donné lieu à 25 passes consécutives, dont un improbable coup du foulard de l’arrière droit Mikael Lustig et une délicieuse talonnade décisive de Callum McGregor. "Cette action a fait grimper la cote de Dembélé de quelques millions, a brièvement transformé Lustig en Maradona et a donné l'occasion aux fans du Celtic de parler fièrement de football total", constatait le Daily Record dans l’édition du lendemain.

De son côté, Lustig a évoqué un "but magnifique", avant de conclure : "Je ne crois pas avoir déjà participé à une action pareille".

Le buteur, qui n’a pas oublié de citer le grand Johan Cruyff sur Twitter, s’est également réjoui d’avoir participé à un événement particulier. "C’est l’une des plus belles actions collectives auxquelles j’ai eu la chance de prendre part, parce qu’il y avait plein de gestes techniques, notamment dans la surface de réparation", a expliqué Dembélé. "Ce but, c’était un pur plaisir pour moi."

Un pur plaisir pour Dembélé, mais aussi pour les spectateurs du monde entier. Pourtant, vous seuls, utilisateurs de FIFA.com, avez le pouvoir d'élire le vainqueur du Prix Puskás de la FIFA. Alors, n’oubliez pas de voter.